Il est important de faire le point sur les vaccins actuellement proposes sur le marche mondial , nous vous proposons les etudes scientifiques realisees par le groupe SAGE  qui est Le Groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS .
 
Le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen
 

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’utiliser le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen en une dose (0,5 ml) administrée par voie intramusculaire.

Il convient de respecter un intervalle minimum de 14 jours entre l’administration de ce vaccin et celle de tout autre vaccin contre d’autres maladies. Cette recommandation peut être modifiée quand des données sur la co-administration avec d’autres vaccins seront disponibles.

Que donne la comparaison de ce vaccin avec les vaccins à deux doses déjà utilisés ?

Nous ne pouvons pas faire de comparaison directe entre les vaccins étant donné les approches différentes adoptées pour la conception des études respectives, mais d’une manière générale, tous les vaccins ayant fait l’objet d’une autorisation d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL sont particulièrement efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19 et l’hospitalisation liée à cette maladie.

Le vaccin est-il sûr?

Le SAGE a étudié en détail les données sur la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Ce vaccin a aussi fait l’objet d’un examen par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui ont conclu qu’il peut être utilisé sans danger.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Il a été constaté que le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen, vingt-huit jours après son inoculation, présente une efficacité de 85,4 % contre les formes graves de la COVID-19 et l’hospitalisation liée à cette maladie.

Il est ressorti des essais cliniques qu’une dose de vaccin Ad26.COV2.S de Janssen présente une efficacité de 66,9 % contre une infection symptomatique par le SARS-CoV-2 modérée ou grave.

Est-il efficace contre les nouveaux variants du virus SARS-CoV-2 ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les performances du vaccin dans les milieux où circulent des variants préoccupants. Dans le cadre d’essais cliniques, le vaccin a été testé contre plusieurs variants du virus SARS-CoV-2, y compris le variant B1.351 (identifié pour la première fois en Afrique du Sud) et le variant P.2 (identifié pour la première fois au Brésil), et il s’est avéré efficace.

Le SAGE recommande actuellement d’utiliser ce vaccin, conformément à la  Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités,

 même si des variants préoccupants sont présents dans le pays. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas actuellement de données suffisantes concernant l’impact de l’Ad26.COV2.S sur la transmission du virus à l’origine de la COVID-19.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

 
Le vaccin BIBP De  Sinopharm/China National Pharmaceutical

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’utiliser le vaccin BIBP selon un calendrier de deux doses (0,5 ml chacune) administrées par voie intramusculaire. L’OMS recommande un intervalle de trois à quatre semaines entre la première et la deuxième dose. Si la seconde dose est administrée moins de trois semaines après la première, il n’est pas nécessaire de répéter la dose. Si l’administration de la deuxième dose est reportée au-delà de quatre semaines, elle doit être effectuée dès que possible. Il est recommandé que toutes les personnes vaccinées reçoivent deux doses.

Dans quelle mesure ce vaccin est-il comparable aux autres vaccins en cours d’utilisation ?

Il est impossible de comparer directement les vaccins en raison des différentes approches adoptées pour concevoir les études respectives, mais, globalement, tous les vaccins ayant reçu une autorisation d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL sont très efficaces dans la prévention des formes graves de la COVID-19 et des hospitalisations.

Le vaccin est-il sûr ?

Le SAGE a rigoureusement évalué les données de qualité, d’innocuité et d’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Les données d’innocuité sont limitées pour les personnes de plus de 60 ans (en raison du petit nombre de participants aux essais cliniques). Bien qu’aucune différence entre le profil d’innocuité du vaccin chez les personnes âgées et chez les tranches d’âge plus jeunes ne puisse être anticipée, les pays qui envisagent d’utiliser ce vaccin chez les plus de 60 ans devraient maintenir une surveillance active de l’innocuité.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Un vaste essai multipays de phase 3 a montré que deux doses, administrées à un intervalle de 21 jours, ont une efficacité de 79 % contre l’infection à SARS-CoV-2 symptomatique 14 jours ou plus après la deuxième dose. L’efficacité du vaccin contre l’hospitalisation était de 79 %.

L’essai n’a pas été conçu de manière à pouvoir démontrer l’efficacité contre la maladie grave chez les personnes présentant des comorbidités, les femmes enceintes ou les personnes âgées de 60 ans et plus. Les femmes étaient sous-représentées dans l’essai. La durée médiane du suivi disponible au moment de l’examen des données était de 112 jours.

Deux autres essais d’efficacité sont en cours, mais les données ne sont pas encore disponibles.

Ce vaccin est-il efficace contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2 ?

Le SAGE recommande actuellement l’utilisation de ce vaccin, conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités.

L’OMS actualisera ses recommandations à la lumière des nouvelles données disponibles. Ce vaccin n’a pas encore été évalué dans le contexte de la circulation étendue de variants préoccupants.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas actuellement de données suffisantes concernant l’impact du vaccin BIBP contre la COVID-19 sur la transmission du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

En attendant, l’OMS rappelle qu’il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin Pfizer/BioNTech


Quelle est la posologie recommandée ?

Un effet protecteur commence à apparaître 12 jours après la première injection, mais deux injections sont nécessaires pour assurer une protection complète, l’OMS recommandant de les espacer de 21 à 28 jours. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la protection potentielle à plus long terme obtenue après l’administration d’une seule dose. Il est actuellement recommandé d’utiliser le même produit pour les deux injections.

Le vaccin est-il sûr ?

Le 31 décembre 2020, l’OMS a accordé une autorisation pour une utilisation d’urgence au titre du protocole EUL pour le vaccin Pfizer BioNTech. L’OMS a minutieusement évalué la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de plus de 16 ans.

Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, un groupe d’experts qui fournit à l’OMS un avis indépendant et faisant autorité concernant l’utilisation sans danger des vaccins, reçoit et évalue les rapports sur les événements de sécurité suspectés ayant potentiellement un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Le vaccin Pfizer BioNTech contre la COVID-19 a une efficacité de 95 % contre l’infection symptomatique par le SARS-CoV-2.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les résultats du vaccin dans les essais pour en évaluer l’efficacité contre divers variants. Il est ressorti de ces essais que le vaccin était efficace contre les variants du virus.

Le SAGE recommande actuellement l’utilisation du vaccin Pfizer BioNTech conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants du virus sont présents dans le pays. Les pays doivent évaluer les risques et les avantages en tenant compte de leur situation épidémiologique.

Les résultats préliminaires soulignent la nécessité urgente d’une approche coordonnée pour la surveillance et l’évaluation des variants et de leur impact potentiel sur l’efficacité vaccinale. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas pour le moment de données suffisantes concernant l’impact du vaccin Pfizer BioNTech sur la transmission ou l’excrétion virale.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin COVAXIN (BBV152) de Bharat Biotech – India

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’administrer le vaccin BBV152 par voie intramusculaire en deux doses (de 0,5 ml) espacées de quatre semaines. Il est recommandé que toutes les personnes éligibles à la vaccination reçoivent deux doses.

Si la seconde dose est administrée par inadvertance moins de quatre semaines après la première, il n’est pas nécessaire de répéter la dose. Si l’administration de la deuxième dose est reportée au-delà de quatre semaines, elle doit être effectuée dès que possible.

Dans quelle mesure ce vaccin est-il comparable aux autres vaccins actuellement utilisés ?

Il est impossible de comparer directement les vaccins en raison des différentes approches adoptées pour concevoir leurs études respectives, mais, globalement, tous les vaccins ayant reçu une autorisation d’utilisation d’urgence par l’OMS au titre du protocole EUL sont très efficaces pour prévenir les formes graves de COVID-19 et les hospitalisations associées.

Ce vaccin est-il sûr ?

Le SAGE a rigoureusement évalué les données d’innocuité et d’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus. Le protocole EUL de l’OMS évalue également la qualité de la fabrication des vaccins.

Les données d’innocuité sont actuellement limitées pour les personnes âgées de plus de 60 ans (en raison du petit nombre de participants aux essais cliniques dans cette tranche d’âge). Toutefois, les données issues des essais indiquent que le vaccin a un profil d’innocuité acceptable pour ce groupe d’âge et l’OMS recommande son administration aux personnes âgées de 60 ans et plus.

Quelle est l’efficacité de ce vaccin ?

L’efficacité de ce vaccin contre la COVID-19, quelle que soit sa gravité, 14 jours ou plus après la 2e dose, s’établit à 78 %. Son efficacité contre les formes graves est de 93 %. Chez les adultes âgés de moins de 60 ans, son efficacité est de 79 %, et chez les personnes âgées de 60 ans et plus, elle est de 68 %.

Ce vaccin est-il efficace contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2 ?

L’efficacité du vaccin contre l’ensemble des variants responsables de la COVID-19 est de 71 % ; son efficacité contre le variant Kappa est de 90 % et contre le variant Delta de 65 %. Compte tenu de ces résultats, l’OMS recommande l’utilisation du vaccin BBV152 conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants actuellement considérés comme des variants préoccupants circulent dans le pays. Si de nouveaux variants préoccupants compromettant la performance du vaccin devaient apparaître, ces recommandations seraient mises à jour en conséquence.

Ce vaccin empêche-t-il l’infection et la transmission ?

L’efficacité de ce vaccin contre l’infection asymptomatique par le SARS-CoV-2 est de 64 %.

Les données permettant d’évaluer l’effet du vaccin sur la transmission étant encore insuffisantes, les mesures sociales et les mesures de santé publique doivent se poursuivre, notamment le port du masque, la distanciation physique, le lavage des mains, une ventilation appropriée et d’autres mesures adaptées à chaque contexte, en fonction de la situation épidémiologique et des risques potentiels associés aux nouveaux variants. Les personnes vaccinées et non vaccinées doivent continuer à suivre les conseils émis par les autorités nationales concernant les mesures de santé publique et les mesures sociales. Le SAGE mettra à jour ces conseils au fur et à mesure de l’évaluation des données relatives à l’impact de la vaccination sur la transmission du virus et la protection indirecte qu’elle confère.

Le vaccin Oxford/AstraZeneca (AZD1222)

Quelle est la posologie recommandée ?

La posologie recommandée est de deux doses administrées par voie intramusculaire (0,5 ml chacune) avec un intervalle de 8 à 12 semaines.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la protection potentielle à plus long terme après l’administration d’une seule dose. 

Le vaccin est-il sûr ?

Deux versions du vaccin – produites par AstraZeneca-SKBio (République de Corée) et le Serum Institute of India – ont été autorisées pour une utilisation d’urgence par l’OMS. Lorsque le vaccin a été examiné par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination, il l’avait déjà été par l’Agence européenne des médicaments.

L’EMA a rigoureusement évalué les données de qualité, de sécurité et d’efficacité du vaccin et a recommandé l’octroi d’une autorisation conditionnelle de mise sur le marché pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, un groupe d’experts qui fournit à l’OMS un avis indépendant et faisant autorité concernant l’utilisation sans danger des vaccins, reçoit et évalue les rapports sur les événements de sécurité suspectés ayant potentiellement un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Le vaccin AZD1222 contre la COVID-19 a une efficacité de 63,09 % contre l’infection symptomatique par le SARS-CoV-2.

Des intervalles plus longs entre les doses, dans la fourchette de 8 à 12 semaines, sont associés à une plus grande efficacité vaccinale.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les performances du vaccin dans les milieux où circulent des variants dits inquiétants. Il recommande actuellement l’utilisation du vaccin AZD1222 conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants du virus sont présents dans le pays. Les pays doivent évaluer les risques et les avantages en tenant compte de leur situation épidémiologique.

Les résultats préliminaires soulignent la nécessité urgente d’une approche coordonnée pour la surveillance et l’évaluation des variants et de leur impact potentiel sur l’efficacité vaccinale. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles,.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas de données suffisantes concernant l’impact de l’AZD1222 sur la transmission ou l’excrétion virale.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin AstraZeneca est efficace et sans danger pour protéger les gens contre les risques extrêmement graves liés à la COVID-19, y compris le décès, l’hospitalisation et les formes graves de la maladie (situation au 19 avril 2021). Lire la déclaration (en anglais) du 16 avril 2021 du Comité consultatif mondial de l’OMS pour la sécurité des vaccins à propos du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19, qui prend acte de rapports faisant état d’effets secondaires très rares. Le Conseil des organisations internationales des sciences médicales range les manifestations indésirables des médicaments et des vaccins dans les catégories suivantes selon leur fréquence .

Le vaccin mRNA-1273 de Moderna 

Quelle est la posologie recommandée ?

Des études ont révélé un impact élevé sur la santé publique lorsque l’intervalle était plus long que celui recommandé par le protocole EUL. Par conséquent, les pays confrontés à une incidence élevée de COVID-19 combinée à de graves difficultés d’approvisionnement en vaccins pourraient envisager de retarder la deuxième dose jusqu’à 12 semaines afin de renforcer la couverture par la première dose des populations hautement prioritaires. 

Le vaccin est-il sûr ?

Le 30 avril, l’OMS a inscrit le vaccin Moderna sur la liste des vaccins destinés à une utilisation d’urgence. Le protocole de l’OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL) permet d’évaluer la qualité, l’innocuité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19. Il constitue de surcroît une condition préalable à l’approvisionnement en vaccins par le Mécanisme COVAX.

L’EMA a étudié en détail les données sur la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin Moderna contre la COVID-19 et autorisé son utilisation dans l’ensemble de l’Union européenne.

Le SAGE recommande de maintenir tous les vaccinés en observation pendant au moins 15 minutes après la vaccination. Ceux qui font immédiatement une réaction allergique grave à la première dose ne doivent pas recevoir d’autres doses.

L’évaluation à long terme de l’innocuité suppose un suivi continu des participants aux essais cliniques ainsi que des études spécifiques et une surveillance permanente des effets secondaires ou des manifestations indésirables chez les vaccinés une fois la vaccination mise en place.

Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale, groupe d’experts qui donne des conseils indépendants et fiables à l’OMS sur la sécurité de la vaccination, reçoit et évalue les signalements de problèmes de sécurité éventuels pouvant avoir un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

L’efficacité observée du vaccin Moderna est d’environ 92 % contre la COVID-19, et la protection commence 14 jours après la première dose.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

D’après les données dont on dispose jusqu’à présent, les nouveaux variants du SARS-CoV-2, dont le B.1.1.7 et le 501Y.V2, ne modifient pas l’efficacité du vaccin à ARNm de Moderna. On continue de recueillir régulièrement et d’analyser des données sur les nouveaux variants et leur influence sur l’efficacité des moyens de diagnostic, des traitements et des vaccins contre la COVID-19.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne sait pas si le vaccin préviendra l’infection et empêchera la transmission par le vacciné. L’immunité persiste plusieurs mois, mais sa durée totale n’est pas encore connue. Ces questions importantes font l’objet d’études.

En attendant, il convient de maintenir les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire et hygiène en cas de toux, évitement des foules et bonne aération.

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisment

unnamed - 2021-11-28T070408.966

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

 

Il est important de faire le point sur les vaccins actuellement proposes sur le marche mondial , nous vous proposons les etudes scientifiques realisees par le groupe SAGE  qui est Le Groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS . Le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen
 

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’utiliser le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen en une dose (0,5 ml) administrée par voie intramusculaire.

