Le réchauffement climatique a décalé la saison des ouragans

© UNICEF/Gema Espinoza Delgado

 

La trajectoire de l’ex-ouragan Martin qui a touché les côtes de l’Irlande début novembre représente un record pour l’Atlantique Nord, car c’est la première fois qu’un ouragan se déplace aussi loin dans le nord en novembre. Le temps perturbé qui a touché notamment la côte ouest n’est pas exceptionnel en automne pour l’Irlande, habitué de manière générale à des vents forts et des précipitations importantes, ce qui l’est moins en revanche, c’est le phénomène météo à l’origine de cette perturbation, les restes d’un cyclone extratropical.

La dépression Martin s’est formée au niveau des Bermudes le 1er novembre et s’est transformée en ouragan dès le lendemain au contact d’eaux anormalement chaudes pour la saison. L’ouragan Martin a ensuite réussi à se maintenir en ouragan jusqu’à des latitudes encore jamais atteintes pour ce type de dépression au cours d’un mois de novembre. Martin est ainsi remonté à une latitude de 49˚ nord en étant toujours classé en ouragan de catégorie 1, battant le record de l’ouragan Lois qui était remonté jusqu’à une latitude de 46,4˚ nord en novembre 1966.

A ces latitudes, la température de l’eau avoisine les 18˚C mais Martin a réussi à se maintenir en ouragan, car il est très large, ses vents s’étalant sur plus de huit cents kilomètres autour de son centre. Il n’a pas provoqué de dommage puisqu’il se trouvait en plein océan, mais a évolué à une latitude située entre le Canada et les îles britanniques, devenant un ouragan extratropical avant de se désagréger.

La seconde caractéristique qui rend l’ouragan Martin exceptionnel concerne sa formation et surtout le fait qu’il soit le second ouragan à s’être formé dans la même journée en novembre. Jusqu’alors, la formation simultanée de deux ouragans dans l’Atlantique nord en novembre ne s’était produite qu’en 2001 et 1932. Si le mois de novembre marque généralement la fin de la saison cyclonique, le réchauffement climatique semble repousser plus au nord et plus tard dans la saison les risques de formation d’ouragans.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/meteorologie-ex-ouragan-doublement-exceptionnel-arrive-portes-europe-101630/

 

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-11-22T112736.390

Le réchauffement climatique a décalé la saison des ouragans

© UNICEF/Gema Espinoza Delgado
 

La trajectoire de l’ex-ouragan Martin qui a touché les côtes de l’Irlande début novembre représente un record pour l’Atlantique Nord, car c’est la première fois qu’un ouragan se déplace aussi loin dans le nord en novembre. Le temps perturbé qui a touché notamment la côte ouest n’est pas exceptionnel en automne pour l’Irlande, habitué de manière générale à des vents forts et des précipitations importantes, ce qui l’est moins en revanche, c'est le phénomène météo à l’origine de cette perturbation, les restes d’un cyclone extratropical.

La dépression Martin s’est formée au niveau des Bermudes le 1er novembre et s’est transformée en ouragan dès le lendemain au contact d’eaux anormalement chaudes pour la saison. L’ouragan Martin a ensuite réussi à se maintenir en ouragan jusqu’à des latitudes encore jamais atteintes pour ce type de dépression au cours d’un mois de novembre. Martin est ainsi remonté à une latitude de 49˚ nord en étant toujours classé en ouragan de catégorie 1, battant le record de l’ouragan Lois qui était remonté jusqu’à une latitude de 46,4˚ nord en novembre 1966.

A ces latitudes, la température de l’eau avoisine les 18˚C mais Martin a réussi à se maintenir en ouragan, car il est très large, ses vents s’étalant sur plus de huit cents kilomètres autour de son centre. Il n’a pas provoqué de dommage puisqu’il se trouvait en plein océan, mais a évolué à une latitude située entre le Canada et les îles britanniques, devenant un ouragan extratropical avant de se désagréger.

La seconde caractéristique qui rend l’ouragan Martin exceptionnel concerne sa formation et surtout le fait qu’il soit le second ouragan à s’être formé dans la même journée en novembre. Jusqu’alors, la formation simultanée de deux ouragans dans l’Atlantique nord en novembre ne s’était produite qu’en 2001 et 1932. Si le mois de novembre marque généralement la fin de la saison cyclonique, le réchauffement climatique semble repousser plus au nord et plus tard dans la saison les risques de formation d’ouragans.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/meteorologie-ex-ouragan-doublement-exceptionnel-arrive-portes-europe-101630/

 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[mailpoet_form id="1"]