Par MDS – C19 Staff , 1 Janvier 2021

En France et en Europe , le Jour de l’an n’a pas toujours été le 1er janvier : la nouvelle année commence à cette date en vertu de l'édit du Roussillon du 9 Août 1564 , promulgué par le roi Charles IX.

Auparavant le Jour de l’an a beaucoup changé au fil des siècles pour les peuples usant du calendrier solaire et ce, au gré des Églises, des époques et des pays. Le début de l'ère chrétienne (l'Anno Domini ), qui ne s'est imposé progressivement en Europe qu'à partir du Ier millénaire, a été fixé d'après les travaux du moine Denys Le Petit réalisés au VI Siecle . Ce dernier a placé la naissance de Jésus le 25 décembre de l’an 753 + 1 = 754 ab Urbe condita, ou « 754 depuis la fondation de Rome ». Il en a déduit le début de l'ère chrétienne huit jours plus tard, jour supposé de la circoncision de Jésus .

Aux V et VI siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an est célébré le 1er mars (style vénitien).

Sous Charlemagne , l’année commence à Noël (style de la Nativité de Jésus ).

Du temps des rois capétiens, l’année débute le jour de Pâques (style de Pâques). En conséquence, les années sont de longueur très variable.

Cet usage est quasi général aux XII et XIII siècles et même jusqu’au xve dans certaines provinces. Les généalogistes des rois de France doivent donc jongler avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire puisque le début de l’année varie selon les provinces : à Vienne, par exemple, c'est le 25 mars (style florentin ou style de l'Annonciation , d'où la tradition du poisson d'Avril commémorant l'usage de s'échanger des cadeaux en début d'année de ce style)…

Finalement, l'édit du Roussillon , promulgué par le roi Charles IX. harmonisa les pratiques.

L'empereur germanique et roi d'Espagne Charles Quint , qui régnait également sur les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Lombardie, le Mezzogiorno italien et l'Amérique hispanophone, avait déjà fixé le début de l'année au premier janvier pour ses terres quelques décennies plus tôt mais c'est le pape Grégoire III qui, en instituant le calendrier Grégorien , généralise cette mesure à l'ensemble du monde chrétien, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses11.

Derniers avatars :

De 1792 à 1806 , en France, l'éphémère CALENDRIER REPUBLICAIN abolit le 1er janvier et fait débuter l'année le 1 Vendémiaire .

La commune de Paris restaure en 1871 pendant une très courte durée le calendrier républicain.

Pratiques actuelles du Nouvel An

France :

Le jour est férié en France.

En Savoie , au Jour de l'an et au mois de janvier, on donnait des cornets de friandises ou de l'argent aux enfants, appelés étrennes , à chaque fois que l'on rendait visite à des membres de la famille. Le Jour de l'an, on rendait visite à des amis pour souhaiter la bonne année.

C'est à ce moment de l'année que le personnel de maison, les gardiens, concierges, etc., reçoivent leurs étrennes , une somme d'argent versée par l'employeur qui récompense ainsi la qualité du service rendu au cours de l'année écoulée.

À minuit, une tradition veut que les Français se fassent la bise sous une branche de gui .

On peut présenter ses vœux jusqu'au 31 janvier.

Belgique :

En Belgique, il est de tradition de faire la tournée de ses amis et familles afin de leur souhaiter la bonne année. Ceux-ci offrent en général, un verre d'alcool (goutte) ainsi qu'une assiette de galettes.

Les enfants prononcent des vœux (en poème ou non) devant leurs grands-parents ou parents et en guise de remerciement, reçoivent une « dringuelle » (du flamand « drinkgeld ») c'est-à-dire des étrennes.

Espagne

En Espagne , la tradition veut que l'on mange un grain de raisin à chacun des 12 coups de minuit, ce qui augure une année prospère12. L'ensemble des Espagnols suit cette tradition, qu'ils vivent en Espagne ou à l'étranger. Les campanadas (les coups de cloche) sonnent dans toute l'Espagne, dans chaque ville. Cet événement est aussi diffusé, en direct, à la télévision et à la radio.

