Le groupe Airbus a des difficultés à respecter son agenda de livraison pour 2022

 

Le groupe Airbus avait pour intention de livrer 700 avions, malheureusement ce ne sera pas possible.

Airbus avait pourtant affirmé fin octobre son intention de livrer 700 avions en 2022. Mais il est resté confronté aux difficultés de sa chaîne mondiale de fournisseurs, fragilisés par la pandémie.

Airbus a continué la remontée en cadence de sa production, avec 68 appareils livrés en novembre. Mais avec un total de 565 avions sur les onze premiers mois de l’année, il reste loin de son objectif initial.

L’avionneur, a de plus, indiqué que, dans la mesure où cet “environnement complexe allait persister plus longtemps que prévu”, il “ajusterait” la montée en cadence de la famille de mono couloirs A320 (A319, A320 et A321).

Airbus produira 65 unités par mois en 2023, mais aussi en 2024, et l’objectif de 75 avions par mois, prévu pour répondre à la demande robuste des compagnies aériennes, sera atteint “au mi-temps de la décennie”.

L’avionneur a cependant maintenu ses objectifs financiers pour 2022. Il vise un bénéfice opérationnel ajusté de 5,5 milliards d’euros en 2022 et revoit à la hausse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, tablant désormais sur 4,5 milliards d’euros, contre 3,5 auparavant, reflétant notamment l’appréciation du dollar face à l’euro.

Airbus a engrangé en novembre 29 nouvelles commandes et connu 14 annulations.

Les livraisons constituent un indicateur fiable de la rentabilité dans l’aéronautique, les clients payant la majeure partie de la facture au moment où ils prennent possession des avions.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

unnamed - 2022-12-07T215329.405

Le groupe Airbus a des difficultés à respecter son agenda de livraison pour 2022

  Le groupe Airbus avait pour intention de livrer 700 avions, malheureusement ce ne sera pas possible. Airbus avait pourtant affirmé fin octobre son intention de livrer 700 avions en 2022. Mais il est resté confronté aux difficultés de sa chaîne mondiale de fournisseurs, fragilisés par la pandémie. Airbus a continué la remontée en cadence de sa production, avec 68 appareils livrés en novembre. Mais avec un total de 565 avions sur les onze premiers mois de l'année, il reste loin de son objectif initial. L'avionneur, a de plus, indiqué que, dans la mesure où cet "environnement complexe allait persister plus longtemps que prévu", il "ajusterait" la montée en cadence de la famille de mono couloirs A320 (A319, A320 et A321). Airbus produira 65 unités par mois en 2023, mais aussi en 2024, et l'objectif de 75 avions par mois, prévu pour répondre à la demande robuste des compagnies aériennes, sera atteint "au mi-temps de la décennie". L'avionneur a cependant maintenu ses objectifs financiers pour 2022. Il vise un bénéfice opérationnel ajusté de 5,5 milliards d'euros en 2022 et revoit à la hausse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, tablant désormais sur 4,5 milliards d'euros, contre 3,5 auparavant, reflétant notamment l'appréciation du dollar face à l'euro. Airbus a engrangé en novembre 29 nouvelles commandes et connu 14 annulations. Les livraisons constituent un indicateur fiable de la rentabilité dans l'aéronautique, les clients payant la majeure partie de la facture au moment où ils prennent possession des avions.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *