Le Vélodrome de Marseille, stade béni du XV de France

CHRISTOPHE SIMON / AFP
 


Au cours d’un match intense, le XV de France a renversé l’Afrique du Sud, championne du monde en titre, au Vélodrome (30-26). Au terme d’un match complètement fou, marqué par deux cartons rouges contre Pieter-Steph Du Toit et Antoine Dupont en seconde période, Le XV de France a su être patient et toute l’équipe a tenu bon. Après cette victoire époustouflante, ils en sont à leur douzième succès de rang, mais ce fut un combat.

C’est une victoire, mais que ce fut dur ! Les Bleus, très bien entrés dans la partie, après deux pénalités de Thomas Ramos, ont regardé le match tourner dès la onzième minute de jeu, après un carton rouge contre Pieter-Steph Du Toit pour un plaquage haut sur Jonathan Danty.

Nous aurions pu penser qu’étant en infériorité numérique dès le début du match, les Boks allaient souffrir. Il n’en fut rien ! Kolbe, improvisé buteur ce soir, assurait dans son rôle, et malgré un essai tout en puissance de Cyril Baille, les Springboks recollaient au score juste avant la pause, grâce au capitaine Kolisi.

Les bleus se sont imposés à Marseille après un match très physique contre les Springboks. Johnny Fidelin/Icon Sport
Johnny Fidelin/Icon Sport

À la mi-temps, l’avantage des bleus était léger (16-10). Et quatre joueurs étaient sortis sur protocole commotion, tant l’intensité du combat était rude. Les Sud-Africains sont champions du monde, mais ils sont champions du monde de la brutalité.

Pourtant, l’équipe tricolore qui est réputée pour leur discipline jusque-là, a, eux aussi, pris un carton rouge au retour des vestiaires. Et pas contre n’importe qui : leur capitaine et demi de mêlée, Antoine Dupont, meilleur joueur du monde en 2021, lui aussi auteur d’un plaquage haut. Réduits à 14, comme leurs adversaires, les Tricolores devenaient des roseaux en action, ils allaient plier… Mais pas rompre.

Si les partenaires de Faf De Klerk prenaient l’avantage au score après un essai d’Arendse (51’, 19-20), et même le large (19-23), les Tricolores restaient soudés. La botte de Thomas Ramos (un seul échec ce soir, 7/8) faisait le travail pour rester au contact (22-23, 60’).

Le plus beau était pour la fin, la conclusion du match, il s’emballait complètement : les Tricolores obtenaient un avantage et jouaient une pénal touche. Un ballon porté, emmené par Peato Mauvaka, s’échouait à quelques mètres de la ligne d’en-but. Mais les Bleus, au mental de fer, repartaient à l’assaut.

Suite a une magistrale accélération de Macalou sur l’aile, les Français obtenaient une nouvelle pénalité et une touche. Falatea aplatissait derrière la ligne après une très belle combinaison entre Lucu, entré après le carton rouge contre Antoine Dupont, et Moefana (27-26).


Les Tricolores ne menaient que d’un point après la transformation ratée de Thomas Ramos, mais allaient défendre bec et ongles cette toute petite longueur. La pénalité obtenue par le XV de France à une minute du terme passait. Les partenaires du buteur toulousain n’avaient plus qu’à défendre soixante secondes supplémentaires pour s’offrir un succès historique. Et un de plus.

Il faut espérer que le coach a remarqué que Ntamack n’est pas très en forme et avec la suspension de Dupont, il serait préférable d’essayer une nouvelle charnière contre le Japon.

 
Contre l'Afrique du Sud, pour sa 10e sélection, Sekou Macalou (ici avec le ballon) a sans doute livré son meilleur match en Bleu... à un poste qui n'est pas le sien habituellement au Stade Français. AFP/Christophe Simon
AFP/Christophe Simon

L’homme du match est sans conteste est Macalou.

Dimanche prochain, les hommes de Fabien Galthié défieront le Japon. En cas de succès, ils termineront l’année 2022 invaincus.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France's players (L) celebrate winning the Autumn Nations Series rugby union test match between France and South Africa at the Velodrome stadium in Marseille on November 12, 2022.  (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Le Vélodrome de Marseille, stade béni du XV de France

CHRISTOPHE SIMON / AFP
 
Au cours d'un match intense, le XV de France a renversé l’Afrique du Sud, championne du monde en titre, au Vélodrome (30-26). Au terme d’un match complètement fou, marqué par deux cartons rouges contre Pieter-Steph Du Toit et Antoine Dupont en seconde période, Le XV de France a su être patient et toute l'équipe a tenu bon. Après cette victoire époustouflante, ils en sont à leur douzième succès de rang, mais ce fut un combat. C'est une victoire, mais que ce fut dur ! Les Bleus, très bien entrés dans la partie, après deux pénalités de Thomas Ramos, ont regardé le match tourner dès la onzième minute de jeu, après un carton rouge contre Pieter-Steph Du Toit pour un plaquage haut sur Jonathan Danty. Nous aurions pu penser qu’étant en infériorité numérique dès le début du match, les Boks allaient souffrir. Il n’en fut rien ! Kolbe, improvisé buteur ce soir, assurait dans son rôle, et malgré un essai tout en puissance de Cyril Baille, les Springboks recollaient au score juste avant la pause, grâce au capitaine Kolisi.
Les bleus se sont imposés à Marseille après un match très physique contre les Springboks. Johnny Fidelin/Icon Sport
Johnny Fidelin/Icon Sport
À la mi-temps, l’avantage des bleus était léger (16-10). Et quatre joueurs étaient sortis sur protocole commotion, tant l’intensité du combat était rude. Les Sud-Africains sont champions du monde, mais ils sont champions du monde de la brutalité. Pourtant, l'équipe tricolore qui est réputée pour leur discipline jusque-là, a, eux aussi, pris un carton rouge au retour des vestiaires. Et pas contre n’importe qui : leur capitaine et demi de mêlée, Antoine Dupont, meilleur joueur du monde en 2021, lui aussi auteur d’un plaquage haut. Réduits à 14, comme leurs adversaires, les Tricolores devenaient des roseaux en action, ils allaient plier… Mais pas rompre. Si les partenaires de Faf De Klerk prenaient l’avantage au score après un essai d’Arendse (51’, 19-20), et même le large (19-23), les Tricolores restaient soudés. La botte de Thomas Ramos (un seul échec ce soir, 7/8) faisait le travail pour rester au contact (22-23, 60’). Le plus beau était pour la fin, la conclusion du match, il s’emballait complètement : les Tricolores obtenaient un avantage et jouaient une pénal touche. Un ballon porté, emmené par Peato Mauvaka, s’échouait à quelques mètres de la ligne d’en-but. Mais les Bleus, au mental de fer, repartaient à l’assaut. Suite a une magistrale accélération de Macalou sur l’aile, les Français obtenaient une nouvelle pénalité et une touche. Falatea aplatissait derrière la ligne après une très belle combinaison entre Lucu, entré après le carton rouge contre Antoine Dupont, et Moefana (27-26).
Les Tricolores ne menaient que d’un point après la transformation ratée de Thomas Ramos, mais allaient défendre bec et ongles cette toute petite longueur. La pénalité obtenue par le XV de France à une minute du terme passait. Les partenaires du buteur toulousain n’avaient plus qu’à défendre soixante secondes supplémentaires pour s’offrir un succès historique. Et un de plus. Il faut espérer que le coach a remarqué que Ntamack n'est pas très en forme et avec la suspension de Dupont, il serait préférable d'essayer une nouvelle charnière contre le Japon.
 
Contre l'Afrique du Sud, pour sa 10e sélection, Sekou Macalou (ici avec le ballon) a sans doute livré son meilleur match en Bleu... à un poste qui n'est pas le sien habituellement au Stade Français. AFP/Christophe Simon
AFP/Christophe Simon L'homme du match est sans conteste est Macalou. Dimanche prochain, les hommes de Fabien Galthié défieront le Japon. En cas de succès, ils termineront l’année 2022 invaincus.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *