Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

 

Les pays du monde entier sont confrontés à un autre problème qui est la fraude dans l’aide au Covid 19, plusieurs pays du monde ont mis en place, des plans d’urgence pour aider les personnes en difficulté et les entreprises en danger.

Les sommes en jeu sont considérables et plusieurs organisations malhonnêtes, organisées ou individuelles, se sont engouffrées dans les failles de cette aide créée trop rapidement pour faire face à l’urgence de la pandémie et les fraudes se chiffrent en dizaines de milliards d’euros.

La France n’est pas épargnée par cette fraude mais c’est surtout le gouvernement britannique qui fait face à une fraude massive.

Le contribuable britannique est “exposé à des risques financiers substantiels” en raison de fraudes et d’erreurs “inacceptables” dans les programmes d’aide gouvernementaux liés à la pandémie, qui devraient atteindre au moins 15 milliards de livres, selon un rapport parlementaire.

Les pertes “devraient s’élever à au moins 15 milliards de livres pour l’ensemble des mesures mises en œuvre” par le gouvernement britannique pendant la pandémie, estime la commission des comptes publics dans un rapport publié mercredi.

Les députés britanniques font notamment référence à un programme de chômage partiel qui aurait pu générer des pertes de 5,3 milliards de livres, ou à une fraude de près de 5 milliards de livres sur les prêts d’urgence accordés par le gouvernement aux entreprises pendant la pandémie.
 
Les mesures de lutte contre la fraude “ont été mises en oeuvre trop lentement” pour être efficaces, et le gouvernement doit maintenant “se concentrer sur la détection et le recouvrement des prêts frauduleux”, a poursuivi le NAO. Le contrôleur des comptes appelle le gouvernement à faire davantage pour récupérer les prêts injustement obtenus, jugeant “inadéquat” l’objectif de récupérer “au moins 6 millions de livres de prêts frauduleux” et le budget additionnel de 32 millions de livres prévu pour lutter contre la fraude.

Le gouvernement a dépensé 261 milliards de livres pour 374 mesures en réponse à la pandémie, qui devraient coûter 370 milliards de livres au final, indique le rapport parlementaire, sur la base des chiffres de septembre 2021.
 
 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisment

unnamed - 2022-02-24T101634.306

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

 

Les pays du monde entier sont confrontés à un autre problème qui est la fraude dans l'aide au Covid 19, plusieurs pays du monde ont mis en place, des plans d'urgence pour aider les personnes en difficulté et les entreprises en danger.

Les sommes en jeu sont considérables et plusieurs organisations malhonnêtes, organisées ou individuelles, se sont engouffrées dans les failles de cette aide créée trop rapidement pour faire face à l'urgence de la pandémie et les fraudes se chiffrent en dizaines de milliards d'euros.

La France n'est pas épargnée par cette fraude mais c'est surtout le gouvernement britannique qui fait face à une fraude massive.

Le contribuable britannique est "exposé à des risques financiers substantiels" en raison de fraudes et d'erreurs "inacceptables" dans les programmes d'aide gouvernementaux liés à la pandémie, qui devraient atteindre au moins 15 milliards de livres, selon un rapport parlementaire.

Les pertes "devraient s'élever à au moins 15 milliards de livres pour l'ensemble des mesures mises en œuvre" par le gouvernement britannique pendant la pandémie, estime la commission des comptes publics dans un rapport publié mercredi.

Les députés britanniques font notamment référence à un programme de chômage partiel qui aurait pu générer des pertes de 5,3 milliards de livres, ou à une fraude de près de 5 milliards de livres sur les prêts d'urgence accordés par le gouvernement aux entreprises pendant la pandémie. Les mesures de lutte contre la fraude "ont été mises en oeuvre trop lentement" pour être efficaces, et le gouvernement doit maintenant "se concentrer sur la détection et le recouvrement des prêts frauduleux", a poursuivi le NAO. Le contrôleur des comptes appelle le gouvernement à faire davantage pour récupérer les prêts injustement obtenus, jugeant "inadéquat" l'objectif de récupérer "au moins 6 millions de livres de prêts frauduleux" et le budget additionnel de 32 millions de livres prévu pour lutter contre la fraude.

Le gouvernement a dépensé 261 milliards de livres pour 374 mesures en réponse à la pandémie, qui devraient coûter 370 milliards de livres au final, indique le rapport parlementaire, sur la base des chiffres de septembre 2021.  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les fraudes à l’aide “special Covid 19” se multiplie dans le monde

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.