Après des années de guerre froide, en novembre 1989, le mur de Berlin s’est effondré et, au même moment, l’URSS s’effondrée également . Ce grand empire soviétique s’effondre et tous les pays d’Europe de l’Est qui vivaient sous l’emprise de l’ogre soviétique deviennent indépendants.

L’Occident et son bras armé, l’OTAN, considèrent cet effondrement comme une victoire du capitalisme sur le communisme, mais ils commettent l’erreur de confondre une victoire sur l’idéologie avec une victoire militaire.

La Russie n’a pas perdu militairement mais s’est dissoute d’elle-même. Ce grand empire soviétique a décidé de s’automutiler, de dissoudre son empire, mais la Russie n’a pas perdu de bataille au sens militaire du terme.

L’URSS a subi un tsunami psychologique, mais à aucun moment elle n’a perdu militairement. Les États-Unis et l’Europe occidentale ont tout mélangé et ont pensé pendant 30 ans que la Russie était devenue une banlieue de l’Occident et que les hommes politiques et les Russes s’étaient vendus au capitalisme et à l’Occident.

Ce malentendu historique a créé un malaise entre la Russie-Poutine et l’Occident-OTAN. L’Occident n’a rien gagné contre la Russie sur le plan militaire, au contraire, au fil des ans, la Russie a gagné sur le plan militaire et diplomatique en Afrique et au Moyen-Orient.

Il ne faut pas oublier l’épisode syrien où la Maison Blanche de Barack Obama s’est maladroitement défilée de la Syrie et du Moyen-Orient. En Afrique, où la France part sous les insultes des anciennes colonies, la Russie de Poutine avance ses pions et impose son armée secrète “Wagner”.

En effet, la Russie reste une immense puissance, le plus grand pays en termes de superficie, un pays de 145 millions d’habitants et surtout la première puissance nucléaire du monde.

La Russie a toujours été une grande puissance depuis que Pierre le Grand, elle a perdu des batailles et a finalement gagné les guerres.

Les occidentaux pensaient, après la chute du gouvernement soviétique que la Russie allait s’effondrer totalement et ne méritait même pas de rejoindre l’Europe, en fait, ils voulaient humilier la Russie, comme le traité de Versailles en 1919 après la première guerre mondiale, en humiliant l’Allemagne vaincue, ce traité a donné une Allemagne fasciste et la deuxième guerre mondiale.
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisment

unnamed - 2022-03-03T105403.284

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

 

Après des années de guerre froide, en novembre 1989, le mur de Berlin s'est effondré et, au même moment, l'URSS s'effondrée également . Ce grand empire soviétique s'effondre et tous les pays d'Europe de l'Est qui vivaient sous l'emprise de l'ogre soviétique deviennent indépendants.
L'Occident et son bras armé, l'OTAN, considèrent cet effondrement comme une victoire du capitalisme sur le communisme, mais ils commettent l'erreur de confondre une victoire sur l'idéologie avec une victoire militaire.

La Russie n'a pas perdu militairement mais s'est dissoute d'elle-même. Ce grand empire soviétique a décidé de s'automutiler, de dissoudre son empire, mais la Russie n'a pas perdu de bataille au sens militaire du terme.

L'URSS a subi un tsunami psychologique, mais à aucun moment elle n'a perdu militairement. Les États-Unis et l'Europe occidentale ont tout mélangé et ont pensé pendant 30 ans que la Russie était devenue une banlieue de l'Occident et que les hommes politiques et les Russes s'étaient vendus au capitalisme et à l'Occident.

Ce malentendu historique a créé un malaise entre la Russie-Poutine et l'Occident-OTAN. L'Occident n'a rien gagné contre la Russie sur le plan militaire, au contraire, au fil des ans, la Russie a gagné sur le plan militaire et diplomatique en Afrique et au Moyen-Orient.

Il ne faut pas oublier l'épisode syrien où la Maison Blanche de Barack Obama s'est maladroitement défilée de la Syrie et du Moyen-Orient. En Afrique, où la France part sous les insultes des anciennes colonies, la Russie de Poutine avance ses pions et impose son armée secrète "Wagner".
En effet, la Russie reste une immense puissance, le plus grand pays en termes de superficie, un pays de 145 millions d'habitants et surtout la première puissance nucléaire du monde.

La Russie a toujours été une grande puissance depuis que Pierre le Grand, elle a perdu des batailles et a finalement gagné les guerres.

Les occidentaux pensaient, après la chute du gouvernement soviétique que la Russie allait s'effondrer totalement et ne méritait même pas de rejoindre l'Europe, en fait, ils voulaient humilier la Russie, comme le traité de Versailles en 1919 après la première guerre mondiale, en humiliant l'Allemagne vaincue, ce traité a donné une Allemagne fasciste et la deuxième guerre mondiale. 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

L’ÉNORME ERREUR DE L’OCCIDENT SUR LA RUSSIE

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]