La musique est le socle de notre vie

Une telle affirmation est-elle justifiée ? Certainement au vu des très nombreuses études montrant que les liens qui unissent les membres d’une société et la construction de la personnalité de chaque individu n’auraient pas pu se développer sans l’apport essentiel de la musique. Dans cette relation entre individus et musique, il ne s’agit pas de privilégier un type de musique plutôt qu’un autre, toutes sont sur le même pied d’égalité dans le bénéfice que chacun va tirer de la musique, du hard rock au classique ou du rap à la country.

Nous éprouvons tous du plaisir à écouter la musique qu’il aime et cette musique fait appel à nos 5 émotions essentielles que sont la gaieté, la sérénité, la colère, la tristesse et la peur comme l’explique Emmanuel Bigand, chercheur en neurosciences et coauteur de La Symphonie neuronale, pourquoi la musique est indispensable. A ce titre, on peut remarquer que la musique des films est caractéristique de la relation entre musique et émotions.

Par exemple, la musique douce fait baisser le taux de cortisol, l’hormone du stress comme l’a démontré un étude de 2009 en Suède à l’hôpital universitaire d’Orebro et c’est aussi la raison pour laquelle la musique est utilisée pour traiter l’anxiété des malades d’Alzheimer.

De même, selon Emmanuel Bigand, des recherches ont démontré la synchronisation entre les mouvements du corps et la musique écoutée que ce soit en terme de séduction avec des sons langoureux ou de violence avec des sons durs, ou de voir son orientation  psychologique ou sexuelle être orientée selon qu’une personne écoute une chanson misogyne ou appelant au meurtre par exemple.

En terme de développement personnel, la musique améliore nos capacités de concentration, de coordination et calme nos peurs d’où l’incitation à pratiquer un instrument de musique pour les enfants ou à écouter de musique pendant la grossesse.

Une étude publiée récemment par le Dr. Pilar Dies-Suarez, chef de service de radiologie de l’hôpital pour enfants Federico Gómez de Mexico démontre que la musique peut modeler le cerveau d’un enfant pour faciliter l’apprentissage et l’acquisition du langage par exemple, qu’elle crée de nouveaux réseaux neuronaux et améliore les réseaux existants, ce qui pourrait faciliter la prise en charge de certaines pathologies telles que les troubles du spectre autistique et les trouble de déficit de l’attention ou de l’hyperactivité.

La musique peut être un atout pour le développement des jeunes dans leur vie d’adulte car plus un enfant commencera la musique jeune, plus il pourra développer la communication entre les deux hémisphères du cerveau et selon une étude réalisée par Hill Stratégies, le décrochage scolaire est moins important parmi les élèves qui ont pratiqué une activité culturelle telle que la musique jeune (4% contre 22% pour ceux n’en ayant pas pratiquée).

Individuellement, la musique aide à nous construire et nous devons être attentifs au type de musique que nous écoutons ou qu’écoutent nos enfants car cela peut entraîner des répercussions aussi bien positives que négatives sur la vie réelle.

Collectivement, la musique activant dans le cerveau les mêmes réseaux que ceux activés pour les activités primaires, telles que la recherche de nourriture ou d’un partenaire, elle permet de créer une harmonie et une cohésion au sein d’un groupe ou d’une communauté.

La musique étant faite par un humain pour d’autres humains, il est évident que chaque groupe se soudera ou créera son identité autour de la musique qui le représente le plus. Régulièrement, l’identité d’un groupe se caractérise par une mode vestimentaire associée à un type de musique : rap, rock, heavy-métal, reggae,…

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ezgif.com-gif-maker (6)

La musique est le socle de notre vie

Une telle affirmation est-elle justifiée ? Certainement au vu des très nombreuses études montrant que les liens qui unissent les membres d'une société et la construction de la personnalité de chaque individu n'auraient pas pu se développer sans l'apport essentiel de la musique. Dans cette relation entre individus et musique, il ne s'agit pas de privilégier un type de musique plutôt qu'un autre, toutes sont sur le même pied d'égalité dans le bénéfice que chacun va tirer de la musique, du hard rock au classique ou du rap à la country. Nous éprouvons tous du plaisir à écouter la musique qu'il aime et cette musique fait appel à nos 5 émotions essentielles que sont la gaieté, la sérénité, la colère, la tristesse et la peur comme l'explique Emmanuel Bigand, chercheur en neurosciences et coauteur de La Symphonie neuronale, pourquoi la musique est indispensable. A ce titre, on peut remarquer que la musique des films est caractéristique de la relation entre musique et émotions. Par exemple, la musique douce fait baisser le taux de cortisol, l'hormone du stress comme l'a démontré un étude de 2009 en Suède à l’hôpital universitaire d’Orebro et c'est aussi la raison pour laquelle la musique est utilisée pour traiter l'anxiété des malades d’Alzheimer. De même, selon Emmanuel Bigand, des recherches ont démontré la synchronisation entre les mouvements du corps et la musique écoutée que ce soit en terme de séduction avec des sons langoureux ou de violence avec des sons durs, ou de voir son orientation  psychologique ou sexuelle être orientée selon qu'une personne écoute une chanson misogyne ou appelant au meurtre par exemple. En terme de développement personnel, la musique améliore nos capacités de concentration, de coordination et calme nos peurs d'où l'incitation à pratiquer un instrument de musique pour les enfants ou à écouter de musique pendant la grossesse. Une étude publiée récemment par le Dr. Pilar Dies-Suarez, chef de service de radiologie de l’hôpital pour enfants Federico Gómez de Mexico démontre que la musique peut modeler le cerveau d'un enfant pour faciliter l'apprentissage et l'acquisition du langage par exemple, qu'elle crée de nouveaux réseaux neuronaux et améliore les réseaux existants, ce qui pourrait faciliter la prise en charge de certaines pathologies telles que les troubles du spectre autistique et les trouble de déficit de l’attention ou de l'hyperactivité. La musique peut être un atout pour le développement des jeunes dans leur vie d'adulte car plus un enfant commencera la musique jeune, plus il pourra développer la communication entre les deux hémisphères du cerveau et selon une étude réalisée par Hill Stratégies, le décrochage scolaire est moins important parmi les élèves qui ont pratiqué une activité culturelle telle que la musique jeune (4% contre 22% pour ceux n'en ayant pas pratiquée). Individuellement, la musique aide à nous construire et nous devons être attentifs au type de musique que nous écoutons ou qu'écoutent nos enfants car cela peut entraîner des répercussions aussi bien positives que négatives sur la vie réelle. Collectivement, la musique activant dans le cerveau les mêmes réseaux que ceux activés pour les activités primaires, telles que la recherche de nourriture ou d'un partenaire, elle permet de créer une harmonie et une cohésion au sein d'un groupe ou d'une communauté. La musique étant faite par un humain pour d'autres humains, il est évident que chaque groupe se soudera ou créera son identité autour de la musique qui le représente le plus. Régulièrement, l'identité d'un groupe se caractérise par une mode vestimentaire associée à un type de musique : rap, rock, heavy-métal, reggae,...
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.