Par MDS- staff C19 , 5 Janvier 2021

Sous le feu des critiques, la Haute autorité de santé (HAS) se défend. "La stratégie reste : priorité sur les personnes les plus vulnérables, et les professionnels de santé, en élargissant quand on peut, si on a le nombre de doses nécessaire", a déclaré sur France Inter Elisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique des vaccinations de la HAS, qui a élaboré la stratégie de vaccination de la France.

"Pour nous la stratégie reste la même. La mise en œuvre de la stratégie doit probablement s'accélérer", a-t-elle ajouté. Elisabeth Bouvet a ainsi écarté l'idée d'administrer le vaccin aux volontaires en priorité.

Selon elle, les critiques sont trop virulentes. "Je crois qu'il faut être extrêmement positif et rappeler les éléments optimistes de cette vaccination et arrêter de se flageller, de la même manière qu'aujourd'hui il faut arrêter de dire que c'est un désastre", a-t-elle souligné. "Il ne faut pas exagérer: on a commencé à vacciner il y a une semaine, on ne peut quand même pas parler de désastre".

Il suffit de regarder le tableau au 4 Janvier 2021 , pour comprendre que la campagne de vaccination n'a pas démarré en France , La France est en

dernière position …

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Que se passe-t-il en France ?


Par MDS- staff C19 , 5 Janvier 2021


Sous le feu des critiques, la Haute autorité de santé (HAS) se défend. "La stratégie reste : priorité sur les personnes les plus vulnérables, et les professionnels de santé, en élargissant quand on peut, si on a le nombre de doses nécessaire", a déclaré sur France Inter Elisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique des vaccinations de la HAS, qui a élaboré la stratégie de vaccination de la France.


"Pour nous la stratégie reste la même. La mise en œuvre de la stratégie doit probablement s'accélérer", a-t-elle ajouté. Elisabeth Bouvet a ainsi écarté l'idée d'administrer le vaccin aux volontaires en priorité.


Selon elle, les critiques sont trop virulentes. "Je crois qu'il faut être extrêmement positif et rappeler les éléments optimistes de cette vaccination et arrêter de se flageller, de la même manière qu'aujourd'hui il faut arrêter de dire que c'est un désastre", a-t-elle souligné. "Il ne faut pas exagérer: on a commencé à vacciner il y a une semaine, on ne peut quand même pas parler de désastre".


Il suffit de regarder le tableau au 4 Janvier 2021 , pour comprendre que la campagne de vaccination n'a pas démarré en France , La France est en


dernière position ...




Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest