Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

 

L’État français se prépare à répondre à l’inflation qui a atteint 6,1% sur un an, selon les derniers chiffres de l’Insee publiés le 29 juillet.

Le projet de loi sur le pouvoir d’achat, une des principales mesures du gouvernement contre la hausse générale des prix, a été adopté par le Parlement les 3 et 4 août après plusieurs jours de débats.

Il prévoit entre autres la revalorisation de 4% des pensions de retraite et des minima sociaux (revenu de solidarité active, allocation aux adultes handicapés et l’allocation de solidarité aux personnes âgées), la hausse de 3,5% du point d’indice des fonctionnaires ou encore le triplement de la prime exceptionnelle du pouvoir d’achat communément appelée “prime Macron”, afin de soutenir les ménages face à l’inflation.

Les deputes ont également validé, dans le second volet de ce projet de loi, la prolongation du “bouclier tarifaire” à travers le gel du prix du gaz et le plafonnement de celui de l’électricité, la prolongation de la remise carburant. Outre ces mesures “d’urgence” le gouvernement prévoit à moyen terme des alternatives à une éventuelle pénurie énergétique, étant donné la situation géopolitique mondiale, selon des observateurs.

Les députés ont ainsi adopté des “dérogations procédurales” pour la mise en service rapide – en septembre 2023 – d’un terminal méthanier flottant au large du port du Havre, afin de renforcer les capacités d’importation de gaz naturel.

Le projet de loi permet aussi le redémarrage de centrale à charbon. C’est le cas de la centrale Emile-Huchet en Moselle, dans la région Grand Est, qui devrait reprendre du service l’hiver prochain “à titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne”, a indiqué à la presse fin juin le ministère de la Transition énergétique.

La hausse des prix de l’énergie à des conséquences sur les comptes commerciaux de la France. Selon le journal Le Monde, le prix de l’énergie fait plonger le déficit commercial français à 71 milliards d’euros au premier semestre 2022.

“À lui seul, le renchérissement de l’énergie creuse le déficit de plus d’une vingtaine de milliards. La facture énergétique, en effet, est passée de 27 milliards d’euros au second semestre 2021 à 48 milliards au premier semestre 2022”, indique le Monde.

Dans ce contexte marqué par une explosion du prix de l’énergie, le gouvernement a annoncé d’autres mesures visant à réduire de 10% la consommation d’énergie des Français.

“Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets : le premier généralise l’interdiction des publicités lumineuses entre 01 h 00 et 06 h 00 du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports, et le second interdit aux magasins d’avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne” a déclaré fin juillet la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

La Première ministre Elisabeth Borne a invité dans une circulaire son gouvernement et ses services administratifs a montré l’exemple en matière de sobriété énergétique en réduisant leur consommation d’énergie ainsi que leur dépendance aux énergies fossiles.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisment

unnamed - 2022-08-08T001456.336

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

  L'État français se prépare à répondre à l'inflation qui a atteint 6,1% sur un an, selon les derniers chiffres de l'Insee publiés le 29 juillet. Le projet de loi sur le pouvoir d'achat, une des principales mesures du gouvernement contre la hausse générale des prix, a été adopté par le Parlement les 3 et 4 août après plusieurs jours de débats. Il prévoit entre autres la revalorisation de 4% des pensions de retraite et des minima sociaux (revenu de solidarité active, allocation aux adultes handicapés et l'allocation de solidarité aux personnes âgées), la hausse de 3,5% du point d'indice des fonctionnaires ou encore le triplement de la prime exceptionnelle du pouvoir d'achat communément appelée "prime Macron", afin de soutenir les ménages face à l'inflation. Les deputes ont également validé, dans le second volet de ce projet de loi, la prolongation du "bouclier tarifaire" à travers le gel du prix du gaz et le plafonnement de celui de l'électricité, la prolongation de la remise carburant. Outre ces mesures "d'urgence" le gouvernement prévoit à moyen terme des alternatives à une éventuelle pénurie énergétique, étant donné la situation géopolitique mondiale, selon des observateurs. Les députés ont ainsi adopté des "dérogations procédurales" pour la mise en service rapide - en septembre 2023 - d'un terminal méthanier flottant au large du port du Havre, afin de renforcer les capacités d'importation de gaz naturel. Le projet de loi permet aussi le redémarrage de centrale à charbon. C'est le cas de la centrale Emile-Huchet en Moselle, dans la région Grand Est, qui devrait reprendre du service l'hiver prochain "à titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne", a indiqué à la presse fin juin le ministère de la Transition énergétique. La hausse des prix de l'énergie à des conséquences sur les comptes commerciaux de la France. Selon le journal Le Monde, le prix de l'énergie fait plonger le déficit commercial français à 71 milliards d'euros au premier semestre 2022. "À lui seul, le renchérissement de l'énergie creuse le déficit de plus d'une vingtaine de milliards. La facture énergétique, en effet, est passée de 27 milliards d'euros au second semestre 2021 à 48 milliards au premier semestre 2022", indique le Monde. Dans ce contexte marqué par une explosion du prix de l'énergie, le gouvernement a annoncé d'autres mesures visant à réduire de 10% la consommation d'énergie des Français. "Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets : le premier généralise l'interdiction des publicités lumineuses entre 01 h 00 et 06 h 00 du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports, et le second interdit aux magasins d'avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne" a déclaré fin juillet la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. La Première ministre Elisabeth Borne a invité dans une circulaire son gouvernement et ses services administratifs a montré l'exemple en matière de sobriété énergétique en réduisant leur consommation d'énergie ainsi que leur dépendance aux énergies fossiles.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le gouvernement français prend des mesures contre l’inflation

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]