Il convient de respecter un intervalle minimum de 14 jours entre l’administration de ce vaccin et celle de tout autre vaccin contre d’autres maladies. Cette recommandation peut être modifiée quand des données sur la co-administration avec d’autres vaccins seront disponibles.

Que donne la comparaison de ce vaccin avec les vaccins à deux doses déjà utilisés ?

Nous ne pouvons pas faire de comparaison directe entre les vaccins étant donné les approches différentes adoptées pour la conception des études respectives, mais d’une manière générale, tous les vaccins ayant fait l’objet d’une autorisation d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL sont particulièrement efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19 et l’hospitalisation liée à cette maladie.

Le vaccin est-il sûr?

Le SAGE a étudié en détail les données sur la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Ce vaccin a aussi fait l’objet d’un examen par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui ont conclu qu’il peut être utilisé sans danger.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Il a été constaté que le vaccin Ad26.CoV2.S de Janssen, vingt-huit jours après son inoculation, présente une efficacité de 85,4 % contre les formes graves de la COVID-19 et l’hospitalisation liée à cette maladie.

Il est ressorti des essais cliniques qu’une dose de vaccin Ad26.COV2.S de Janssen présente une efficacité de 66,9 % contre une infection symptomatique par le SARS-CoV-2 modérée ou grave.

Est-il efficace contre les nouveaux variants du virus SARS-CoV-2 ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les performances du vaccin dans les milieux où circulent des variants préoccupants. Dans le cadre d’essais cliniques, le vaccin a été testé contre plusieurs variants du virus SARS-CoV-2, y compris le variant B1.351 (identifié pour la première fois en Afrique du Sud) et le variant P.2 (identifié pour la première fois au Brésil), et il s’est avéré efficace.

Le SAGE recommande actuellement d’utiliser ce vaccin, conformément à la  Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités,

 même si des variants préoccupants sont présents dans le pays. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas actuellement de données suffisantes concernant l’impact de l’Ad26.COV2.S sur la transmission du virus à l’origine de la COVID-19.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

 Le vaccin BIBP De  Sinopharm/China National Pharmaceutical

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’utiliser le vaccin BIBP selon un calendrier de deux doses (0,5 ml chacune) administrées par voie intramusculaire. L’OMS recommande un intervalle de trois à quatre semaines entre la première et la deuxième dose. Si la seconde dose est administrée moins de trois semaines après la première, il n’est pas nécessaire de répéter la dose. Si l’administration de la deuxième dose est reportée au-delà de quatre semaines, elle doit être effectuée dès que possible. Il est recommandé que toutes les personnes vaccinées reçoivent deux doses.

Dans quelle mesure ce vaccin est-il comparable aux autres vaccins en cours d’utilisation ?

Il est impossible de comparer directement les vaccins en raison des différentes approches adoptées pour concevoir les études respectives, mais, globalement, tous les vaccins ayant reçu une autorisation d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL sont très efficaces dans la prévention des formes graves de la COVID-19 et des hospitalisations.

Le vaccin est-il sûr ?

Le SAGE a rigoureusement évalué les données de qualité, d’innocuité et d’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Les données d’innocuité sont limitées pour les personnes de plus de 60 ans (en raison du petit nombre de participants aux essais cliniques). Bien qu’aucune différence entre le profil d’innocuité du vaccin chez les personnes âgées et chez les tranches d’âge plus jeunes ne puisse être anticipée, les pays qui envisagent d’utiliser ce vaccin chez les plus de 60 ans devraient maintenir une surveillance active de l’innocuité.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Un vaste essai multipays de phase 3 a montré que deux doses, administrées à un intervalle de 21 jours, ont une efficacité de 79 % contre l’infection à SARS-CoV-2 symptomatique 14 jours ou plus après la deuxième dose. L’efficacité du vaccin contre l’hospitalisation était de 79 %.

L’essai n’a pas été conçu de manière à pouvoir démontrer l’efficacité contre la maladie grave chez les personnes présentant des comorbidités, les femmes enceintes ou les personnes âgées de 60 ans et plus. Les femmes étaient sous-représentées dans l’essai. La durée médiane du suivi disponible au moment de l’examen des données était de 112 jours.

Deux autres essais d’efficacité sont en cours, mais les données ne sont pas encore disponibles.

Ce vaccin est-il efficace contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2 ?

Le SAGE recommande actuellement l’utilisation de ce vaccin, conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités.

L’OMS actualisera ses recommandations à la lumière des nouvelles données disponibles. Ce vaccin n’a pas encore été évalué dans le contexte de la circulation étendue de variants préoccupants.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas actuellement de données suffisantes concernant l’impact du vaccin BIBP contre la COVID-19 sur la transmission du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

En attendant, l’OMS rappelle qu’il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin Pfizer/BioNTech


Quelle est la posologie recommandée ?

Un effet protecteur commence à apparaître 12 jours après la première injection, mais deux injections sont nécessaires pour assurer une protection complète, l’OMS recommandant de les espacer de 21 à 28 jours. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la protection potentielle à plus long terme obtenue après l’administration d’une seule dose. Il est actuellement recommandé d’utiliser le même produit pour les deux injections.

Le vaccin est-il sûr ?

Le 31 décembre 2020, l’OMS a accordé une autorisation pour une utilisation d’urgence au titre du protocole EUL pour le vaccin Pfizer BioNTech. L’OMS a minutieusement évalué la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation pour les personnes âgées de plus de 16 ans.

Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, un groupe d’experts qui fournit à l’OMS un avis indépendant et faisant autorité concernant l’utilisation sans danger des vaccins, reçoit et évalue les rapports sur les événements de sécurité suspectés ayant potentiellement un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Le vaccin Pfizer BioNTech contre la COVID-19 a une efficacité de 95 % contre l’infection symptomatique par le SARS-CoV-2.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les résultats du vaccin dans les essais pour en évaluer l’efficacité contre divers variants. Il est ressorti de ces essais que le vaccin était efficace contre les variants du virus.

Le SAGE recommande actuellement l’utilisation du vaccin Pfizer BioNTech conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants du virus sont présents dans le pays. Les pays doivent évaluer les risques et les avantages en tenant compte de leur situation épidémiologique.

Les résultats préliminaires soulignent la nécessité urgente d’une approche coordonnée pour la surveillance et l’évaluation des variants et de leur impact potentiel sur l’efficacité vaccinale. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas pour le moment de données suffisantes concernant l’impact du vaccin Pfizer BioNTech sur la transmission ou l’excrétion virale.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin COVAXIN (BBV152) de Bharat Biotech - India

Quelle est la posologie recommandée ?

Le SAGE recommande d’administrer le vaccin BBV152 par voie intramusculaire en deux doses (de 0,5 ml) espacées de quatre semaines. Il est recommandé que toutes les personnes éligibles à la vaccination reçoivent deux doses.

Si la seconde dose est administrée par inadvertance moins de quatre semaines après la première, il n’est pas nécessaire de répéter la dose. Si l’administration de la deuxième dose est reportée au-delà de quatre semaines, elle doit être effectuée dès que possible.

Dans quelle mesure ce vaccin est-il comparable aux autres vaccins actuellement utilisés ?

Il est impossible de comparer directement les vaccins en raison des différentes approches adoptées pour concevoir leurs études respectives, mais, globalement, tous les vaccins ayant reçu une autorisation d’utilisation d’urgence par l’OMS au titre du protocole EUL sont très efficaces pour prévenir les formes graves de COVID-19 et les hospitalisations associées.

Ce vaccin est-il sûr ?

Le SAGE a rigoureusement évalué les données d’innocuité et d’efficacité du vaccin et a recommandé son utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus. Le protocole EUL de l’OMS évalue également la qualité de la fabrication des vaccins.

Les données d’innocuité sont actuellement limitées pour les personnes âgées de plus de 60 ans (en raison du petit nombre de participants aux essais cliniques dans cette tranche d’âge). Toutefois, les données issues des essais indiquent que le vaccin a un profil d’innocuité acceptable pour ce groupe d’âge et l’OMS recommande son administration aux personnes âgées de 60 ans et plus.

Quelle est l’efficacité de ce vaccin ?

L’efficacité de ce vaccin contre la COVID-19, quelle que soit sa gravité, 14 jours ou plus après la 2e dose, s’établit à 78 %. Son efficacité contre les formes graves est de 93 %. Chez les adultes âgés de moins de 60 ans, son efficacité est de 79 %, et chez les personnes âgées de 60 ans et plus, elle est de 68 %.

Ce vaccin est-il efficace contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2 ?

L’efficacité du vaccin contre l’ensemble des variants responsables de la COVID-19 est de 71 % ; son efficacité contre le variant Kappa est de 90 % et contre le variant Delta de 65 %. Compte tenu de ces résultats, l’OMS recommande l’utilisation du vaccin BBV152 conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants actuellement considérés comme des variants préoccupants circulent dans le pays. Si de nouveaux variants préoccupants compromettant la performance du vaccin devaient apparaître, ces recommandations seraient mises à jour en conséquence.

Ce vaccin empêche-t-il l’infection et la transmission ?

L’efficacité de ce vaccin contre l’infection asymptomatique par le SARS-CoV-2 est de 64 %.

Les données permettant d’évaluer l’effet du vaccin sur la transmission étant encore insuffisantes, les mesures sociales et les mesures de santé publique doivent se poursuivre, notamment le port du masque, la distanciation physique, le lavage des mains, une ventilation appropriée et d’autres mesures adaptées à chaque contexte, en fonction de la situation épidémiologique et des risques potentiels associés aux nouveaux variants. Les personnes vaccinées et non vaccinées doivent continuer à suivre les conseils émis par les autorités nationales concernant les mesures de santé publique et les mesures sociales. Le SAGE mettra à jour ces conseils au fur et à mesure de l’évaluation des données relatives à l’impact de la vaccination sur la transmission du virus et la protection indirecte qu’elle confère.

Le vaccin Oxford/AstraZeneca (AZD1222)

Quelle est la posologie recommandée ?

La posologie recommandée est de deux doses administrées par voie intramusculaire (0,5 ml chacune) avec un intervalle de 8 à 12 semaines.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la protection potentielle à plus long terme après l’administration d’une seule dose. 

Le vaccin est-il sûr ?

Deux versions du vaccin – produites par AstraZeneca-SKBio (République de Corée) et le Serum Institute of India – ont été autorisées pour une utilisation d’urgence par l’OMS. Lorsque le vaccin a été examiné par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination, il l’avait déjà été par l’Agence européenne des médicaments.

L’EMA a rigoureusement évalué les données de qualité, de sécurité et d’efficacité du vaccin et a recommandé l’octroi d’une autorisation conditionnelle de mise sur le marché pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, un groupe d’experts qui fournit à l’OMS un avis indépendant et faisant autorité concernant l’utilisation sans danger des vaccins, reçoit et évalue les rapports sur les événements de sécurité suspectés ayant potentiellement un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

Le vaccin AZD1222 contre la COVID-19 a une efficacité de 63,09 % contre l’infection symptomatique par le SARS-CoV-2.

Des intervalles plus longs entre les doses, dans la fourchette de 8 à 12 semaines, sont associés à une plus grande efficacité vaccinale.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

Le SAGE a examiné toutes les données disponibles sur les performances du vaccin dans les milieux où circulent des variants dits inquiétants. Il recommande actuellement l’utilisation du vaccin AZD1222 conformément à la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, même si des variants du virus sont présents dans le pays. Les pays doivent évaluer les risques et les avantages en tenant compte de leur situation épidémiologique.

