De nombreux experts estiment que les guerres du futur ne seront plus des guerres de terrain mais des guerres dominées par l’intelligence artificielle et les armes biochimiques.

Cette évolution n’empêche pas les pays de continuer à développer des équipements de combats avec toujours plus de technologie embarquée, comme l’entreprise publique russe Rostec avec l’armure de combat Sotnik ou Centurion. Selon la Jamestown Foundation, cette armure offrira notamment une défense par blindage léger et un système de munition entièrement nouveau.

L’ingénieur Bekkhan Ozdoev de chez Rostec précise que l’armure pourra supporter du poids supplémentaire, comportera des équipement robotiques, des systèmes intégrés d’échange d’information et que la version de quatrième génération sera composée d’une fibre de polyéthylène légère et d’un revêtement pouvant résister à un tir direct de calibre .50 M2 Browning, soit le tir d’une mitrailleuse lourde.

Selon Samuel Bendett, analyste de recherche spécialisé sur les développements militaires russes, le projet de proposer une armure capable de résister à un calibre aussi puissant verra bien le jour même s’il n’est pas prévu dans un avenir très proche car dans l’immédiat, la troisième génération d’armure Sotnik doit remplacer l’armure utilisée actuellement, appelée Ratnik ou Warrior, d’ici 2025.

L’armure Ratnik, livrée à 300.000 exemplaires au ministère de la défense russe, se compose par exemple de dix sous-systèmes et cinquante-neuf composants, peut résister à un calibre de 7.62mm, se compose d’un casque avec moniteur oculaire spécial et monoculaire de vision nocturne thermique avec lampe de poche et systèmes de communication intégrés, un chauffage autonome, un filtre à eau individuel, un masque à gaz et un kit médical.

Le développement des armures Sotnik de troisième et quatrième génération peut compter sur les retours d’expérience de l’armure Ratnik, notamment s’agissant de certaines technologies existantes qui pourront être utilisées en partie pour proposer de nouvelles améliorations, comme pour les systèmes d’information par exemple.

En septembre 2020, Rostec a dévoilé un exosquelette développé pour l’armure Ratnik capable de supporter 80 kilogrammes et un exosquelette de combat conçu pour transporter 60 kilogrammes pour les opérations d’assaut. Il semblerait que les développements technologiques des systèmes de combat d’infanterie proposés par Rostec soient en avance sur ce que peut proposer les États-Unis comme exosquelette motorisé.

Le dernier projet de l’US Special Operations Command, baptisé TALOS pour Tactical Assault Light operator Suit, doit encore se concrétiser après avoir été dévoilé en 2019. Les armures russes peuvent aussi être testées sur les zones de combat où elle intervient, conditions qui ne sont pas équivalentes à celles dont disposent l’armée américaine. 

https://trustmyscience.com/russie-developpe-armure-combat-futuriste-capable-arreter-balles-calibre-50/

 
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

image (67)

L’armure du futur arrive

 

De nombreux experts estiment que les guerres du futur ne seront plus des guerres de terrain mais des guerres dominées par l’intelligence artificielle et les armes biochimiques.

Cette évolution n’empêche pas les pays de continuer à développer des équipements de combats avec toujours plus de technologie embarquée, comme l’entreprise publique russe Rostec avec l’armure de combat Sotnik ou Centurion. Selon la Jamestown Foundation, cette armure offrira notamment une défense par blindage léger et un système de munition entièrement nouveau.

L’ingénieur Bekkhan Ozdoev de chez Rostec précise que l’armure pourra supporter du poids supplémentaire, comportera des équipement robotiques, des systèmes intégrés d’échange d’information et que la version de quatrième génération sera composée d’une fibre de polyéthylène légère et d’un revêtement pouvant résister à un tir direct de calibre .50 M2 Browning, soit le tir d’une mitrailleuse lourde.

Selon Samuel Bendett, analyste de recherche spécialisé sur les développements militaires russes, le projet de proposer une armure capable de résister à un calibre aussi puissant verra bien le jour même s’il n’est pas prévu dans un avenir très proche car dans l’immédiat, la troisième génération d’armure Sotnik doit remplacer l’armure utilisée actuellement, appelée Ratnik ou Warrior, d’ici 2025.

L’armure Ratnik, livrée à 300.000 exemplaires au ministère de la défense russe, se compose par exemple de dix sous-systèmes et cinquante-neuf composants, peut résister à un calibre de 7.62mm, se compose d’un casque avec moniteur oculaire spécial et monoculaire de vision nocturne thermique avec lampe de poche et systèmes de communication intégrés, un chauffage autonome, un filtre à eau individuel, un masque à gaz et un kit médical.

Le développement des armures Sotnik de troisième et quatrième génération peut compter sur les retours d’expérience de l’armure Ratnik, notamment s’agissant de certaines technologies existantes qui pourront être utilisées en partie pour proposer de nouvelles améliorations, comme pour les systèmes d’information par exemple.

En septembre 2020, Rostec a dévoilé un exosquelette développé pour l’armure Ratnik capable de supporter 80 kilogrammes et un exosquelette de combat conçu pour transporter 60 kilogrammes pour les opérations d’assaut. Il semblerait que les développements technologiques des systèmes de combat d’infanterie proposés par Rostec soient en avance sur ce que peut proposer les États-Unis comme exosquelette motorisé.

Le dernier projet de l’US Special Operations Command, baptisé TALOS pour Tactical Assault Light operator Suit, doit encore se concrétiser après avoir été dévoilé en 2019. Les armures russes peuvent aussi être testées sur les zones de combat où elle intervient, conditions qui ne sont pas équivalentes à celles dont disposent l’armée américaine. 

https://trustmyscience.com/russie-developpe-armure-combat-futuriste-capable-arreter-balles-calibre-50/

  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

[mailpoet_form id="1"]