Voyager à nouveau à apporter du bonheur

 

 

Une récente étude américaine de la school of hospitality business management de l’université de l’État de Washington montre que voyager serait source de bien-être et rendrait heureux. Sur les 500 participants de l’étude, ceux qui effectuent des voyages se sont déclarés plus heureux, +7% par rapport à ceux qui ne voyagent pas ou peu.

De plus, au regard des réponses données, les personnes consacrant du temps pour échanger sur leurs prochains voyages paraissent plus épanouies que les personnes ne planifiant pas de voyage. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer qu’il suffisait de se déplacer à plus de 120 km de son domicile le temps d’un week-end au minimum pour se déconnecter du quotidien et ressentir les bienfaits d’un voyage.  L’arrêt quasi-total du voyage depuis plus un an en raison de la pandémie a certainement accentuer le climat morose de la période, mais il est à parier que le bien-être général s’améliorera rapidement dès que les voyages pourront reprendre.

Parallèlement, voyager aide à mieux comprendre les différences entre les êtres humains, facilite la tolérance et la paix entre les individus. En chamboulant les habitudes, le voyage va permettre d’apprendre à s’adapter et rester serein face à des situations inconnues, parfois dans une langue étrangère.

Ces qualités que l’on va développer lors des voyages pourront être utiles ensuite dans notre vie quotidienne. Il en va de même de la façon de surmonter notamment les situations de stress qui, vécues dans un premier temps comme une catastrophe, sont relativisées lorsque ces situations se répètent au cours d’autres voyages pour permettre de se concentrer sur les solutions plutôt que sur les problèmes.

Les voyages permettent aussi de mettre de côté, le temps d’un séjour, les contrariétés de quotidien, de se relaxer et de profiter du dépaysement. Une étude de Framingham Health Study montre d’ailleurs que prendre des vacances une à deux fois par an réduit de 30% le risque d’infarctus. Enfin, les voyages, en coupant la routine, offrent un travail d’introspection et de prise du recul par rapport à notre situation et la manière dont la vivons.  Ils vont nous donner l’impulsion nécessaire pour nous sentir mieux à notre retour, soit parce que nous avons pris conscience de la richesse de notre quotidien, soit parce que le voyage a été l’occasion de prendre des décisions de changements que nous mettrons en œuvre à notre retour.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-10-27T105602.900

Voyager à nouveau à apporter du bonheur

   

Une récente étude américaine de la school of hospitality business management de l'université de l'État de Washington montre que voyager serait source de bien-être et rendrait heureux. Sur les 500 participants de l'étude, ceux qui effectuent des voyages se sont déclarés plus heureux, +7% par rapport à ceux qui ne voyagent pas ou peu.

De plus, au regard des réponses données, les personnes consacrant du temps pour échanger sur leurs prochains voyages paraissent plus épanouies que les personnes ne planifiant pas de voyage. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer qu'il suffisait de se déplacer à plus de 120 km de son domicile le temps d'un week-end au minimum pour se déconnecter du quotidien et ressentir les bienfaits d'un voyage.  L'arrêt quasi-total du voyage depuis plus un an en raison de la pandémie a certainement accentuer le climat morose de la période, mais il est à parier que le bien-être général s'améliorera rapidement dès que les voyages pourront reprendre.

Parallèlement, voyager aide à mieux comprendre les différences entre les êtres humains, facilite la tolérance et la paix entre les individus. En chamboulant les habitudes, le voyage va permettre d'apprendre à s'adapter et rester serein face à des situations inconnues, parfois dans une langue étrangère.

Ces qualités que l'on va développer lors des voyages pourront être utiles ensuite dans notre vie quotidienne. Il en va de même de la façon de surmonter notamment les situations de stress qui, vécues dans un premier temps comme une catastrophe, sont relativisées lorsque ces situations se répètent au cours d'autres voyages pour permettre de se concentrer sur les solutions plutôt que sur les problèmes.

Les voyages permettent aussi de mettre de côté, le temps d'un séjour, les contrariétés de quotidien, de se relaxer et de profiter du dépaysement. Une étude de Framingham Health Study montre d'ailleurs que prendre des vacances une à deux fois par an réduit de 30% le risque d'infarctus. Enfin, les voyages, en coupant la routine, offrent un travail d'introspection et de prise du recul par rapport à notre situation et la manière dont la vivons.  Ils vont nous donner l'impulsion nécessaire pour nous sentir mieux à notre retour, soit parce que nous avons pris conscience de la richesse de notre quotidien, soit parce que le voyage a été l'occasion de prendre des décisions de changements que nous mettrons en œuvre à notre retour.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[mailpoet_form id="1"]