Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

 

Les chiffres sont mauvais pour les entrepreneurs, car ils ont perdu 18.519 emplois au premier semestre 2022.

Les propriétaires d’hôtels, de restaurations et des débits de boissons (+60,8%) sont particulièrement touchés par cette hausse qui varie fortement d’une région à l’autre, d’après les chiffres compilés par le cabinet Altarès auprès des tribunaux de commerce pour l’Association patronale GSC.

La GSC incite les entrepreneurs à s’assurer contre le risque de perte d’emploi auprès d’assureurs privés, les chefs d’entreprise n’étant pas indemnisés par Pôle emploi à la différence des salariés.

L’augmentation atteint 63,4% sur un an dans les Hauts-de-France, et 43,5% en Bourgogne-Franche-Comté, contre seulement 10,2% en Ile-de-France.

Les emplois perdus par des chefs d’entreprise concernent dans 88% des cas des patrons de très petites entreprises (TPE) réalisant moins de 500.000 euros de chiffre d’affaires.

Concernant 75% d’entre eux, ils sont à la tête de structures de moins de trois salariés, sachant que les micro-entreprises (auto-entrepreneurs) ne sont pas pris en compte par l’étude.

Les “patrons” de plus de 20 salariés continuent eux à voir leurs pertes d’emploi baisser, de 13% pour les structures comprises entre 20 et 49 salariés et de 16,3% pour celles de plus de 50 salariés.

L’évolution des pertes d’emploi des patrons suit de près celle des défaillances d’entreprises, qui ont commencé à augmenter cette année après avoir baissé de près de 50% en 2020 et 2021, en raison des mesures protectrices pour la trésorerie des entreprises mises en place durant la crise de la COVID-19.

“La crise n’est pas derrière nous, elle est devant nous”, a déclaré le président de l’association GSC, Anthony Streicher, qui n’exclut pas que le niveau de 50.000 à 60.000 chefs d’entreprise perdant leur emploi chaque année avant la crise sanitaire soit dépassé.

L’âge médian des chefs d’entreprises qui perdent leur emploi est de 46,7 ans

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisment

unnamed - 2022-08-29T135332.933

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

  Les chiffres sont mauvais pour les entrepreneurs, car ils ont perdu 18.519 emplois au premier semestre 2022. Les propriétaires d'hôtels, de restaurations et des débits de boissons (+60,8%) sont particulièrement touchés par cette hausse qui varie fortement d'une région à l'autre, d'après les chiffres compilés par le cabinet Altarès auprès des tribunaux de commerce pour l'Association patronale GSC. La GSC incite les entrepreneurs à s'assurer contre le risque de perte d'emploi auprès d'assureurs privés, les chefs d'entreprise n'étant pas indemnisés par Pôle emploi à la différence des salariés. L'augmentation atteint 63,4% sur un an dans les Hauts-de-France, et 43,5% en Bourgogne-Franche-Comté, contre seulement 10,2% en Ile-de-France. Les emplois perdus par des chefs d'entreprise concernent dans 88% des cas des patrons de très petites entreprises (TPE) réalisant moins de 500.000 euros de chiffre d'affaires. Concernant 75% d'entre eux, ils sont à la tête de structures de moins de trois salariés, sachant que les micro-entreprises (auto-entrepreneurs) ne sont pas pris en compte par l'étude. Les "patrons" de plus de 20 salariés continuent eux à voir leurs pertes d'emploi baisser, de 13% pour les structures comprises entre 20 et 49 salariés et de 16,3% pour celles de plus de 50 salariés. L'évolution des pertes d'emploi des patrons suit de près celle des défaillances d'entreprises, qui ont commencé à augmenter cette année après avoir baissé de près de 50% en 2020 et 2021, en raison des mesures protectrices pour la trésorerie des entreprises mises en place durant la crise de la COVID-19. "La crise n'est pas derrière nous, elle est devant nous", a déclaré le président de l'association GSC, Anthony Streicher, qui n'exclut pas que le niveau de 50.000 à 60.000 chefs d'entreprise perdant leur emploi chaque année avant la crise sanitaire soit dépassé. L'âge médian des chefs d'entreprises qui perdent leur emploi est de 46,7 ans
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Les entrepreneurs, les premiers à être touches par la crise économique

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]