Les résultats préliminaires soulignent la nécessité urgente d’une approche coordonnée pour la surveillance et l’évaluation des variants et de leur impact potentiel sur l’efficacité vaccinale. L’OMS mettra à jour ses recommandations au fur et à mesure que de nouvelles données seront disponibles,.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne dispose pas de données suffisantes concernant l’impact de l’AZD1222 sur la transmission ou l’excrétion virale.

En attendant, il convient de maintenir et de renforcer les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire en cas de toux ou d’éternuement, évitement des foules et bonne ventilation des lieux clos.

Le vaccin AstraZeneca est efficace et sans danger pour protéger les gens contre les risques extrêmement graves liés à la COVID-19, y compris le décès, l’hospitalisation et les formes graves de la maladie (situation au 19 avril 2021). Lire la déclaration (en anglais) du 16 avril 2021 du Comité consultatif mondial de l’OMS pour la sécurité des vaccins à propos du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19, qui prend acte de rapports faisant état d’effets secondaires très rares. Le Conseil des organisations internationales des sciences médicales range les manifestations indésirables des médicaments et des vaccins dans les catégories suivantes selon leur fréquence .

Le vaccin mRNA-1273 de Moderna 

Quelle est la posologie recommandée ?

Des études ont révélé un impact élevé sur la santé publique lorsque l’intervalle était plus long que celui recommandé par le protocole EUL. Par conséquent, les pays confrontés à une incidence élevée de COVID-19 combinée à de graves difficultés d’approvisionnement en vaccins pourraient envisager de retarder la deuxième dose jusqu’à 12 semaines afin de renforcer la couverture par la première dose des populations hautement prioritaires. 

Le vaccin est-il sûr ?

Le 30 avril, l’OMS a inscrit le vaccin Moderna sur la liste des vaccins destinés à une utilisation d’urgence. Le protocole de l’OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL) permet d’évaluer la qualité, l’innocuité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19. Il constitue de surcroît une condition préalable à l’approvisionnement en vaccins par le Mécanisme COVAX.

L’EMA a étudié en détail les données sur la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin Moderna contre la COVID-19 et autorisé son utilisation dans l’ensemble de l’Union européenne.

Le SAGE recommande de maintenir tous les vaccinés en observation pendant au moins 15 minutes après la vaccination. Ceux qui font immédiatement une réaction allergique grave à la première dose ne doivent pas recevoir d’autres doses.

L’évaluation à long terme de l’innocuité suppose un suivi continu des participants aux essais cliniques ainsi que des études spécifiques et une surveillance permanente des effets secondaires ou des manifestations indésirables chez les vaccinés une fois la vaccination mise en place.

Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale, groupe d’experts qui donne des conseils indépendants et fiables à l’OMS sur la sécurité de la vaccination, reçoit et évalue les signalements de problèmes de sécurité éventuels pouvant avoir un impact international.

Quelle est l’efficacité du vaccin ?

L’efficacité observée du vaccin Moderna est d’environ 92 % contre la COVID-19, et la protection commence 14 jours après la première dose.

Est-il efficace contre les nouveaux variants ?

D’après les données dont on dispose jusqu’à présent, les nouveaux variants du SARS-CoV-2, dont le B.1.1.7 et le 501Y.V2, ne modifient pas l’efficacité du vaccin à ARNm de Moderna. On continue de recueillir régulièrement et d’analyser des données sur les nouveaux variants et leur influence sur l’efficacité des moyens de diagnostic, des traitements et des vaccins contre la COVID-19.

Empêche-t-il l’infection et la transmission ?

On ne sait pas si le vaccin préviendra l’infection et empêchera la transmission par le vacciné. L’immunité persiste plusieurs mois, mais sa durée totale n’est pas encore connue. Ces questions importantes font l’objet d’études.

En attendant, il convient de maintenir les mesures de santé publique efficaces : port du masque, distanciation physique, lavage des mains, hygiène respiratoire et hygiène en cas de toux, évitement des foules et bonne aération.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

MISE AU POINT SUR LES VACCINS ACTUELS .

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.