Saturne est la planète la plus célèbres pour ses anneaux mais dans le système solaire trois autres planètes possèdent également des anneaux. Il s’agit des autres planètes gazeuses, Jupiter, Uranus et Neptune.

Les anneaux de Saturne, les plus connus, s’étendent sur 220.000 km de large pour quelques centaines de mètres d’épaisseurs et sont composés de sept anneaux. Les particules qui forment les anneaux sont constituées de glace de taille allant de quelques centimètres à plusieurs mètres et orbitent autour de Saturne à environ 27.000 km/h.

Les anneaux se Saturne furent observés pour la première fois par Galilée en 1610 mais n’ont été survolés par la sonde Voyager qu’au début des années 80. La formation des anneaux de Saturne a été permise grâce à la force d’attraction de la planète qui était supérieure à la force d’attraction des particules qui s’approchaient de la planète.

Les particules proches ont alors été empêchées de s’agglomérer pour former un corps céleste et ont commencé à orbiter autour de la planète, la distance limite permettant à un corps de s’agglomérer s’appelant limite de Roche. Les anneaux possèdent deux autres caractéristiques, d’une part par un disque relativement fin autour de l’équateur de la planète, résultant du phénomène de collision des particules entre elles, appelé dissipation de l’énergie par collisions dans les systèmes en rotation et d’autre part une propension des anneaux à s’étaler.

Lorsqu’un anneau franchit la limite de Roche, les particules qui le composent auront tendance à s’agglomérer pour former des satellites, c’est qui commence à se passer selon les dernières observations de la sonde Cassini dans l’anneau F, situé après la limite de Roche de Saturne.

Pendant longtemps, la communauté scientifique a pensé que les anneaux avaient été formés en même temps que la planète, mais ils ont en fait un dixième de l’âge de Saturne et proviendraient de lunes ou d’objets célestes attirés puis broyés en se rapprochant de la planète.

https://www.lefigaro.fr/sciences/2007/05/30/01008-20070530ARTFIG90008-pourquoi_saturne_a_t_elle_des_anneaux.php

Les anneaux ont été nommés en fonction de leur date de découverte et non de leur proximité avec Saturne. Du plus proche au plus éloigné avec la planète, les anneaux principaux sont nommés D, C, B, A, F, G et E. L’anneau D, le plus proche de Saturne, est pratiquement invisible depuis la Terre en raison de sa luminosité très faible.

La limite entre l’anneau D et l’anneau C, formé d’une série de bandes transparentes, est marquée par une différence de luminosité. Après l’anneau C, vient l’anneau B caractérisé par une augmentation importante de la luminosité et par une succession de bandes alternativement claires et sombres et de largeur variable. L’espace entre l’anneau B et l’anneau A, le premier découvert, est appelé division de Cassini.

La limite de Roche se trouve entre l’anneau A et l’anneau F. Les anneaux F et G sont les anneaux les plus minces qui entourent Saturne. Au-delà de ces deux anneaux, la sonde Cassini a découvert en 2006 l’anneau de Janus et d’Épiméthée puis l’anneau de Pallène. L’anneau principal le plus éloigné est l’anneau E qui se situe à 180.000 km de Saturne et présente une largeur de 240.000 km.

Enfin, en 2009 le satellite Spitzer a découvert grâce au rayonnement infrarouge l’anneau de Phoebe, incliné de 27˚ par rapport aux autres anneaux, situé à 6 millions de kilomètres de Saturne et d’une largeur de 6 millions de kilomètres.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-de-saturne.html

Les anneaux de Jupiter ont été découverts en 1979 grâce à la mission Voyager 1 car ils étaient invisibles de la Terre du fait de leur faible luminosité et des particules de seulement quelques millièmes de millimètres qui les composent. Le système d’anneaux de Jupiter se compose de trois éléments, le premier anneau le plus interne de forme cylindrique est l’anneau halo, le second, très mince, l’anneau principal et le dernier, très large, est l’anneau Gossamer.

Ce dernier anneau est lui-même constitué de deux parties, l’anneau d’Amalthée et l’anneau de Thébé, du nom de deux satellites de Jupiter. La couleur des deux anneaux externes tend vers le rouge alors que l’anneau interne tend vers le bleu.

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Anneaux-de-Jupiter.html

Les anneaux d’Uranus ont été découvert en plusieurs fois. Les neuf premiers anneaux furent découverts en 1977 depuis un avion observatoire, puis deux autres anneaux furent découverts en 1986 avec Voyager 2 et les deux derniers anneaux furent découverts en 2005 grâce aux observations du télescope Hubble.

A ce jour, les scientifiques dénombrent ainsi 13 anneaux plutôt sombres et larges de quelques kilomètres seulement, issus de la collision d’anciennes lunes.

Les anneaux d’Uranus ont été nommés par ordre chronologique de la manière suivante : l’anneau Alpha, l’anneau Béta, l’anneau Gamma, l’anneau Delta, l’anneau Epsilon, le plus opaque, l’anneau 6, l’anneau 5, l’anneau 4, tous trois situés à l’intérieur de l’anneau Alpha, ils sont les plus minces et transparents, l’anneau Êta, l’anneau Lambda et l’anneau Zeta, le plus étroit, découverts en 1986, l’anneau Nu et l’anneau Mu, le plus large, découverts en 2005.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-d-uranus.html

La caractéristique d’Uranus qui semble rouler sur son orbite autour du Soleil en raison de son axe de rotation incliné à 98˚ sur son plan de révolution autour du Soleil, intrigue les scientifiques et pourrait être lié à un ancien anneau. Selon une étude parue dans The Astrophysical Journal en 2020, cette inclinaison viendrait d’un anneau qu’aurait possédé Uranus par le passé et dont la masse aurait pu suffire pour incliner la planète sur son axe.

Cette théorie s’explique également du fait qu’une telle inclinaison peut difficilement avoir été provoquée par des collisions avec d’autres objets, ces derniers auraient dû avoir la taille de la Terre pour provoquer l’inclinaison actuelle. Les simulations réalisées ont montré qu’un tel anneau autour d’Uranus pouvait provoquer une inclinaison de 70˚ et il est possible de considérer qu’un impact ultérieur a fini d’incliner Uranus sur l’axe qui est le sien aujourd’hui.

https://www.numerama.com/sciences/611125-si-uranus-est-aussi-penchee-cest-peut-etre-car-elle-etait-autrefois-entouree-dun-disque.html

Après la découverte des anneaux de Jupiter et d’Uranus, les scientifiques ont émis l’hypothèse que Neptune pouvait aussi posséder des anneaux. Des observations menées en 1984 sur l’occultation d’une étoile par la planète et l’affaiblissement de la lumière stellaire ont définitivement permis de conclure à la présence d’anneaux autour de Neptune mais il a fallu attendre le survol de Neptune par Voyager 2 en 1989 pour observer réellement ses anneaux.

Les anneaux de Neptune sont très sombres, tout comme ceux de Jupiter et Uranus, et au nombre de cinq. L’anneau Galle est le plus proche de la planète, suivi de Le Verrier, Lassell, Arogo et Adams, le plus éloigné. L’anneau Adams a la particularité de se décomposer en quatre arcs, dont les noms forment le mot CLEF.

Trois arcs furent nommés par le scientifique français, André Brahic, à l’origine du programme d’observation de 1984 et s’appellent Liberté, Égalité et Fraternité. Le quatrième arc fut nommé Courage en référence au prénom de l’assistante qui le découvrit, Cécile Ferrari.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-de-neptune.html

 
 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les planètes avec des anneaux

Advertisment

image (52)

Les planètes avec des anneaux

 

Saturne est la planète la plus célèbres pour ses anneaux mais dans le système solaire trois autres planètes possèdent également des anneaux. Il s’agit des autres planètes gazeuses, Jupiter, Uranus et Neptune.

Les anneaux de Saturne, les plus connus, s’étendent sur 220.000 km de large pour quelques centaines de mètres d’épaisseurs et sont composés de sept anneaux. Les particules qui forment les anneaux sont constituées de glace de taille allant de quelques centimètres à plusieurs mètres et orbitent autour de Saturne à environ 27.000 km/h.

Les anneaux se Saturne furent observés pour la première fois par Galilée en 1610 mais n’ont été survolés par la sonde Voyager qu’au début des années 80. La formation des anneaux de Saturne a été permise grâce à la force d’attraction de la planète qui était supérieure à la force d’attraction des particules qui s’approchaient de la planète.

Les particules proches ont alors été empêchées de s’agglomérer pour former un corps céleste et ont commencé à orbiter autour de la planète, la distance limite permettant à un corps de s’agglomérer s’appelant limite de Roche. Les anneaux possèdent deux autres caractéristiques, d’une part par un disque relativement fin autour de l’équateur de la planète, résultant du phénomène de collision des particules entre elles, appelé dissipation de l’énergie par collisions dans les systèmes en rotation et d’autre part une propension des anneaux à s’étaler.

Lorsqu’un anneau franchit la limite de Roche, les particules qui le composent auront tendance à s’agglomérer pour former des satellites, c’est qui commence à se passer selon les dernières observations de la sonde Cassini dans l’anneau F, situé après la limite de Roche de Saturne.

Pendant longtemps, la communauté scientifique a pensé que les anneaux avaient été formés en même temps que la planète, mais ils ont en fait un dixième de l’âge de Saturne et proviendraient de lunes ou d’objets célestes attirés puis broyés en se rapprochant de la planète.

https://www.lefigaro.fr/sciences/2007/05/30/01008-20070530ARTFIG90008-pourquoi_saturne_a_t_elle_des_anneaux.php

Les anneaux ont été nommés en fonction de leur date de découverte et non de leur proximité avec Saturne. Du plus proche au plus éloigné avec la planète, les anneaux principaux sont nommés D, C, B, A, F, G et E. L’anneau D, le plus proche de Saturne, est pratiquement invisible depuis la Terre en raison de sa luminosité très faible.

La limite entre l’anneau D et l’anneau C, formé d’une série de bandes transparentes, est marquée par une différence de luminosité. Après l’anneau C, vient l’anneau B caractérisé par une augmentation importante de la luminosité et par une succession de bandes alternativement claires et sombres et de largeur variable. L’espace entre l’anneau B et l’anneau A, le premier découvert, est appelé division de Cassini.

La limite de Roche se trouve entre l’anneau A et l’anneau F. Les anneaux F et G sont les anneaux les plus minces qui entourent Saturne. Au-delà de ces deux anneaux, la sonde Cassini a découvert en 2006 l’anneau de Janus et d’Épiméthée puis l’anneau de Pallène. L’anneau principal le plus éloigné est l’anneau E qui se situe à 180.000 km de Saturne et présente une largeur de 240.000 km.

Enfin, en 2009 le satellite Spitzer a découvert grâce au rayonnement infrarouge l’anneau de Phoebe, incliné de 27˚ par rapport aux autres anneaux, situé à 6 millions de kilomètres de Saturne et d’une largeur de 6 millions de kilomètres.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-de-saturne.html

Les anneaux de Jupiter ont été découverts en 1979 grâce à la mission Voyager 1 car ils étaient invisibles de la Terre du fait de leur faible luminosité et des particules de seulement quelques millièmes de millimètres qui les composent. Le système d’anneaux de Jupiter se compose de trois éléments, le premier anneau le plus interne de forme cylindrique est l’anneau halo, le second, très mince, l’anneau principal et le dernier, très large, est l’anneau Gossamer.

Ce dernier anneau est lui-même constitué de deux parties, l’anneau d’Amalthée et l’anneau de Thébé, du nom de deux satellites de Jupiter. La couleur des deux anneaux externes tend vers le rouge alors que l’anneau interne tend vers le bleu.

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Anneaux-de-Jupiter.html

Les anneaux d’Uranus ont été découvert en plusieurs fois. Les neuf premiers anneaux furent découverts en 1977 depuis un avion observatoire, puis deux autres anneaux furent découverts en 1986 avec Voyager 2 et les deux derniers anneaux furent découverts en 2005 grâce aux observations du télescope Hubble.

A ce jour, les scientifiques dénombrent ainsi 13 anneaux plutôt sombres et larges de quelques kilomètres seulement, issus de la collision d’anciennes lunes.

Les anneaux d’Uranus ont été nommés par ordre chronologique de la manière suivante : l’anneau Alpha, l’anneau Béta, l’anneau Gamma, l’anneau Delta, l’anneau Epsilon, le plus opaque, l’anneau 6, l’anneau 5, l’anneau 4, tous trois situés à l’intérieur de l’anneau Alpha, ils sont les plus minces et transparents, l’anneau Êta, l’anneau Lambda et l’anneau Zeta, le plus étroit, découverts en 1986, l’anneau Nu et l’anneau Mu, le plus large, découverts en 2005.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-d-uranus.html

La caractéristique d’Uranus qui semble rouler sur son orbite autour du Soleil en raison de son axe de rotation incliné à 98˚ sur son plan de révolution autour du Soleil, intrigue les scientifiques et pourrait être lié à un ancien anneau. Selon une étude parue dans The Astrophysical Journal en 2020, cette inclinaison viendrait d’un anneau qu’aurait possédé Uranus par le passé et dont la masse aurait pu suffire pour incliner la planète sur son axe.

Cette théorie s’explique également du fait qu’une telle inclinaison peut difficilement avoir été provoquée par des collisions avec d’autres objets, ces derniers auraient dû avoir la taille de la Terre pour provoquer l’inclinaison actuelle. Les simulations réalisées ont montré qu’un tel anneau autour d’Uranus pouvait provoquer une inclinaison de 70˚ et il est possible de considérer qu’un impact ultérieur a fini d’incliner Uranus sur l’axe qui est le sien aujourd’hui.

https://www.numerama.com/sciences/611125-si-uranus-est-aussi-penchee-cest-peut-etre-car-elle-etait-autrefois-entouree-dun-disque.html

Après la découverte des anneaux de Jupiter et d’Uranus, les scientifiques ont émis l’hypothèse que Neptune pouvait aussi posséder des anneaux. Des observations menées en 1984 sur l’occultation d’une étoile par la planète et l’affaiblissement de la lumière stellaire ont définitivement permis de conclure à la présence d’anneaux autour de Neptune mais il a fallu attendre le survol de Neptune par Voyager 2 en 1989 pour observer réellement ses anneaux.

Les anneaux de Neptune sont très sombres, tout comme ceux de Jupiter et Uranus, et au nombre de cinq. L’anneau Galle est le plus proche de la planète, suivi de Le Verrier, Lassell, Arogo et Adams, le plus éloigné. L’anneau Adams a la particularité de se décomposer en quatre arcs, dont les noms forment le mot CLEF.

Trois arcs furent nommés par le scientifique français, André Brahic, à l’origine du programme d’observation de 1984 et s’appellent Liberté, Égalité et Fraternité. Le quatrième arc fut nommé Courage en référence au prénom de l’assistante qui le découvrit, Cécile Ferrari.

https://www.le-systeme-solaire.net/anneaux-de-neptune.html

  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les planètes avec des anneaux

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les planètes avec des anneaux

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.