Depuis quelques années, une mode peu répandue en Espagne consiste aussi à porter de la lingerie rouge pour l'occasion. Cette pratique se fait le 31.

Pays Bas :

Oudejaarsavond aussi appelé Oudejaarsdag soit littéralement jour de l'ancienne année (31 décembre) est fêté par un excès de feux d'artifice dès l'aube et jusque tard dans la nuit. C'est le seul jour de l'année où leur usage est autorisé à la suite de leur mise en vente libre uniquement les trois jours précédents. Le jour suivant est appelé Oud en Nieuw soit Ancien et Nouveau .

Portugal :

Au Portugal, la tradition de manger les 12 grains de raisin secs à minuit est aussi pratiquée (doze passas), mais on les mange les deux pieds sur une chaise, ensuite on en descend du pied droit pour porter chance. On peut également jeter par la fenêtre de la vieille vaisselle, en général de la vaisselle bleue avec des dessins traditionnels. Il y a d'autres traditions dans les différentes régions du Portugal.

Canada :

Au Canada Français et en Acadie , le Nouvel An est un évènement qui se fête en famille . Ainsi, comme dans le « bon vieux temps », les membres des parentes se rassemblent dans de vieilles maisons familiales lors de veillées festives. Chez plusieurs Canadiens Français et en Acadiens, le temps du Jour de l'an est donc une période particulièrement riche en vieilles traditions. Un hommage spécial est alors rendu à la musique traditionnelle dont les origines remontent à l'époque de la colonie : chanson à répondre, cotillon , gigue et rigodon etc. gâteaux aux fruits, sont parmi les aliments qui composent traditionnellement le menu du repas du Jour de l'an. Mais, avant de commencer la fête et sur demande de l'aîné des enfants, plusieurs familles procèdent d'abord à la bénédiction paternelle.

Plusieurs personnes préfèrent cependant fêter le passage au nouvel an dans un bar. De plus, au Quebec , le Bye Bye est une émission de télévision qui fait une revue humoristique de l'année qui s'achève. Elle est diffusée de 1968 à 1998 et par la suite, depuis 2006. Cette émission est présentée le 31 décembre à 23 h sur les ondes de Radio Canada , une tradition pour plusieurs Québécois…

Au Pérou et Equateur :

En Equateur et au Pérou , peu avant le Nouvel An, on fabrique des mannequins de chiffons ou de papier mâché qui représentent l'année qui vient de passer. On expose ces mannequins (muñecos) devant chez soi jusqu'au 31 au soir à minuit pour ensuite les brûler dans les rues. On fait aussi exploser toute sorte de choses comme des pétards, feux d'artifice, etc. Il existe aussi une superstition qui dit que si l'on porte une couleur en particulier sur soi lors des 12 coups de minuit, cela pourra amener de la chance dans certains domaines pour la nouvelle année, comme le jaune pour l'argent, le rouge pour l'amour, etc. Dans le même ordre d'idées, celui qui souhaite voyager toute l'année doit courir autour de son pâté de maisons une valise à la main à minuit pile.

La tradition espagnole de manger 12 grains de raisin en faisant un vœu pendant les douze coups de minuit est également observée.

À la maison, on décore la table avec des corbeilles de fruits, de maïs, de blé, de riz, de cannelle, de fleurs jaunes.

Etats Unis

À Philadelphie (Pennsylvanie), la « parade des mimes » (Mummers Parade en anglais) se tient chaque 1er janvier. Les associations de la ville, appelées New Years Associations, entrent en compétition dans quatre catégories. Elles préparent pendant des mois des costumes et des scènes mobiles. Environ 15 000 personnes assistent au cortège chaque année. La première de ces parades fut organisée en 1901.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

L’histoire du nouvel An

Advertisement

L’histoire du nouvel An

Advertisement

L’histoire du nouvel An

Advertisement

Follow us on Instagram!

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’histoire du nouvel An

Advertisment

L’histoire du nouvel An


Par MDS - C19 Staff , 1 Janvier 2021


En France et en Europe , le Jour de l’an n’a pas toujours été le 1er janvier : la nouvelle année commence à cette date en vertu de l'édit du Roussillon du 9 Août 1564 , promulgué par le roi Charles IX.


Auparavant le Jour de l’an a beaucoup changé au fil des siècles pour les peuples usant du calendrier solaire et ce, au gré des Églises, des époques et des pays. Le début de l'ère chrétienne (l'Anno Domini ), qui ne s'est imposé progressivement en Europe qu'à partir du Ier millénaire, a été fixé d'après les travaux du moine Denys Le Petit réalisés au VI Siecle . Ce dernier a placé la naissance de Jésus le 25 décembre de l’an 753 + 1 = 754 ab Urbe condita, ou « 754 depuis la fondation de Rome ». Il en a déduit le début de l'ère chrétienne huit jours plus tard, jour supposé de la circoncision de Jésus .


Aux V et VI siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an est célébré le 1er mars (style vénitien).

Sous Charlemagne , l’année commence à Noël (style de la Nativité de Jésus ).

Du temps des rois capétiens, l’année débute le jour de Pâques (style de Pâques). En conséquence, les années sont de longueur très variable.

Cet usage est quasi général aux XII et XIII siècles et même jusqu’au xve dans certaines provinces. Les généalogistes des rois de France doivent donc jongler avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire puisque le début de l’année varie selon les provinces : à Vienne, par exemple, c'est le 25 mars (style florentin ou style de l'Annonciation , d'où la tradition du poisson d'Avril commémorant l'usage de s'échanger des cadeaux en début d'année de ce style)…


Finalement, l'édit du Roussillon , promulgué par le roi Charles IX. harmonisa les pratiques.


L'empereur germanique et roi d'Espagne Charles Quint , qui régnait également sur les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Lombardie, le Mezzogiorno italien et l'Amérique hispanophone, avait déjà fixé le début de l'année au premier janvier pour ses terres quelques décennies plus tôt mais c'est le pape Grégoire III qui, en instituant le calendrier Grégorien , généralise cette mesure à l'ensemble du monde chrétien, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses11.


Derniers avatars :


De 1792 à 1806 , en France, l'éphémère CALENDRIER REPUBLICAIN abolit le 1er janvier et fait débuter l'année le 1 Vendémiaire .

La commune de Paris restaure en 1871 pendant une très courte durée le calendrier républicain.


Pratiques actuelles du Nouvel An


France :


Le jour est férié en France.


En Savoie , au Jour de l'an et au mois de janvier, on donnait des cornets de friandises ou de l'argent aux enfants, appelés étrennes , à chaque fois que l'on rendait visite à des membres de la famille. Le Jour de l'an, on rendait visite à des amis pour souhaiter la bonne année.


C'est à ce moment de l'année que le personnel de maison, les gardiens, concierges, etc., reçoivent leurs étrennes , une somme d'argent versée par l'employeur qui récompense ainsi la qualité du service rendu au cours de l'année écoulée.


À minuit, une tradition veut que les Français se fassent la bise sous une branche de gui .


On peut présenter ses vœux jusqu'au 31 janvier.


Belgique :

En Belgique, il est de tradition de faire la tournée de ses amis et familles afin de leur souhaiter la bonne année. Ceux-ci offrent en général, un verre d'alcool (goutte) ainsi qu'une assiette de galettes.


Les enfants prononcent des vœux (en poème ou non) devant leurs grands-parents ou parents et en guise de remerciement, reçoivent une « dringuelle » (du flamand « drinkgeld ») c'est-à-dire des étrennes.


Espagne

En Espagne , la tradition veut que l'on mange un grain de raisin à chacun des 12 coups de minuit, ce qui augure une année prospère12. L'ensemble des Espagnols suit cette tradition, qu'ils vivent en Espagne ou à l'étranger. Les campanadas (les coups de cloche) sonnent dans toute l'Espagne, dans chaque ville. Cet événement est aussi diffusé, en direct, à la télévision et à la radio.



