Deezer, le concurrent français de Spotify bientôt côté en bourse

 

Le groupe français Deezer a annoncé le 18 avril 2002 son projet d’introduction à la bourse de Paris pour l’été. Deezer est le concurrent français du géant suédois Spotify avec lequel il partage le même catalogue d’artistes, le même fonctionnement et presque le même nombre d’années d’existence.

Mais la ressemblance s’arrête ici car l’entreprise suédoise compte environ 406 millions d’utilisateurs dont 180 millions payants alors que le français ne compte que 16 millions d’utilisateurs pour 10 millions d’utilisateurs payants.

Ce retard ne s’expliquant vraisemblablement pas par l’offre proposée par Deezer, peu différente de celle de Spotify, les dirigeants du groupe français ont décidé d’essayer de combler leur retard en se développant. Le développement de Deezer passe par la fusion avec une entreprise déjà cotée en bourse, I 2 PO, permettant à Deezer d’intégrer la bourse de Paris et d’accélérer son développement. I 2 PO est persuadé du potentiel de Deezer car le marché du streaming audio n’a pas encore atteint sa pleine capacité et sa marge de développement reste importante.

La société estime que le marché devrait croître de 20% dans les cinq ans à venir et Deezer peut capter une part importante de ce flux, selon Iris Knobloch, présidente du conseil d’administration et directrice générale d’I 2 PO. Mais l’un des défis majeurs à relever pour Deezer sera celui du contexte économique et de ses opérateurs qui s’interrogent de plus en plus sur le business model des plateformes de streaming audio.

L’inflation fait également douter les investisseurs au sujet de produits qui ne sont pas considérés comme des biens de première nécessité. En ce sens, la situation de Netflix début 2022 en est un parfait exemple, la société ayant perdu des abonnés pour la première fois depuis dix ans. La crise sanitaire et la situation géopolitique génèrent également une incertitude économique qui rend plus méfiants les investisseurs vis-à-vis des valeurs technologiques en général et celles dont le modèle économique n’a pas encore prouvé sa fiabilité en particulier.

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/le-plan-de-deezer-pour-enfin-sortir-de-l-ombre-de-spotify_2172940.html

 

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-05-18T082612.338

Deezer, le concurrent français de Spotify bientôt côté en bourse

 

Le groupe français Deezer a annoncé le 18 avril 2002 son projet d’introduction à la bourse de Paris pour l’été. Deezer est le concurrent français du géant suédois Spotify avec lequel il partage le même catalogue d’artistes, le même fonctionnement et presque le même nombre d’années d’existence.

Mais la ressemblance s’arrête ici car l’entreprise suédoise compte environ 406 millions d’utilisateurs dont 180 millions payants alors que le français ne compte que 16 millions d’utilisateurs pour 10 millions d’utilisateurs payants.

Ce retard ne s’expliquant vraisemblablement pas par l’offre proposée par Deezer, peu différente de celle de Spotify, les dirigeants du groupe français ont décidé d’essayer de combler leur retard en se développant. Le développement de Deezer passe par la fusion avec une entreprise déjà cotée en bourse, I 2 PO, permettant à Deezer d’intégrer la bourse de Paris et d’accélérer son développement. I 2 PO est persuadé du potentiel de Deezer car le marché du streaming audio n’a pas encore atteint sa pleine capacité et sa marge de développement reste importante.

La société estime que le marché devrait croître de 20% dans les cinq ans à venir et Deezer peut capter une part importante de ce flux, selon Iris Knobloch, présidente du conseil d’administration et directrice générale d'I 2 PO. Mais l’un des défis majeurs à relever pour Deezer sera celui du contexte économique et de ses opérateurs qui s’interrogent de plus en plus sur le business model des plateformes de streaming audio.

L’inflation fait également douter les investisseurs au sujet de produits qui ne sont pas considérés comme des biens de première nécessité. En ce sens, la situation de Netflix début 2022 en est un parfait exemple, la société ayant perdu des abonnés pour la première fois depuis dix ans. La crise sanitaire et la situation géopolitique génèrent également une incertitude économique qui rend plus méfiants les investisseurs vis-à-vis des valeurs technologiques en général et celles dont le modèle économique n’a pas encore prouvé sa fiabilité en particulier.

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/le-plan-de-deezer-pour-enfin-sortir-de-l-ombre-de-spotify_2172940.html

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *