Washington pourrait être bloqué cette semaine

 

Les camions américains sont imposants et font le tour de Washington D.C. ce dimanche. Ils sont contre les mesures sanitaires anti-Covid, les conducteurs interrogés ont promis une semaine de perturbations de la circulation sur les routes de la capitale américaine. 

Le mouvement a commencé fin février en Californie pour rouler jusqu’à Washington, cœur de la politique américaine, où siègent le sénat et la chambre des représentants. Les revendications initiales et la méthode sont directement inspirées de celui formé au début de l’année au Canada, qui avait bloqué le centre-ville d’Ottawa fin janvier. 

Il est appelé le  “convoi de la liberté” regroupe 1 000 véhicules partis pour sa dernière étape de la ville de Hagerstown, dans le Maryland, à 110 kilomètres environ à l’ouest de Washington et se déplace lentement, à la vitesse minimale autorisée. Pour l’heure, il n’est pas clair si le but des manifestants est d’entrer dans la capitale ou de bloquer les routes de sa périphérie.

De plus , les souhaits des manifestants sont peu compréhensibles  Ces derniers jours, les restrictions étaient levées les unes après les autres selon les Etats.  Outre la gestion de la pandémie de Covid-19, des drapeaux pro-Trump ont été aperçus par des journalistes américains suivant le convoi.

Les chiffres sont tombés avec moins de 16.000 nouveaux cas le 5 mars, la pandémie est considérée comme “sous-contrôle” aux États-Unis. Le port obligatoire du masque, mesure qui a créé la controverse à l’automne, doit prendre fin dans de nombreuses villes ce mois-ci. 

Début Mars  les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’autorité sanitaire américaine, ont annoncé que la plupart des Américains vivaient dans des zones où le port du masque n’est plus nécessaire à l’intérieur. Un changement radical par rapport aux précédents avis de l’autorité.

 

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-03-07T100018.635

Washington pourrait être bloqué cette semaine

 

Les camions américains sont imposants et font le tour de Washington D.C. ce dimanche. Ils sont contre les mesures sanitaires anti-Covid, les conducteurs interrogés ont promis une semaine de perturbations de la circulation sur les routes de la capitale américaine. 

Le mouvement a commencé fin février en Californie pour rouler jusqu'à Washington, cœur de la politique américaine, où siègent le sénat et la chambre des représentants. Les revendications initiales et la méthode sont directement inspirées de celui formé au début de l'année au Canada, qui avait bloqué le centre-ville d'Ottawa fin janvier. 

Il est appelé le  "convoi de la liberté" regroupe 1 000 véhicules partis pour sa dernière étape de la ville de Hagerstown, dans le Maryland, à 110 kilomètres environ à l'ouest de Washington et se déplace lentement, à la vitesse minimale autorisée. Pour l'heure, il n'est pas clair si le but des manifestants est d'entrer dans la capitale ou de bloquer les routes de sa périphérie.

De plus , les souhaits des manifestants sont peu compréhensibles  Ces derniers jours, les restrictions étaient levées les unes après les autres selon les Etats.  Outre la gestion de la pandémie de Covid-19, des drapeaux pro-Trump ont été aperçus par des journalistes américains suivant le convoi.

Les chiffres sont tombés avec moins de 16.000 nouveaux cas le 5 mars, la pandémie est considérée comme "sous-contrôle" aux États-Unis. Le port obligatoire du masque, mesure qui a créé la controverse à l'automne, doit prendre fin dans de nombreuses villes ce mois-ci. 

Début Mars  les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l'autorité sanitaire américaine, ont annoncé que la plupart des Américains vivaient dans des zones où le port du masque n'est plus nécessaire à l'intérieur. Un changement radical par rapport aux précédents avis de l'autorité.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *