La Russie est importante pour Leroy Merlin dont les ventes  représentent plus de 18 % de son activité avec ses 112 magasins implantés dans 56 villes. AFP


 

 

Plusieurs entreprises étrangères, notamment françaises comme Leroy Merlin ou TotalEnergies, ont décidé de maintenir un niveau de service accessible en Russie malgré les décisions occidentales de mettre fin aux relations commerciales avec le pays.

Ce choix de maintenir une activité dessert ces entreprises ailleurs dans le monde et se traduit par un appel au boycott des produits de ces entreprises, par des manifestations devant leurs locaux.

La communication sur les entreprises concernées est relayée par les réseaux sociaux et s’appuie sur la liste produite par Jeffrey Sonnenfeld, Professeur d’économie à la Yale School of Management et spécialiste de responsabilité sociale, qui classe les entreprises en gentilles pour celles ayant quittées la Russie et en méchantes pour celles qui y sont restées.

La diffusion de cette liste à travers la planète a souvent obligé les entreprises concernées à réagir, et si ce n’est pour changer de stratégie, du moins au travers de leur service de communication.

Au 28 mars, la liste, régulièrement mises à jour, recensait 450 multinationales et classait les entreprises en fonction de leur activité sur le sol russe, celles qui ont décidé de quitter la Russie, celles qui ont décidé de suspendre leur activité tout en prévoyant de rouvrir une fois le conflit terminé si les conditions e permettent, celles qui ont décidé de réduire leur activité sur le terrain, celles qui ont décidé de geler les futurs projets et celles qui ont décidé de poursuivre normalement leur activité.

Ce classement révèle que moins de 10% des entreprises ont décidé de maintenir leur activité et que plus de 30% ont décidé de complètement se retirer de Russie. Parmi les sociétés qui ont fait le choix de maintenir leur activité en Russie la liste pointe une proportion importante d’entreprises chinoises, telles que Ali Baba, Didi, Huawei, Tencent, Lenovo et Xiaomi.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/totalenergies-leroy-merlin-la-liste-noire-qui-fait-trembler-les-entreprises-en-russie_2170748.html

 

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisment

A man carries his goods at a parking lot in front of a French hardware and gardening store Leroy Merlin which continues to work in Russia despite the sanctions, in the town of Klimovsk outside Moscow on March 19, 2022. - On February 24, Russian President ordered Russian troops to pour into pro-Western Ukraine, triggering unprecedented Western sanctions against Moscow and sparking an exodus of foreign corporations. (Photo by AFP)

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

La Russie est importante pour Leroy Merlin dont les ventes  représentent plus de 18 % de son activité avec ses 112 magasins implantés dans 56 villes. AFP


 

 

Plusieurs entreprises étrangères, notamment françaises comme Leroy Merlin ou TotalEnergies, ont décidé de maintenir un niveau de service accessible en Russie malgré les décisions occidentales de mettre fin aux relations commerciales avec le pays.

Ce choix de maintenir une activité dessert ces entreprises ailleurs dans le monde et se traduit par un appel au boycott des produits de ces entreprises, par des manifestations devant leurs locaux.

La communication sur les entreprises concernées est relayée par les réseaux sociaux et s’appuie sur la liste produite par Jeffrey Sonnenfeld, Professeur d’économie à la Yale School of Management et spécialiste de responsabilité sociale, qui classe les entreprises en gentilles pour celles ayant quittées la Russie et en méchantes pour celles qui y sont restées.

La diffusion de cette liste à travers la planète a souvent obligé les entreprises concernées à réagir, et si ce n’est pour changer de stratégie, du moins au travers de leur service de communication.

Au 28 mars, la liste, régulièrement mises à jour, recensait 450 multinationales et classait les entreprises en fonction de leur activité sur le sol russe, celles qui ont décidé de quitter la Russie, celles qui ont décidé de suspendre leur activité tout en prévoyant de rouvrir une fois le conflit terminé si les conditions e permettent, celles qui ont décidé de réduire leur activité sur le terrain, celles qui ont décidé de geler les futurs projets et celles qui ont décidé de poursuivre normalement leur activité.

Ce classement révèle que moins de 10% des entreprises ont décidé de maintenir leur activité et que plus de 30% ont décidé de complètement se retirer de Russie. Parmi les sociétés qui ont fait le choix de maintenir leur activité en Russie la liste pointe une proportion importante d’entreprises chinoises, telles que Ali Baba, Didi, Huawei, Tencent, Lenovo et Xiaomi.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/totalenergies-leroy-merlin-la-liste-noire-qui-fait-trembler-les-entreprises-en-russie_2170748.html

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les entreprises qui restent en Russie pointées du doigt

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.