Depuis quelques années, une mode peu répandue en Espagne consiste aussi à porter de la lingerie rouge pour l'occasion. Cette pratique se fait le 31.


Pays Bas :


Oudejaarsavond aussi appelé Oudejaarsdag soit littéralement jour de l'ancienne année (31 décembre) est fêté par un excès de feux d'artifice dès l'aube et jusque tard dans la nuit. C'est le seul jour de l'année où leur usage est autorisé à la suite de leur mise en vente libre uniquement les trois jours précédents. Le jour suivant est appelé Oud en Nieuw soit Ancien et Nouveau .



Portugal :


Au Portugal, la tradition de manger les 12 grains de raisin secs à minuit est aussi pratiquée (doze passas), mais on les mange les deux pieds sur une chaise, ensuite on en descend du pied droit pour porter chance. On peut également jeter par la fenêtre de la vieille vaisselle, en général de la vaisselle bleue avec des dessins traditionnels. Il y a d'autres traditions dans les différentes régions du Portugal.


Canada :


Au Canada Français et en Acadie , le Nouvel An est un évènement qui se fête en famille . Ainsi, comme dans le « bon vieux temps », les membres des parentes se rassemblent dans de vieilles maisons familiales lors de veillées festives. Chez plusieurs Canadiens Français et en Acadiens, le temps du Jour de l'an est donc une période particulièrement riche en vieilles traditions. Un hommage spécial est alors rendu à la musique traditionnelle dont les origines remontent à l'époque de la colonie : chanson à répondre, cotillon , gigue et rigodon etc. gâteaux aux fruits, sont parmi les aliments qui composent traditionnellement le menu du repas du Jour de l'an. Mais, avant de commencer la fête et sur demande de l'aîné des enfants, plusieurs familles procèdent d'abord à la bénédiction paternelle.


Plusieurs personnes préfèrent cependant fêter le passage au nouvel an dans un bar. De plus, au Quebec , le Bye Bye est une émission de télévision qui fait une revue humoristique de l'année qui s'achève. Elle est diffusée de 1968 à 1998 et par la suite, depuis 2006. Cette émission est présentée le 31 décembre à 23 h sur les ondes de Radio Canada , une tradition pour plusieurs Québécois...



Au Pérou et Equateur :


En Equateur et au Pérou , peu avant le Nouvel An, on fabrique des mannequins de chiffons ou de papier mâché qui représentent l'année qui vient de passer. On expose ces mannequins (muñecos) devant chez soi jusqu'au 31 au soir à minuit pour ensuite les brûler dans les rues. On fait aussi exploser toute sorte de choses comme des pétards, feux d'artifice, etc. Il existe aussi une superstition qui dit que si l'on porte une couleur en particulier sur soi lors des 12 coups de minuit, cela pourra amener de la chance dans certains domaines pour la nouvelle année, comme le jaune pour l'argent, le rouge pour l'amour, etc. Dans le même ordre d'idées, celui qui souhaite voyager toute l'année doit courir autour de son pâté de maisons une valise à la main à minuit pile.


La tradition espagnole de manger 12 grains de raisin en faisant un vœu pendant les douze coups de minuit est également observée.

À la maison, on décore la table avec des corbeilles de fruits, de maïs, de blé, de riz, de cannelle, de fleurs jaunes.


Etats Unis


À Philadelphie (Pennsylvanie), la « parade des mimes » (Mummers Parade en anglais) se tient chaque 1er janvier. Les associations de la ville, appelées New Years Associations, entrent en compétition dans quatre catégories. Elles préparent pendant des mois des costumes et des scènes mobiles. Environ 15 000 personnes assistent au cortège chaque année. La première de ces parades fut organisée en 1901.





Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

L’histoire du nouvel An

Advertisement

L’histoire du nouvel An

Advertisement

L’histoire du nouvel An

Advertisement

Follow us on Instagram!

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’histoire du nouvel An

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]