La concurrence de Tesla loin derrière

 

L’un des principaux concurrents de Tesla pour les voitures électriques, le chinois Xpeng, a vu ses actions chuter de 12% à la bourse d’Hong Kong suite à l’annonce de ses résultats pour le deuxième trimestre 2022. Le contexte économique actuel entre inflation et conséquences du conflit en Ukraine n’est pas favorable à Tesla, mais il l’est encore moins pour ses concurrents directs dont le chinois Xpeng qui est, en plus, confronté à la politique zéro Covid du gouvernement chinois.

Bien que le constructeur chinois ait annoncé un meilleur chiffre d’affaires que prévu d’un montant d’un milliard d’euros, en hausse de 97,9% par rapport à 2021, l’entreprise a surtout enregistré une perte nette de 395 millions d’euros lors de l’annonce des résultats trimestriels. Cette perte est supérieure aux 234 millions d’euros qui avaient été estimés avant l’officialisation de cette annonce.

Au-delà des résultats trimestriels, l’inquiétude vient en particulier des prévisions de livraisons de Xpeng pour le troisième trimestre. Les prévisions dévoilées par la société basée à Canton sont moins importantes que celles auxquelles s’attendaient les analystes. Jiong Shao, analyste chez Barclays évoque des livraisons en baisse de 40%, comprises entre 29.000 et 31.000 véhicules, loin derrière Tesla qui a livré 254.000 véhicules au deuxième trimestre 2022.

Même si l’augmentation des livraisons est passée de 13 à 20% d’une année sur l’autre, ces prévisions en deça des attentes expliquent la chute du cours de l’action à la bourse d’Hong Kong. Pour autant, le constructeur reste confiant et pense retrouver un cycle de croissance grâce à la sortie prochaine de nouveaux modèles, dont le SUV G9 en septembre et deux autres modèles en 2023. Brian Gu, le président de Xpeng, estime que cette baisse des prévisions ne reflète pas un désintérêt pour la marque, mais est la conséquence de la situation actuelle de l’industrie automobile qui entre, selon lui, dans une saison relativement lente avec un trafic dans les magasins inférieur à ce qui était connu auparavant en raison de la situation post-Covid. Au cours du deuxième trimestre 2022, la Chine a connu une recrudescence de vagues de Covid-19, poussant le gouvernement à imposer des confinements stricts. Certaines usines ont fermé pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et de nombreux travailleurs n’ont pu exercer une activité, réduisant ainsi le montant de leur revenu disponible.

https://fr.businessam.be/tesla-peut-dormir-tranquille-son-rival-chinois-xpeng-nest-pas-pres-de-le-rattraper/

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

unnamed - 2022-09-02T150831.541

La concurrence de Tesla loin derrière

 

L’un des principaux concurrents de Tesla pour les voitures électriques, le chinois Xpeng, a vu ses actions chuter de 12% à la bourse d'Hong Kong suite à l’annonce de ses résultats pour le deuxième trimestre 2022. Le contexte économique actuel entre inflation et conséquences du conflit en Ukraine n’est pas favorable à Tesla, mais il l’est encore moins pour ses concurrents directs dont le chinois Xpeng qui est, en plus, confronté à la politique zéro Covid du gouvernement chinois.

Bien que le constructeur chinois ait annoncé un meilleur chiffre d’affaires que prévu d’un montant d'un milliard d’euros, en hausse de 97,9% par rapport à 2021, l’entreprise a surtout enregistré une perte nette de 395 millions d’euros lors de l’annonce des résultats trimestriels. Cette perte est supérieure aux 234 millions d’euros qui avaient été estimés avant l’officialisation de cette annonce.

Au-delà des résultats trimestriels, l’inquiétude vient en particulier des prévisions de livraisons de Xpeng pour le troisième trimestre. Les prévisions dévoilées par la société basée à Canton sont moins importantes que celles auxquelles s’attendaient les analystes. Jiong Shao, analyste chez Barclays évoque des livraisons en baisse de 40%, comprises entre 29.000 et 31.000 véhicules, loin derrière Tesla qui a livré 254.000 véhicules au deuxième trimestre 2022.

Même si l’augmentation des livraisons est passée de 13 à 20% d’une année sur l’autre, ces prévisions en deça des attentes expliquent la chute du cours de l’action à la bourse d'Hong Kong. Pour autant, le constructeur reste confiant et pense retrouver un cycle de croissance grâce à la sortie prochaine de nouveaux modèles, dont le SUV G9 en septembre et deux autres modèles en 2023. Brian Gu, le président de Xpeng, estime que cette baisse des prévisions ne reflète pas un désintérêt pour la marque, mais est la conséquence de la situation actuelle de l’industrie automobile qui entre, selon lui, dans une saison relativement lente avec un trafic dans les magasins inférieur à ce qui était connu auparavant en raison de la situation post-Covid. Au cours du deuxième trimestre 2022, la Chine a connu une recrudescence de vagues de Covid-19, poussant le gouvernement à imposer des confinements stricts. Certaines usines ont fermé pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et de nombreux travailleurs n’ont pu exercer une activité, réduisant ainsi le montant de leur revenu disponible.

https://fr.businessam.be/tesla-peut-dormir-tranquille-son-rival-chinois-xpeng-nest-pas-pres-de-le-rattraper/

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.