Le flamenco, est un mélange de  guitare de chant et de  danse, bénéficie d’une aura quasi divine en Espagne . Malheureusement cet art majeur en Espagne est dans une situation de mort cérébrale.

Les tablaos espagnols – lieux traditionnels du flamenco qui tirent leur nom des plateformes en bois sur lesquelles les artistes tournent, chantent et grattent – ont été particulièrement touchés par les restrictions imposées par la pandémie. Dans les tablaos, les spectateurs se côtoient à des tables très rapprochées et les artistes restent suffisamment proches pour maintenir une connexion électrique avec leur public, ce qui encourage l’improvisation et fait du flamenco un acte presque collaboratif.

L’environnement unique qui favorise le flamenco présente toutefois de sérieux défis à l’époque du Covid-19. Fermés pendant de longues périodes, la majorité des tablaos espagnols restent vides.

Selon Juan Manuel del Rey, président de l’Association espagnole des tablaos, les tablaos emploient 95 % des danseurs de flamenco en Espagne.

Avant la pandémie, les 50 000 spectacles annuels du pays ne représentaient que 5 % des représentations de flamenco dans le monde. Sans les tablaos, le flamenco perd sa scène dans le monde.

Comme les tablaos ne disposent pas d’une licence spécifique les reconnaissant comme des prestataires culturels, ils ne peuvent pas recevoir le soutien nécessaire du gouvernement espagnol, ce qui laisse les lieux et les artistes en difficulté pour survivre. Quelques lieux ont ouvert avec une capacité limitée un ou deux soirs par semaine, mais beaucoup restent fermés ou ont déjà fermé définitivement.

Les implications financières ne sont pas les seules à mettre en péril l’avenir de cette forme de musique. Les tablaos ont été conçus pour rapprocher le public et les artistes, et sans ce lien, de nombreux artistes flamencos ont du mal à maintenir le feu qui alimente la passion caractéristique du flamenco.

Voir des émotions profondes incarnées par la musique et la danse est, pour beaucoup, le pouvoir du flamenco. À une époque d’incertitude mondiale, cette forme d’art reste plus pertinente que jamais. Si elle parvient à trouver un moyen de survivre.  

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le Flamenco est en danger

Advertisment

ezgif.com-gif-maker (4)

Le Flamenco est en danger

Le flamenco, est un mélange de  guitare de chant et de  danse, bénéficie d'une aura quasi divine en Espagne . Malheureusement cet art majeur en Espagne est dans une situation de mort cérébrale. Les tablaos espagnols - lieux traditionnels du flamenco qui tirent leur nom des plateformes en bois sur lesquelles les artistes tournent, chantent et grattent - ont été particulièrement touchés par les restrictions imposées par la pandémie. Dans les tablaos, les spectateurs se côtoient à des tables très rapprochées et les artistes restent suffisamment proches pour maintenir une connexion électrique avec leur public, ce qui encourage l'improvisation et fait du flamenco un acte presque collaboratif. L'environnement unique qui favorise le flamenco présente toutefois de sérieux défis à l'époque du Covid-19. Fermés pendant de longues périodes, la majorité des tablaos espagnols restent vides. Selon Juan Manuel del Rey, président de l'Association espagnole des tablaos, les tablaos emploient 95 % des danseurs de flamenco en Espagne. Avant la pandémie, les 50 000 spectacles annuels du pays ne représentaient que 5 % des représentations de flamenco dans le monde. Sans les tablaos, le flamenco perd sa scène dans le monde. Comme les tablaos ne disposent pas d'une licence spécifique les reconnaissant comme des prestataires culturels, ils ne peuvent pas recevoir le soutien nécessaire du gouvernement espagnol, ce qui laisse les lieux et les artistes en difficulté pour survivre. Quelques lieux ont ouvert avec une capacité limitée un ou deux soirs par semaine, mais beaucoup restent fermés ou ont déjà fermé définitivement. Les implications financières ne sont pas les seules à mettre en péril l'avenir de cette forme de musique. Les tablaos ont été conçus pour rapprocher le public et les artistes, et sans ce lien, de nombreux artistes flamencos ont du mal à maintenir le feu qui alimente la passion caractéristique du flamenco. Voir des émotions profondes incarnées par la musique et la danse est, pour beaucoup, le pouvoir du flamenco. À une époque d'incertitude mondiale, cette forme d'art reste plus pertinente que jamais. Si elle parvient à trouver un moyen de survivre.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Le Flamenco est en danger

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le Flamenco est en danger

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.