Photo Guillaume Cyr
 
 

76% des Prosumers (consommateurs influenceurs étudiés par BETC) français âgés de 18 à 34 ans affirment qu’il est plus difficile d’avoir 20 ans aujourd’hui qu’il y a vingt ans, selon le dernier rapport de l’agence réalisé auprès de 17 500 personnes âgées de 18 ans et plus sur 32 marchés dont la France. 
 
La jeune génération a le sentiment profond d’avoir supporté plus que sa juste part de la pandémie et 73% de celle-ci affirme que la société a été tellement obsédée par la protection des personnes âgées qu’elle a négligé de donner la priorité aux jeunes.
 
 


Les jeunes pensent que le monde tel qu’il a été créé et dominé par les boomers ne fonctionne pas. Ils sont fatigués de jouer selon des règles sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle.

Au niveau de la vie professionnelle, 67% des interrogés français ne croient plus qu’un diplôme universitaire soit essentiel pour réussir dans la vie et 71% seraient même prêts à gagner un salaire inférieur en échange de plus de flexibilité. Quant à la politique, 85% rejettent l’adhésion à un parti politique pour s’engager dans des causes qui leur tiennent à cœur.

32% de l’échantillon est prêt à devenir végétariens pour résoudre les problèmes du monde et 51% pense que sauver la planète nécessitera une action radicale (devenir végétalien, éviter les voyages en avion, ne pas avoir d’enfants…). 69% des jeunes français sont prêts à vivre un style de vie plus minimaliste pour lutter contre la surconsommation.

Au niveau mondial, l’étude souligne que 51% des interrogés commencent à boycotter les marques qui n’opèrent pas de manière durable.
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2021-12-01T120604.340

Avoir 20 ans sous le Covid 19

Photo Guillaume Cyr
  
76% des Prosumers (consommateurs influenceurs étudiés par BETC) français âgés de 18 à 34 ans affirment qu'il est plus difficile d'avoir 20 ans aujourd'hui qu'il y a vingt ans, selon le dernier rapport de l’agence réalisé auprès de 17 500 personnes âgées de 18 ans et plus sur 32 marchés dont la France.  La jeune génération a le sentiment profond d'avoir supporté plus que sa juste part de la pandémie et 73% de celle-ci affirme que la société a été tellement obsédée par la protection des personnes âgées qu'elle a négligé de donner la priorité aux jeunes.  

Les jeunes pensent que le monde tel qu'il a été créé et dominé par les boomers ne fonctionne pas. Ils sont fatigués de jouer selon des règles sur lesquelles ils n'ont aucun contrôle.
Au niveau de la vie professionnelle, 67% des interrogés français ne croient plus qu'un diplôme universitaire soit essentiel pour réussir dans la vie et 71% seraient même prêts à gagner un salaire inférieur en échange de plus de flexibilité. Quant à la politique, 85% rejettent l'adhésion à un parti politique pour s'engager dans des causes qui leur tiennent à cœur.
32% de l’échantillon est prêt à devenir végétariens pour résoudre les problèmes du monde et 51% pense que sauver la planète nécessitera une action radicale (devenir végétalien, éviter les voyages en avion, ne pas avoir d'enfants…). 69% des jeunes français sont prêts à vivre un style de vie plus minimaliste pour lutter contre la surconsommation.
Au niveau mondial, l’étude souligne que 51% des interrogés commencent à boycotter les marques qui n’opèrent pas de manière durable. 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *