Le physique de Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

 

Après un match homérique et un effort quasiment surhumain pour dompter une douleur abdominale, Rafael Nadal a annoncé jeudi soir 7 juillet son forfait pour la demi-finale de Wimbledon, laissant Nick Kyrgios décrocher, sans jouer, sa première finale d’un tournoi du Grand Chelem.

Quelques heures avant le forfait de Nadal, le tableau féminin avait déterminé ses finalistes : la Tunisienne Ons Jabeur, première Africaine à jouer le titre d’un tournoi du Grand Chelem, affrontera samedi Elena Rybakina, dont le pays, le Kazakhstan, n’a jamais été à pareille fête.

L’annonce d’une conférence de presse en début de soirée ne présageait rien de bon, et de fait, Nadal a informé la décision redoutée. “J’ai une déchirure abdominale. On a discuté toute la journée sur la décision à prendre, mais ça n’a aucun sens de jouer si je veux poursuivre ma carrière”, a-t-il expliqué. “Si je joue, la blessure sera de pire en pire”, a ajouté le joueur aux 22 titres en Grand Chelem.

“J’ai pris cette décision parce que je ne peux pas gagner deux matches de plus. Par respect pour moi-même, je ne veux pas jouer sans être compétitif au niveau que je désire et en même temps aggraver ma blessure”, a-t-il insisté.

Le champion espagnol , Nadal, 36 ans, avait failli abandonner en quarts de finale mercredi 6 juillet contre Taylor Fritz, mais il ne regrette pas d’être allé jusqu’au bout de son match, malgré les injonctions de son père et de sa sœur, depuis les tribunes.

“La décision était bonne, parce que j’ai fini le match et en plus, j’ai gagné. Je ne suis pas le genre de personnes qui regarde en arrière après avoir pris une décision. On apprend de ses erreurs, j’essaie de ne pas les répéter, mais je ne voulais pas abandonner et quitter le court en plein match”, a-t-il expliqué.

“J’ai eu des problèmes aux abdominaux depuis une semaine, mais j’arrivais à contrôler. Hier (mercredi), c’est devenu très douloureux. La toute petite blessure que j’avais quelques jours plus tôt avait grandi”, a relevé le Majorquin.

Le journal espagnol Marca a écrit que des examens pratiqués jeudi matin ont montré une déchirure abdominale de 7 mm. Nadal estime qu’il ne sera pas guéri avant “trois ou quatre semaines”, ce qui ne devrait pas modifier son calendrier.

“Je ne peux pas jouer tout de suite, mais dans une semaine, je pourrai jouer du fond du court, donc m’entraîner du fond du court, sans servir évidemment”, a-t-il souligné. Vainqueur des deux premiers Majeurs de l’année (Open d’Australie et Roland-Garros), il devrait ainsi disputer l’US Open, qui débute le 29 août.

À Wimbledon, le double lauréat (2008 et 2010) ouvre la voie à l’Australien Nick Kyrgios (40e) qui sera opposé, pour sa première finale en Majeur, au triple tenant du titre Novak Djokovic ou au Britannique Cameron Norrie, qui se départageront vendredi 8 juillet.

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisment

unnamed - 2022-07-08T100029.196

Le physique de Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

  Après un match homérique et un effort quasiment surhumain pour dompter une douleur abdominale, Rafael Nadal a annoncé jeudi soir 7 juillet son forfait pour la demi-finale de Wimbledon, laissant Nick Kyrgios décrocher, sans jouer, sa première finale d'un tournoi du Grand Chelem. Quelques heures avant le forfait de Nadal, le tableau féminin avait déterminé ses finalistes : la Tunisienne Ons Jabeur, première Africaine à jouer le titre d'un tournoi du Grand Chelem, affrontera samedi Elena Rybakina, dont le pays, le Kazakhstan, n'a jamais été à pareille fête. L'annonce d'une conférence de presse en début de soirée ne présageait rien de bon, et de fait, Nadal a informé la décision redoutée. "J'ai une déchirure abdominale. On a discuté toute la journée sur la décision à prendre, mais ça n'a aucun sens de jouer si je veux poursuivre ma carrière", a-t-il expliqué. "Si je joue, la blessure sera de pire en pire", a ajouté le joueur aux 22 titres en Grand Chelem. "J'ai pris cette décision parce que je ne peux pas gagner deux matches de plus. Par respect pour moi-même, je ne veux pas jouer sans être compétitif au niveau que je désire et en même temps aggraver ma blessure", a-t-il insisté. Le champion espagnol , Nadal, 36 ans, avait failli abandonner en quarts de finale mercredi 6 juillet contre Taylor Fritz, mais il ne regrette pas d'être allé jusqu'au bout de son match, malgré les injonctions de son père et de sa sœur, depuis les tribunes. "La décision était bonne, parce que j'ai fini le match et en plus, j'ai gagné. Je ne suis pas le genre de personnes qui regarde en arrière après avoir pris une décision. On apprend de ses erreurs, j'essaie de ne pas les répéter, mais je ne voulais pas abandonner et quitter le court en plein match", a-t-il expliqué. "J'ai eu des problèmes aux abdominaux depuis une semaine, mais j'arrivais à contrôler. Hier (mercredi), c'est devenu très douloureux. La toute petite blessure que j'avais quelques jours plus tôt avait grandi", a relevé le Majorquin. Le journal espagnol Marca a écrit que des examens pratiqués jeudi matin ont montré une déchirure abdominale de 7 mm. Nadal estime qu'il ne sera pas guéri avant "trois ou quatre semaines", ce qui ne devrait pas modifier son calendrier. "Je ne peux pas jouer tout de suite, mais dans une semaine, je pourrai jouer du fond du court, donc m'entraîner du fond du court, sans servir évidemment", a-t-il souligné. Vainqueur des deux premiers Majeurs de l'année (Open d'Australie et Roland-Garros), il devrait ainsi disputer l'US Open, qui débute le 29 août. À Wimbledon, le double lauréat (2008 et 2010) ouvre la voie à l'Australien Nick Kyrgios (40e) qui sera opposé, pour sa première finale en Majeur, au triple tenant du titre Novak Djokovic ou au Britannique Cameron Norrie, qui se départageront vendredi 8 juillet.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le physique de  Nadal a eu raison de son mental à Wimbledon

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.