Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

By. MDS – C10-Staff, 22 Décembre 2020

Le Royaume-Uni a décidé de reconfiner Londres et le sud-est du pays, en raison d'une nouvelle mutation du coronavirus qui semble plus contagieuse que la précédente. Deux des mutations observées sont cruciales car elles affectent la protéine Spike, grâce à laquelle le virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cellules humaines.

Un virus plus contagieux ?

Les affirmations de Boris Johnson reposent notamment sur le fait que cette nouvelle variante de coronavirus a été détectée plus fréquemment dans les zones du Royaume-Uni où le nombre de cas a bondi, explique la BBC . Pour autant, les scientifiques n'ont pas encore réussi à prouver en laboratoire que ce dernier est effectivement plus contagieux.

« Tout peut être expliqué par une expansion spontanée du virus, similaire à celle observée en France, en Allemagne ou en Suède, observe Patrick Berche, membre de l'Académie de médecine et ancien directeur général de l'Institut Pasteur à Lille. Il n'est pas exclu que cette nouvelle variante soit plus contagieuse, mais on n'en a pas encore la preuve. »

Cette nouvelle variante consiste en un grand nombre de mutations géniques, dont certaines peuvent jouer un rôle dans la contagiosité ou la dangerosité du virus. Deux d'entre elles, au moins, affectent le gène dit Spike, codant pour la protéine du même nom grâce à laquelle le virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cellules humaines. Elle pourrait donc accroître la capacité du virus à s'arrimer aux cellules et y pénétrer.

Quelles sont les caractéristiques de cette variante ?

La première mutation majeure a été baptisée N501 par les scientifiques. Elle affecte plus particulièrement le domaine de liaison du récepteur, la partie de la protéine Spike qui se fixe aux récepteurs des cellules humaines. Il apparaît donc plausible que cette mutation peut rendre le virus plus contagieux.

L'autre mutation était déjà apparue dans la variante du virus observée dans des élevages de vison au Danemark, qui s'était transmis à une douzaine de personnes. Le gouvernement danois avait alors donné l'ordre d'abattre tous les 17 millions de visons du pays, avant de revenir sur cette décision. La crainte du gouvernement danois était que cette mutation rende inefficaces les vaccins. Ces derniers visent en effet à générer des anticorps qui se fixent aux protéines Spike du virus.

Quel impact sur la campagne de vaccination ?

C'est la question que se posent actuellement les scientifiques britanniques. « Nous savons que cette variante existe, mais nous ne savons pas ce que ça veut dire biologiquement, explique à la BBC Alan McNally, professeur à l'université de Birmingham. C'est beaucoup trop tôt pour en tirer des conclusions sur l'importance de ce changement ».

Les deux mutations « n'affectent pas a priori l'immunogénicité du virus », c'est-à-dire sa capacité à provoquer une réponse immunitaire de l'organisme, explique Patrick Berche. Ce qui constituerait une bonne nouvelle pour les campagnes de vaccination en cours.

Plusieurs pays ont déjà commencé des campagnes de vaccination à grande échelle, dont le Royaume-Uni. Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé mercredi que près de 140.000 personnes avaient déjà reçu le vaccin développé par Pfizer et BioNTech. Londres a commandé 357 millions de doses à sept laboratoires différents.

Cette souche s'est-elle déjà répandue en Europe ?

La décision de la France et d'une dizaine d'autres pays européens de suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni intervient peut-être trop tard pour stopper la contagion. Plusieurs cas de cette nouvelle variante ont en effet été signalés en dehors des frontières britanniques. L'Italie a annoncé dimanche soir avoir détecté un premier cas diagnostiqué par l'hôpital militaire Celio de Rome. Neuf contaminations avaient déjà été signalées au Danemark, ainsi qu'un cas aux Pays-Bas et en Australie.

Aucun cas de cette nouvelle variante n'a pour l'instant été signalé en France. Néanmoins, « il est tout à fait possible que le virus circule en France », a dit le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce lundi matin sur Europe 1.

Israël a décidé de fermer son aéroport international .

Hortense Goulard

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisment

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?


