New Hampshire: il laisse un pourboire de plus de 19 680 $

Un Américain a laissé un pourboire de 16 000 $ US dans un restaurant de la petite ville de Londonderry, dans l’État du New Hampshire. 

Au moment de payer sa note pour un repas de 37,93 $ US, le généreux client a ajouté le pourboire à débiter sur sa carte bancaire, dont le montant a fait sursauter la serveuse, a rapporté le «New York Post».

fries on white ceramic plate

Le repas comprenait deux hot-dogs, des accompagnements et des boissons, a précisé le tabloïd new yorkais.

Étonnée, la serveuse a alerté son patron Mike Zarella qui a pensé peut-être à une erreur de la part du client. Mais celui-ci a confirmé le montant du pourboire.

Le patron du restaurant n’a pas hésité à partager la facture sur les réseaux sociaux.

Zarella a expliqué que son client qui a voulu garder l’anonymat a justifié son geste par le fait que les employés travaillent fort, alors que le secteur de la restauration a été durement frappé par la pandémie de COVID-19.

Le pourboire a été partagé par la trentaine d’employés de l’établissement.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

unnamed - 2021-06-25T171423.289

New Hampshire: il laisse un pourboire de plus de 19 680 $

Un Américain a laissé un pourboire de 16 000 $ US dans un restaurant de la petite ville de Londonderry, dans l’État du New Hampshire.  Au moment de payer sa note pour un repas de 37,93 $ US, le généreux client a ajouté le pourboire à débiter sur sa carte bancaire, dont le montant a fait sursauter la serveuse, a rapporté le «New York Post». fries on white ceramic plate Le repas comprenait deux hot-dogs, des accompagnements et des boissons, a précisé le tabloïd new yorkais.
Étonnée, la serveuse a alerté son patron Mike Zarella qui a pensé peut-être à une erreur de la part du client. Mais celui-ci a confirmé le montant du pourboire. Le patron du restaurant n’a pas hésité à partager la facture sur les réseaux sociaux. Zarella a expliqué que son client qui a voulu garder l’anonymat a justifié son geste par le fait que les employés travaillent fort, alors que le secteur de la restauration a été durement frappé par la pandémie de COVID-19. Le pourboire a été partagé par la trentaine d’employés de l’établissement.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.