L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

PHOTO MUHAMMAD FAROOQ, AGENCE FRANCE-PRESSE
 



D’énormes vagues se sont abattues sur la côte est de l’Australie hier, samedi 2 avril, frappant des maisons et engloutissant la célèbre plage Bondi de Sydney.

Les garde-côtes ont émis des avertissements de vagues dangereuses pour une grande partie du littoral de la Nouvelle-Galles du Sud, les vents forts ayant provoqué des vagues menaçantes.

Une vidéo montre une houle de cinq mètres, avec de l’eau de marée se précipitant jusqu’aux portes des gens, et à Avoca Beach, à 90 minutes de route au nord de Sydney, des badauds fuyaient l’eau déferlante.

Peter Evans, des services d’urgence de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré à l’AFP que les équipes s’occupaient de plusieurs maisons dans la zone où les vagues avaient pénétré dans les propriétés, mais que les conditions s’amélioraient.

“Nous espérons que le pire est passé et que nous n’aurons pas ce soir ou demain ce que nous avons eu ce matin et cette nuit”, a-t-il dit. Le temps clair a aidé les équipes, mais après des mois de fortes pluies, l’eau s’infiltre toujours dans les bassins versants, a-t-il ajouté. “Les conditions de mer sont encore très, très difficiles”.

Sur la route côtière de Sydney, la célèbre plage de Bondi a disparu sous les vagues qui se sont écrasées sur les passerelles et se sont déversées sur une route voisine.

Depuis le 31 mars, le service météorologique avait émis pour le week-end un avertissement de vagues dangereuses et de vents forts de la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud à la frontière du Victoria.

L’Australie subit de violentes tempêtes et l’est du pays a connu plusieurs phénomènes météorologiques extrêmes ces dernières semaines, favorisés par La Nina et le changement climatique. Des intempéries et des inondations record ont tué au moins 22 personnes depuis début février.
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisment

unnamed - 2022-04-03T100014.878

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

PHOTO MUHAMMAD FAROOQ, AGENCE FRANCE-PRESSE
 


D'énormes vagues se sont abattues sur la côte est de l'Australie hier, samedi 2 avril, frappant des maisons et engloutissant la célèbre plage Bondi de Sydney.

Les garde-côtes ont émis des avertissements de vagues dangereuses pour une grande partie du littoral de la Nouvelle-Galles du Sud, les vents forts ayant provoqué des vagues menaçantes.

Une vidéo montre une houle de cinq mètres, avec de l'eau de marée se précipitant jusqu'aux portes des gens, et à Avoca Beach, à 90 minutes de route au nord de Sydney, des badauds fuyaient l'eau déferlante.

Peter Evans, des services d'urgence de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré à l'AFP que les équipes s'occupaient de plusieurs maisons dans la zone où les vagues avaient pénétré dans les propriétés, mais que les conditions s'amélioraient.

"Nous espérons que le pire est passé et que nous n'aurons pas ce soir ou demain ce que nous avons eu ce matin et cette nuit", a-t-il dit. Le temps clair a aidé les équipes, mais après des mois de fortes pluies, l'eau s'infiltre toujours dans les bassins versants, a-t-il ajouté. "Les conditions de mer sont encore très, très difficiles".

Sur la route côtière de Sydney, la célèbre plage de Bondi a disparu sous les vagues qui se sont écrasées sur les passerelles et se sont déversées sur une route voisine.

Depuis le 31 mars, le service météorologique avait émis pour le week-end un avertissement de vagues dangereuses et de vents forts de la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud à la frontière du Victoria.

L'Australie subit de violentes tempêtes et l'est du pays a connu plusieurs phénomènes météorologiques extrêmes ces dernières semaines, favorisés par La Nina et le changement climatique. Des intempéries et des inondations record ont tué au moins 22 personnes depuis début février. 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’océan Pacifique en colère contre les plages de Sydney

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]