By. MDS - C10-Staff, 22 Décembre 2020


Le Royaume-Uni a décidé de reconfiner Londres et le sud-est du pays, en raison d'une nouvelle mutation du coronavirus qui semble plus contagieuse que la précédente. Deux des mutations observées sont cruciales car elles affectent la protéine Spike, grâce à laquelle le virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cellules humaines.


Un virus plus contagieux ?

Les affirmations de Boris Johnson reposent notamment sur le fait que cette nouvelle variante de coronavirus a été détectée plus fréquemment dans les zones du Royaume-Uni où le nombre de cas a bondi, explique la BBC . Pour autant, les scientifiques n'ont pas encore réussi à prouver en laboratoire que ce dernier est effectivement plus contagieux.


« Tout peut être expliqué par une expansion spontanée du virus, similaire à celle observée en France, en Allemagne ou en Suède, observe Patrick Berche, membre de l'Académie de médecine et ancien directeur général de l'Institut Pasteur à Lille. Il n'est pas exclu que cette nouvelle variante soit plus contagieuse, mais on n'en a pas encore la preuve. »


Cette nouvelle variante consiste en un grand nombre de mutations géniques, dont certaines peuvent jouer un rôle dans la contagiosité ou la dangerosité du virus. Deux d'entre elles, au moins, affectent le gène dit Spike, codant pour la protéine du même nom grâce à laquelle le virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cellules humaines. Elle pourrait donc accroître la capacité du virus à s'arrimer aux cellules et y pénétrer.




Quelles sont les caractéristiques de cette variante ?

La première mutation majeure a été baptisée N501 par les scientifiques. Elle affecte plus particulièrement le domaine de liaison du récepteur, la partie de la protéine Spike qui se fixe aux récepteurs des cellules humaines. Il apparaît donc plausible que cette mutation peut rendre le virus plus contagieux.


L'autre mutation était déjà apparue dans la variante du virus observée dans des élevages de vison au Danemark, qui s'était transmis à une douzaine de personnes. Le gouvernement danois avait alors donné l'ordre d'abattre tous les 17 millions de visons du pays, avant de revenir sur cette décision. La crainte du gouvernement danois était que cette mutation rende inefficaces les vaccins. Ces derniers visent en effet à générer des anticorps qui se fixent aux protéines Spike du virus.




Quel impact sur la campagne de vaccination ?

C'est la question que se posent actuellement les scientifiques britanniques. « Nous savons que cette variante existe, mais nous ne savons pas ce que ça veut dire biologiquement, explique à la BBC Alan McNally, professeur à l'université de Birmingham. C'est beaucoup trop tôt pour en tirer des conclusions sur l'importance de ce changement ».


Les deux mutations « n'affectent pas a priori l'immunogénicité du virus », c'est-à-dire sa capacité à provoquer une réponse immunitaire de l'organisme, explique Patrick Berche. Ce qui constituerait une bonne nouvelle pour les campagnes de vaccination en cours.


Plusieurs pays ont déjà commencé des campagnes de vaccination à grande échelle, dont le Royaume-Uni. Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé mercredi que près de 140.000 personnes avaient déjà reçu le vaccin développé par Pfizer et BioNTech. Londres a commandé 357 millions de doses à sept laboratoires différents.





Cette souche s'est-elle déjà répandue en Europe ?

La décision de la France et d'une dizaine d'autres pays européens de suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni intervient peut-être trop tard pour stopper la contagion. Plusieurs cas de cette nouvelle variante ont en effet été signalés en dehors des frontières britanniques. L'Italie a annoncé dimanche soir avoir détecté un premier cas diagnostiqué par l'hôpital militaire Celio de Rome. Neuf contaminations avaient déjà été signalées au Danemark, ainsi qu'un cas aux Pays-Bas et en Australie.


Aucun cas de cette nouvelle variante n'a pour l'instant été signalé en France. Néanmoins, « il est tout à fait possible que le virus circule en France », a dit le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce lundi matin sur Europe 1.


Israël a décidé de fermer son aéroport international .


Hortense Goulard




Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Que sait-on de la nouvelle souche du Covid 19 ?

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.