Explosion massive des cas de COVID-19 en Chine

 

Les chiffres font peur et affolent tous les compteurs, selon plusieurs médias américains comme Bloomberg, les montants sont de 300 millions de cas de BF.7, variant de la COVID-19, en Chine depuis moins d’un mois, au 31 décembre 2022.

Depuis que la Chine a abandonné sa politique zéro Covid début décembre, le nombre de cas a explosé et les autorités sanitaires chinoises ont décidé de ne plus publier les statistiques épidémiques.

Ce comportement des autorités chinoises est un nouveau scandale, il est grand temps, que le monde des nations se lèvent et imposent au gouvernement chinois de transmettre les véritables données sur la situation sanitaire en Chine. Les personnes ne veulent plus subir de nouveaux confinements et des campagnes de vaccination.

Les symptômes du BF.7 seraient similaires aux autres sous-variants. “Les patients peuvent avoir de la fièvre, de la toux, des maux de gorge, un écoulement nasal et de la fatigue”, explique Li Tongzeng de l’hôpital Xiaotangshan de Pékin, citée par le Global Times. Et de compléter : “Une minorité de personnes peut également ressentir des symptômes gastro-intestinaux comme des vomissements et de la diarrhée”.

La Chine a annoncé lever la quarantaine obligatoire à l’entrée de son territoire pour le 8 janvier 2023. De ce fait, la réouverture de ce pays au monde et la reprise de l’activité touristique laissent craindre une nouvelle hausse des contaminations.

 
Une touriste chinoise à l'aéroport de Roissy. L'entrée en vigueur des mesures s'est faite au 1er janvier 2023, sauf pour l'obligation de test négatif avant d'embarquer. Elle fera l'objet d'un petit décalage, pour des questions d'organisation des voyageurs s'apprêtant à prendre l'avion.

Depuis le 27 décembre 2022, le Japon a été le premier pays à réagir en indiquant le retour des tests Covid-19 aux personnes en provenance de la Chine. L’Italie a fait de même.

La France a réagi aujourd’hui en imposant un test dans les aéroports français pour tous les voyageurs en provenance de Chine. Selon le Virologue, Bruno Lina,”Ça va être très compliqué de tester toutes les personnes qui arrivent de Chine” 

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

unnamed - 2023-01-03T111814.997

Explosion massive des cas de COVID-19 en Chine

 
Les chiffres font peur et affolent tous les compteurs, selon plusieurs médias américains comme Bloomberg, les montants sont de 300 millions de cas de BF.7, variant de la COVID-19, en Chine depuis moins d'un mois, au 31 décembre 2022. Depuis que la Chine a abandonné sa politique zéro Covid début décembre, le nombre de cas a explosé et les autorités sanitaires chinoises ont décidé de ne plus publier les statistiques épidémiques. Ce comportement des autorités chinoises est un nouveau scandale, il est grand temps, que le monde des nations se lèvent et imposent au gouvernement chinois de transmettre les véritables données sur la situation sanitaire en Chine. Les personnes ne veulent plus subir de nouveaux confinements et des campagnes de vaccination. Les symptômes du BF.7 seraient similaires aux autres sous-variants. "Les patients peuvent avoir de la fièvre, de la toux, des maux de gorge, un écoulement nasal et de la fatigue", explique Li Tongzeng de l'hôpital Xiaotangshan de Pékin, citée par le Global Times. Et de compléter : "Une minorité de personnes peut également ressentir des symptômes gastro-intestinaux comme des vomissements et de la diarrhée". La Chine a annoncé lever la quarantaine obligatoire à l'entrée de son territoire pour le 8 janvier 2023. De ce fait, la réouverture de ce pays au monde et la reprise de l'activité touristique laissent craindre une nouvelle hausse des contaminations.
 
Une touriste chinoise à l'aéroport de Roissy. L'entrée en vigueur des mesures s'est faite au 1er janvier 2023, sauf pour l'obligation de test négatif avant d'embarquer. Elle fera l'objet d'un petit décalage, pour des questions d'organisation des voyageurs s'apprêtant à prendre l'avion. Depuis le 27 décembre 2022, le Japon a été le premier pays à réagir en indiquant le retour des tests Covid-19 aux personnes en provenance de la Chine. L'Italie a fait de même. La France a réagi aujourd'hui en imposant un test dans les aéroports français pour tous les voyageurs en provenance de Chine. Selon le Virologue, Bruno Lina,"Ça va être très compliqué de tester toutes les personnes qui arrivent de Chine" 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *