Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

nuclear_reactor_technologies_home_0

Avant l’affaire des sous-marins nucléaires entre la France et les Etats-Unis, il y a eu l’affaire de l’accident de la centrale nucléaire à Taishan en Chine. La gravité de cet incident qui concerne la fuite de 5 gaines de crayons combustibles renfermant les pastilles d’uranium du réacteur EPR de la centrale est relativement limitée mais révèle la sensibilité d’un sujet jugé stratégique par la France et les Etats-Unis.

Si l’accident qui est intervenu met en exergue les difficultés relationnelles entre EDF et CGN, l’exploitant chinois de la centrale, il est aussi révélateur  de la volonté américaine de réagir sans délai pour attirer l’attente sur des erreurs commises par la France dans ce domaine, un des ses concurrents directs en matière d’énergie nucléaire.

La réaction américaine s’explique car Framatome, la filiale d’EDF a transmis à sa division américaine les  informations sur des problèmes d’étanchéité de certains crayons de la centrale de Taishan, qui a dû en référer au département de l’énergie américain puisque CGN est inscrit sur la liste des entreprises à surveiller.

Cette révélation a permis aux Etats de pointer du doigt à la fois la mauvaise fiabilité de la Chine en matière d’énergie nucléaire et la fiabilité relative de la technologie EPR développée par la France.

Cet interventionnisme américain laisse penser que les Etats-Unis ne souhaitent pas uniquement se positionner sur le nucléaire à travers des traités mais bien comme un acteur économique majeur et dans le milieu des affaires est connu pour ne pas être aussi feutré que celui de la diplomatie  pour remporter des parts de marchés.

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Publicité

nuclear_reactor_technologies_home_0

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Avant l'affaire des sous-marins nucléaires entre la France et les Etats-Unis, il y a eu l'affaire de l'accident de la centrale nucléaire à Taishan en Chine. La gravité de cet incident qui concerne la fuite de 5 gaines de crayons combustibles renfermant les pastilles d'uranium du réacteur EPR de la centrale est relativement limitée mais révèle la sensibilité d'un sujet jugé stratégique par la France et les Etats-Unis.

Si l'accident qui est intervenu met en exergue les difficultés relationnelles entre EDF et CGN, l'exploitant chinois de la centrale, il est aussi révélateur  de la volonté américaine de réagir sans délai pour attirer l'attente sur des erreurs commises par la France dans ce domaine, un des ses concurrents directs en matière d'énergie nucléaire.

La réaction américaine s'explique car Framatome, la filiale d'EDF a transmis à sa division américaine les  informations sur des problèmes d'étanchéité de certains crayons de la centrale de Taishan, qui a dû en référer au département de l'énergie américain puisque CGN est inscrit sur la liste des entreprises à surveiller.

Cette révélation a permis aux Etats de pointer du doigt à la fois la mauvaise fiabilité de la Chine en matière d'énergie nucléaire et la fiabilité relative de la technologie EPR développée par la France.

Cet interventionnisme américain laisse penser que les Etats-Unis ne souhaitent pas uniquement se positionner sur le nucléaire à travers des traités mais bien comme un acteur économique majeur et dans le milieu des affaires est connu pour ne pas être aussi feutré que celui de la diplomatie  pour remporter des parts de marchés.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

Les Etats-Unis font un pas en arrière sur l’environnement

Publicité

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.