Les malades souffrant de troubles mentaux sont plus fragiles au Covid 19

Les personnes atteintes de maladies psychiatriques ont plus de risques de développer une forme grave de Covid-19 et d’en décéder, montre une étude dont les auteurs appellent à vacciner en priorité ces patients. Ce moins bon pronostic pourrait s’expliquer par les “obstacles aux soins médicaux” rencontrés, des “altérations immuno-inflammatoires liées aux troubles psychiatriques” eux-mêmes ou par l’impact des traitements pris par ces patients, avancent deux des auteurs dans un communiqué publié lundi par la Fondation Fondamental, réseau de chercheurs sur les maladies psychiatriques.

Cet article, qui fait la synthèse de 33 études publiées sur le sujet dans 22 pays, conclut que les patients souffrant de troubles mentaux ont un risque deux fois plus élevé de mourir du Covid en cas d’infection par rapport aux autres patients. Cette association se retrouve en particulier pour les troubles psychotiques, les troubles de l’humeur, les addictions et les retards mentaux, mais pas pour les troubles anxieux. Le fait de recevoir un traitement d’antipsychotiques, d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs est associé à un fort risque de surmortalité.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2021-07-19T162818.655

Les malades souffrant de troubles mentaux sont plus fragiles au Covid 19

Les personnes atteintes de maladies psychiatriques ont plus de risques de développer une forme grave de Covid-19 et d’en décéder, montre une étude dont les auteurs appellent à vacciner en priorité ces patients. Ce moins bon pronostic pourrait s’expliquer par les “obstacles aux soins médicaux” rencontrés, des “altérations immuno-inflammatoires liées aux troubles psychiatriques” eux-mêmes ou par l’impact des traitements pris par ces patients, avancent deux des auteurs dans un communiqué publié lundi par la Fondation Fondamental, réseau de chercheurs sur les maladies psychiatriques.

Cet article, qui fait la synthèse de 33 études publiées sur le sujet dans 22 pays, conclut que les patients souffrant de troubles mentaux ont un risque deux fois plus élevé de mourir du Covid en cas d’infection par rapport aux autres patients. Cette association se retrouve en particulier pour les troubles psychotiques, les troubles de l’humeur, les addictions et les retards mentaux, mais pas pour les troubles anxieux. Le fait de recevoir un traitement d’antipsychotiques, d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs est associé à un fort risque de surmortalité.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *