L’économie Africaine prête à rugir a nouveau

Les pays africains, fortement dépendants des pays occidentaux pour leur développement économique, seront les grands bénéficiaires du retour à une activité normale que ce soit sur le plan des échanges économiques ou du tourisme.

 

 


 

 

Les pays africains ont connu la pire récession économique de leur histoire en 2020, même si la comparaison avec d’autres régions du monde laisse à penser que la récession a été relativement faible, -2,1% en 2020 selon la banque africaine de développement et -8% pour les pays développés

 

https://www.imf.org/fr/Publications/WEO/Issues/2020/06/24/WEOUpdateJune2020


Le rebond en 2021 devrait être de 3,4%, tiré principalement par les pays d’Afrique du Nord. Très dépendante des capitaux étrangers, la reprise économique dépendra aussi des besoins retrouvés et des achats de matières premières et de produits agricoles notamment.

 

https://www.agenceecofin.com/economie/2303-86472-top-10-des-pays-africains-qui-connaitront-les-plus-fortes-croissances-economiques-en-2021-selon-la-bad

 

 

 

Les Seychelles et ses plages de rêve- 

 

 

Les pays fortement dépendant du tourisme vont pouvoir rapidement reprendre une activité normale grâce aux campagnes de vaccinations qui s’accélèrent à travers le monde et aux libertés de circulation retrouvées, certains tirant plus de 20% de leur richesses du tourisme, tels que les Seychelles, l’Ile Maurice ou le Cap-Vert par exemple.

Tourisme : au Cap-Vert, une sortie de l’agonie attendue pour l’hiver 2021/2022 (latribune.fr) 

 

 

 

Cependant, les conséquences sociales de la pandémie notamment en termes de pauvreté et d’endettement seront les enjeux majeurs à relever par le continent africain et ses partenaires à partir de 2021.

 

Selon les dernières statistiques du FMI, les dix pays africains affichant le taux d’endettement le plus élevé début 2020 sont les suivants :

Soudan, avec une dette publique équivalant à 207% du PIB ;

Érythrée (165,1%)

Cap-Vert (123,5%)

Mozambique (108,8%)

Angola (95%)

Zambie (91,6%)

Égypte (84,9%)

Gambie (80,9%)

Mauritanie (78,5%)

Congo-Brazzaville (78,5%).


https://www.lepoint.fr/afrique/perspectives-africaines-la-bad-pointe-les-defis-de-2021–12-03-2021-2417527_3826.php

 
 

 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’économie Africaine prête à rugir a nouveau

Les pays africains, fortement dépendants des pays occidentaux pour leur développement économique, seront les grands bénéficiaires du retour à une activité normale que ce soit sur le plan des échanges économiques ou du tourisme.

 

 


 

 

Les pays africains ont connu la pire récession économique de leur histoire en 2020, même si la comparaison avec d'autres régions du monde laisse à penser que la récession a été relativement faible, -2,1% en 2020 selon la banque africaine de développement et -8% pour les pays développés

 

https://www.imf.org/fr/Publications/WEO/Issues/2020/06/24/WEOUpdateJune2020


Le rebond en 2021 devrait être de 3,4%, tiré principalement par les pays d'Afrique du Nord. Très dépendante des capitaux étrangers, la reprise économique dépendra aussi des besoins retrouvés et des achats de matières premières et de produits agricoles notamment.

 

https://www.agenceecofin.com/economie/2303-86472-top-10-des-pays-africains-qui-connaitront-les-plus-fortes-croissances-economiques-en-2021-selon-la-bad

 

 

 

Les Seychelles et ses plages de rêve- 

 

 

Les pays fortement dépendant du tourisme vont pouvoir rapidement reprendre une activité normale grâce aux campagnes de vaccinations qui s'accélèrent à travers le monde et aux libertés de circulation retrouvées, certains tirant plus de 20% de leur richesses du tourisme, tels que les Seychelles, l'Ile Maurice ou le Cap-Vert par exemple.

Tourisme : au Cap-Vert, une sortie de l’agonie attendue pour l’hiver 2021/2022 (latribune.fr) 

 

 

 

Cependant, les conséquences sociales de la pandémie notamment en termes de pauvreté et d'endettement seront les enjeux majeurs à relever par le continent africain et ses partenaires à partir de 2021.

 

Selon les dernières statistiques du FMI, les dix pays africains affichant le taux d’endettement le plus élevé début 2020 sont les suivants :

Soudan, avec une dette publique équivalant à 207% du PIB ;

Érythrée (165,1%)

Cap-Vert (123,5%)

Mozambique (108,8%)

Angola (95%)

Zambie (91,6%)

Égypte (84,9%)

Gambie (80,9%)

Mauritanie (78,5%)

Congo-Brazzaville (78,5%).


https://www.lepoint.fr/afrique/perspectives-africaines-la-bad-pointe-les-defis-de-2021--12-03-2021-2417527_3826.php

 
 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.