L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

 

Le 10 juin 1977, un cargo israélien en route pour le Japon a croisé la route d’un bateau rempli de 66 Vietnamiens. Ils n’avaient plus de nourriture ni d’eau, étaient extrêmement perdus et effrayés, et leur bateau prenait l’eau. 

Le capitaine Meir Tadmor, du cargo israélien Yuvali, était en route pour le Japon lorsqu’il les a vus le 10 juin 1977. L’ingénieur en chef du Yuvali a écrit ce qui suit l’année dernière :

“J’y étais. Dans la mer de Chine méridionale, près de la côte vietnamienne, nous avons rencontré un petit bateau de pêche, quelques personnes sur le pont, demandant de la nourriture et de l’eau. Nous avons arrêté le bateau, et avons d’abord voulu leur donner ce qu’ils demandaient : de la nourriture et de l’eau, mais une femme est arrivée sur le pont avec un petit bébé dans les mains, et nous a dit qu’ils étaient des réfugiés vietnamiens. C’est alors que nous avons décidé de les prendre tous à bord… Leur chef était le seul à parler anglais, une personne très gentille, il était avec sa famille – femme, enfant, sœur de la femme et parents. Nous avons pris soin d’eux, nous les avons nourris et logés correctement “
Leurs signaux SOS avaient été ignorés par les bateaux est-allemands, norvégiens, japonais et panaméens qui passaient par là. Nous avons décidé de les transporter en Israël.

Le premier ministre israélien de l’époque, Menahem Begin, accepta alors de les recevoir en Israël. Le Premier ministre Menachem Begin les aurait comparés aux réfugiés de l’Holocauste :

“Nous n’avons jamais oublié le bateau avec 900 Juifs, le St. Louis, ayant quitté l’Allemagne dans les dernières semaines avant la Seconde Guerre mondiale… voyageant de port en port, de pays en pays, criant pour trouver refuge. Ils ont été refusés… Il était donc naturel… de donner à ces gens un refuge en Terre d’Israël.”
 


Deux autres groupes de « Boat-People » les rejoindront. En tout, trois cents Vietnamiens qui se mirent à l’hébreu et aux fallafels et dont les descendants sont, de nos jours, parfaitement intégrés :  ils font leur service militaire et, pour certains, ont réalisé des mariages mixtes avec des Juifs israéliens.

Parmi les Israéliens vietnamiens éminents figurent : Vaan Nguyen, poète et actrice et sujet d’un documentaire primé The Journey of Vaan Nguyen, le Dr Sabine Huynh, traductrice, sociologue et auteur qui a fui le Vietnam pour la France en 1976 et vit en Israël depuis 2001 et Dao Rochvarger-Wong, qui a dirigé la Bank Hapoalim à Singapour.  Kien Wong vit à Haïfa, a une famille multigénérationnelle en pleine expansion et possède Yan Yan, un restaurant chinois populaire.
 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisment

image (98)

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

 

Le 10 juin 1977, un cargo israélien en route pour le Japon a croisé la route d'un bateau rempli de 66 Vietnamiens. Ils n'avaient plus de nourriture ni d'eau, étaient extrêmement perdus et effrayés, et leur bateau prenait l'eau. 
Le capitaine Meir Tadmor, du cargo israélien Yuvali, était en route pour le Japon lorsqu'il les a vus le 10 juin 1977. L'ingénieur en chef du Yuvali a écrit ce qui suit l'année dernière :

"J'y étais. Dans la mer de Chine méridionale, près de la côte vietnamienne, nous avons rencontré un petit bateau de pêche, quelques personnes sur le pont, demandant de la nourriture et de l'eau. Nous avons arrêté le bateau, et avons d'abord voulu leur donner ce qu'ils demandaient : de la nourriture et de l'eau, mais une femme est arrivée sur le pont avec un petit bébé dans les mains, et nous a dit qu'ils étaient des réfugiés vietnamiens. C'est alors que nous avons décidé de les prendre tous à bord... Leur chef était le seul à parler anglais, une personne très gentille, il était avec sa famille - femme, enfant, sœur de la femme et parents. Nous avons pris soin d'eux, nous les avons nourris et logés correctement "
Leurs signaux SOS avaient été ignorés par les bateaux est-allemands, norvégiens, japonais et panaméens qui passaient par là. Nous avons décidé de les transporter en Israël.

Le premier ministre israélien de l’époque, Menahem Begin, accepta alors de les recevoir en Israël. Le Premier ministre Menachem Begin les aurait comparés aux réfugiés de l'Holocauste :

"Nous n'avons jamais oublié le bateau avec 900 Juifs, le St. Louis, ayant quitté l'Allemagne dans les dernières semaines avant la Seconde Guerre mondiale... voyageant de port en port, de pays en pays, criant pour trouver refuge. Ils ont été refusés... Il était donc naturel... de donner à ces gens un refuge en Terre d'Israël." 

Deux autres groupes de « Boat-People » les rejoindront. En tout, trois cents Vietnamiens qui se mirent à l’hébreu et aux fallafels et dont les descendants sont, de nos jours, parfaitement intégrés :  ils font leur service militaire et, pour certains, ont réalisé des mariages mixtes avec des Juifs israéliens.

Parmi les Israéliens vietnamiens éminents figurent : Vaan Nguyen, poète et actrice et sujet d'un documentaire primé The Journey of Vaan Nguyen, le Dr Sabine Huynh, traductrice, sociologue et auteur qui a fui le Vietnam pour la France en 1976 et vit en Israël depuis 2001 et Dao Rochvarger-Wong, qui a dirigé la Bank Hapoalim à Singapour.  Kien Wong vit à Haïfa, a une famille multigénérationnelle en pleine expansion et possède Yan Yan, un restaurant chinois populaire. 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’histoire exceptionnelle entre les Israéliens et les Vietnamiens

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.