Une société australienne, Hysata, a mis au point un nouvel électrolyseur à hydrogène qui devrait permettre de rendre l’hydrogène compétitif d’ici trois ans selon les prévisions de la société. Alors qu’actuellement, la valeur énergétique de l’hydrogène est de 39,4 kWh par kilogramme et que créer de l’énergie avec un électrolyseur coûte 52,5 kWh, Hysata, affirme pouvoir ramener le coût de l’énergie à 41,5 kWh tout en proposant un électrolyseur moins cher à installer et à exploiter et en proposant dans quelques années un hydrogène vert à 1,5 € de kilo.

Les caractéristiques du nouveau système d’électrolyse ont été publiées dans un article de la revue nature communication en mars 2022. L’enjeu est de taille car une meilleure efficacité de l’électrolyse permettrait de stocker plus d’énergie, un ravitaillement plus rapide et de rendre le prix de l’hydrogène vert compétitif par rapport aux combustibles fossiles ou à l’hydrogène traditionnel.

Depuis le début du XXème siècle, la technologie a évolué pour permettre aujourd’hui de produire de l’hydrogène gazeux sans qu’il soit immergé dans un liquide et la société Hysata développe l’étape suivante, une cellule d’électrolyse par capillarité. Ce système prévoit un réservoir au fond de la cellule qui maintient l’électrolyte hors de contact avec l’anode et la cathode et qui est ensuite aspiré par capillarité à travers un séparateur poreux et hydrophile.

L’hydrogène et l’oxygène sont produits chacun de leur côté sans être gênés par la présence d’un liquide. Aucune eau n’ayant besoin d’être aspirée au moment où le gaz se libère, la résistance est plus faible et l’efficacité meilleure. Hysata indique que son système d’électrolyse capillaire est efficace à 98% contre 83% environ pour les électrolyses à membrane polymère, les plus répandues.

Le système qui n’inclut aucune circulation de liquide, donc aucun réservoir de séparation pour le gaz et liquide, ni aucune pompe, permet de réduire l’ensemble des coûts de fonctionnement. En additionnant tous ces éléments, Hysata arrive à une efficacité globale de 95% et un coût énergétique de 41,5 kWh/kg.

Ce type de système pourrait ainsi réduire les coûts d’investissement et d’exploitation liés la production d’hydrogène vert et Hysata a déjà commencé la construction d’une usine pilote pour produire l’électrolyseur. Paul Barett, le PDG d’Hysata indique que la société sera en mesure de commercialiser la technologie et de proposer une production à grande échelle d’ici 2025. 

https://fr.futuroprossimo.it/2022/03/elettrolizzatore-da-record/

 
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisment

unnamed - 2022-04-12T091832.535

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

 

Une société australienne, Hysata, a mis au point un nouvel électrolyseur à hydrogène qui devrait permettre de rendre l’hydrogène compétitif d’ici trois ans selon les prévisions de la société. Alors qu’actuellement, la valeur énergétique de l’hydrogène est de 39,4 kWh par kilogramme et que créer de l’énergie avec un électrolyseur coûte 52,5 kWh, Hysata, affirme pouvoir ramener le coût de l’énergie à 41,5 kWh tout en proposant un électrolyseur moins cher à installer et à exploiter et en proposant dans quelques années un hydrogène vert à 1,5 € de kilo.

Les caractéristiques du nouveau système d’électrolyse ont été publiées dans un article de la revue nature communication en mars 2022. L’enjeu est de taille car une meilleure efficacité de l’électrolyse permettrait de stocker plus d’énergie, un ravitaillement plus rapide et de rendre le prix de l’hydrogène vert compétitif par rapport aux combustibles fossiles ou à l’hydrogène traditionnel.

Depuis le début du XXème siècle, la technologie a évolué pour permettre aujourd’hui de produire de l’hydrogène gazeux sans qu’il soit immergé dans un liquide et la société Hysata développe l’étape suivante, une cellule d’électrolyse par capillarité. Ce système prévoit un réservoir au fond de la cellule qui maintient l’électrolyte hors de contact avec l’anode et la cathode et qui est ensuite aspiré par capillarité à travers un séparateur poreux et hydrophile.

L’hydrogène et l’oxygène sont produits chacun de leur côté sans être gênés par la présence d’un liquide. Aucune eau n’ayant besoin d’être aspirée au moment où le gaz se libère, la résistance est plus faible et l’efficacité meilleure. Hysata indique que son système d’électrolyse capillaire est efficace à 98% contre 83% environ pour les électrolyses à membrane polymère, les plus répandues.

Le système qui n’inclut aucune circulation de liquide, donc aucun réservoir de séparation pour le gaz et liquide, ni aucune pompe, permet de réduire l’ensemble des coûts de fonctionnement. En additionnant tous ces éléments, Hysata arrive à une efficacité globale de 95% et un coût énergétique de 41,5 kWh/kg.

Ce type de système pourrait ainsi réduire les coûts d’investissement et d’exploitation liés la production d’hydrogène vert et Hysata a déjà commencé la construction d’une usine pilote pour produire l’électrolyseur. Paul Barett, le PDG d’Hysata indique que la société sera en mesure de commercialiser la technologie et de proposer une production à grande échelle d’ici 2025. 

https://fr.futuroprossimo.it/2022/03/elettrolizzatore-da-record/

  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Le prix de l’hydrogène bientôt compétitif

Advertisment

[mailpoet_form id="1"]