Le système solaire est composé de planètes telluriques avec une croûte terrestre, ces planètes sont proches du Soleil et de planètes gazeuses plus éloignées du Soleil.

A la limite entre ces deux types de planète, Mars d’un côté et Jupiter de l’autre, s’est formée une ceinture d’astéroïdes orbitant autour du Soleil. La densité et la masse de cette ceinture est relativement faible puisque la masse combinée des astéroïdes ne représente par exemple qu’un millième de celle de la Terre.

La ceinture d’astéroïdes ne trouverait pas son origine dans la collision entre des planètes mais résulterait, selon le scénario le plus partagé actuellement, de l’impossibilité pour une nouvelle planète de s’être formée à proximité de Jupiter. La planète gazeuse se serait formée plus vite que les planètes rocheuses et n’aurait pas permis aux petits éléments de s’agglomérer pour former une nouvelle planète rocheuse et auraient ainsi formés la ceinture d’astéroïdes.

Cependant, la diversité des corps qui composent la ceinture, composée principalement d’astéroïdes de type C, parents des météorites chondrites carbonés formés dans les régions froides, et les astéroïdes de type S, parents des météorites silicatés formés dans les régions proches du soleil, interroge sur la présence des astéroïdes dans cette zone de l’espace au moment de la formation de Jupiter ou de leur provenance dans le cas contraire.

Concernant cette dernière hypothèse, l’astronome Sean Raymond du laboratoire d’astrophysique de Bordeaux a publié une théorie dans la revue Science Advances en 2017 selon laquelle Jupiter n’aurait pas dépeuplé la ceinture d’astéroïdes en se formant mais au contraire aurait injecté des astéroïdes venus d’ailleurs.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/ceinture-asteroides-origine-ceinture-asteroides-on-peut-etre-tout-faux-68591/

Tous les astéroïdes de la ceinture sont de relativement petite taille, à l’exception de Cérès qui est classé comme planète naine. Un tiers des astéroïdes a été regroupé en familles qui regroupent des caractéristiques communes. Les familles principales sont celles de Flore, Eunomie, Coronis, Éos et Thémis.

Flore constitue une des familles la plus nombreuse avec environ 800 membres dont l’astéroïde Vesta le plus important et à l’origine de la formation de sa famille lorsqu’il subît un impact. Sur le bord interne de la ceinture se trouve la famille Hungaria dont certains membres croisent l’orbite de Mars.

Cette famille se trouve à une distance d’environ deux fois la distance Terre-Soleil, soit 2 unités astronomiques. Un peu plus éloignée, se trouve la famille d’astéroïdes de Phocée, composée principalement d’astéroïdes de classe S. Enfin, dans la partie externe de la ceinture se trouvent la famille Cybèle puis la famille Hilda, à environ quatre fois la distance Terre-Soleil, dont certains membres ont des périodes de révolution commune avec Jupiter.

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Ceinture-d-asteroides.html

Une seconde ceinture d’astéroïdes est présente dans le système solaire, beaucoup plus éloignée, au-delà de l’orbite de Neptune, la dernière planète du système solaire. L’existence de cette ceinture a été prédit en 1951 par le scientifique Gérard Kuiper sur la base d’un travail sur l’origine du système solaire.

Des arguments similaires ayant été avancés quelques années plus tôt par l’irlandais Kenneth E. Edgeworth, cette ceinture d’astéroïdes s’appelle soit la ceinture de Kuiper, soit la ceinture de Kuiper-Edgeworth. Si la théorie date de 1951, la première preuve de l’existence de cette ceinture d’astéroïdes date de 1992 lorsqu’il a été découvert un corps céleste nommé QB1 voyageant en orbite circulaire autour du soleil.

Les scientifiques estiment qu’environ 70.000 astéroïdes de plus de 100 km de diamètre orbitent dans la ceinture de Kuiper. Les astéroïdes présents dans cette ceinture résultent de la phase primitive de création des planètes du système solaire, certains objets plus proches du soleil s’étant agglomérés pour former les planètes principales et ceux plus éloignés n’ayant pas terminés leur phase d’accrétion.

La ceinture de Kuiper est vraisemblablement aussi le réservoir des comètes à courte période. Une étude récente publiée dans la revue Nature en 2003 estime que les astéroïdes de la ceinture de Kuiper ne se sont pas formés à l’endroit où ils se trouvent actuellement mais ont suivi la trajectoire de planètes, notamment Neptune.

