L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Dernières nouvelles du monde C19

Mises à jour sur le coronavirus avec articles, statistiques et graphiques : nombre total et nouveaux cas, décès par jour, taux de mortalité et de récupération

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

ezgif.com-gif-maker

Des chercheurs de l’University College de Londres ont récemment publié une étude dans le Journal of Neuroscience concernant le lien entre l’écriture de SMS et une surdité intentionnelle qui coupe ces personnes de contact avec l’extérieur et leur entourage.

Les résultats de cette étude, même si elle a été réalisée sur un panel trop peu important pour être généralisable, sont édifiants. Les observations révèlent ainsi que la concentration sur une tâche, la rédaction d’un SMS, bloque l’arrivée de sons dans le cerveau.

Parallèlement et pour corroborer ce constat, le nombre d’accidents à la tête, au nez ou au cou avec pour motif « envoi de textos en marchant » s’est multiplié ces dernières décennies aux Etats-Unis.

Cette inattention ou surdité intentionnelle qui ce caractérise par la prévalence du visuel sur l’auditif s’observe aussi dans d’autres contextes, tels que lors des atterrissage d’urgence pendant lesquels le pilote est concentré sur la piste et non sur les alertes auditives de la cabine. Ainsi, des observations faites avec des IRM ont pu démontrer que le cortex auditif se déconnectent en situation d’urgence pour privilégier la vue.

Ce constat pourra être utilisé pour améliorer la gestion et les situations de risques dans les nombreuses situations où les alertes auditives et visuelles sont requises.


En parallèle , il y a un réel risque de sommeil. En 2008, une étude supervisée par l’Institut suédois Karolinska, et l’université Wayne State aux États-Unis, a révélé que l’utilisation du téléphone cellulaire avant de se mettre au lit empêchait d’avoir une bonne nuit de sommeil. Leur recherche a soulevé l’hypothèse que les radiations émises par ces téléphones provoquaient de l’insomnie et compliquaient l’accès aux premiers stades du sommeil profond.

Les radiations ne sont pas le seul problème. Selon l’American Chemical Society, les téléphones intelligents émettent une lumière bleue qui envoie au cerveau le message que c’est le moment de se réveiller. 

Si vous textez sous les couvertures, vous pourriez être en train de dérégler votre horloge biologique (votre rythme circadien), provoquant des épisodes d’insomnie. Rappelons qu’on a établi des liens entre les problèmes de sommeil et l’obésité, la dépression et les pathologies cardiaques.

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Publicité

ezgif.com-gif-maker

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Des chercheurs de l'University College de Londres ont récemment publié une étude dans le Journal of Neuroscience concernant le lien entre l'écriture de SMS et une surdité intentionnelle qui coupe ces personnes de contact avec l'extérieur et leur entourage.

Les résultats de cette étude, même si elle a été réalisée sur un panel trop peu important pour être généralisable, sont édifiants. Les observations révèlent ainsi que la concentration sur une tâche, la rédaction d'un SMS, bloque l'arrivée de sons dans le cerveau.

Parallèlement et pour corroborer ce constat, le nombre d'accidents à la tête, au nez ou au cou avec pour motif « envoi de textos en marchant » s'est multiplié ces dernières décennies aux Etats-Unis.

Cette inattention ou surdité intentionnelle qui ce caractérise par la prévalence du visuel sur l'auditif s'observe aussi dans d'autres contextes, tels que lors des atterrissage d'urgence pendant lesquels le pilote est concentré sur la piste et non sur les alertes auditives de la cabine. Ainsi, des observations faites avec des IRM ont pu démontrer que le cortex auditif se déconnectent en situation d'urgence pour privilégier la vue.

Ce constat pourra être utilisé pour améliorer la gestion et les situations de risques dans les nombreuses situations où les alertes auditives et visuelles sont requises.


En parallèle , il y a un réel risque de sommeil. En 2008, une étude supervisée par l’Institut suédois Karolinska, et l’université Wayne State aux États-Unis, a révélé que l’utilisation du téléphone cellulaire avant de se mettre au lit empêchait d’avoir une bonne nuit de sommeil. Leur recherche a soulevé l’hypothèse que les radiations émises par ces téléphones provoquaient de l’insomnie et compliquaient l’accès aux premiers stades du sommeil profond.

Les radiations ne sont pas le seul problème. Selon l’American Chemical Society, les téléphones intelligents émettent une lumière bleue qui envoie au cerveau le message que c’est le moment de se réveiller. 

Si vous textez sous les couvertures, vous pourriez être en train de dérégler votre horloge biologique (votre rythme circadien), provoquant des épisodes d’insomnie. Rappelons qu’on a établi des liens entre les problèmes de sommeil et l’obésité, la dépression et les pathologies cardiaques.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

L’utilisation des SMS est un facteur de risque

Publicité

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.