La planète s’est formée à sa création dans une région proche du soleil avant de s’en éloigner et a entraîné avec elle les astéroïdes qui gravitent dans son environnement jusqu’à la zone actuelle de la ceinture de Kuiper. Selon le même principe que la ceinture principale dont les astéroïdes sont classés en plusieurs familles, les astéroïdes de la ceinture de Kuiper sont classés en trois catégories, les Plutinos, les Cubewanos et les Twotinos.

https://www.le-systeme-solaire.net/ceinture-de-kuiper.html

 
 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisment

unnamed - 2022-03-18T082606.347

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

 

Le système solaire est composé de planètes telluriques avec une croûte terrestre, ces planètes sont proches du Soleil et de planètes gazeuses plus éloignées du Soleil.

A la limite entre ces deux types de planète, Mars d’un côté et Jupiter de l’autre, s’est formée une ceinture d’astéroïdes orbitant autour du Soleil. La densité et la masse de cette ceinture est relativement faible puisque la masse combinée des astéroïdes ne représente par exemple qu’un millième de celle de la Terre.

La ceinture d’astéroïdes ne trouverait pas son origine dans la collision entre des planètes mais résulterait, selon le scénario le plus partagé actuellement, de l’impossibilité pour une nouvelle planète de s’être formée à proximité de Jupiter. La planète gazeuse se serait formée plus vite que les planètes rocheuses et n’aurait pas permis aux petits éléments de s’agglomérer pour former une nouvelle planète rocheuse et auraient ainsi formés la ceinture d’astéroïdes.

Cependant, la diversité des corps qui composent la ceinture, composée principalement d’astéroïdes de type C, parents des météorites chondrites carbonés formés dans les régions froides, et les astéroïdes de type S, parents des météorites silicatés formés dans les régions proches du soleil, interroge sur la présence des astéroïdes dans cette zone de l’espace au moment de la formation de Jupiter ou de leur provenance dans le cas contraire.

Concernant cette dernière hypothèse, l’astronome Sean Raymond du laboratoire d’astrophysique de Bordeaux a publié une théorie dans la revue Science Advances en 2017 selon laquelle Jupiter n’aurait pas dépeuplé la ceinture d’astéroïdes en se formant mais au contraire aurait injecté des astéroïdes venus d’ailleurs.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/ceinture-asteroides-origine-ceinture-asteroides-on-peut-etre-tout-faux-68591/

Tous les astéroïdes de la ceinture sont de relativement petite taille, à l’exception de Cérès qui est classé comme planète naine. Un tiers des astéroïdes a été regroupé en familles qui regroupent des caractéristiques communes. Les familles principales sont celles de Flore, Eunomie, Coronis, Éos et Thémis.

Flore constitue une des familles la plus nombreuse avec environ 800 membres dont l’astéroïde Vesta le plus important et à l’origine de la formation de sa famille lorsqu’il subît un impact. Sur le bord interne de la ceinture se trouve la famille Hungaria dont certains membres croisent l’orbite de Mars.

Cette famille se trouve à une distance d’environ deux fois la distance Terre-Soleil, soit 2 unités astronomiques. Un peu plus éloignée, se trouve la famille d’astéroïdes de Phocée, composée principalement d’astéroïdes de classe S. Enfin, dans la partie externe de la ceinture se trouvent la famille Cybèle puis la famille Hilda, à environ quatre fois la distance Terre-Soleil, dont certains membres ont des périodes de révolution commune avec Jupiter.

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Ceinture-d-asteroides.html

Une seconde ceinture d’astéroïdes est présente dans le système solaire, beaucoup plus éloignée, au-delà de l’orbite de Neptune, la dernière planète du système solaire. L’existence de cette ceinture a été prédit en 1951 par le scientifique Gérard Kuiper sur la base d’un travail sur l’origine du système solaire.

Des arguments similaires ayant été avancés quelques années plus tôt par l’irlandais Kenneth E. Edgeworth, cette ceinture d’astéroïdes s’appelle soit la ceinture de Kuiper, soit la ceinture de Kuiper-Edgeworth. Si la théorie date de 1951, la première preuve de l’existence de cette ceinture d’astéroïdes date de 1992 lorsqu’il a été découvert un corps céleste nommé QB1 voyageant en orbite circulaire autour du soleil.

Les scientifiques estiment qu’environ 70.000 astéroïdes de plus de 100 km de diamètre orbitent dans la ceinture de Kuiper. Les astéroïdes présents dans cette ceinture résultent de la phase primitive de création des planètes du système solaire, certains objets plus proches du soleil s’étant agglomérés pour former les planètes principales et ceux plus éloignés n’ayant pas terminés leur phase d’accrétion.

La ceinture de Kuiper est vraisemblablement aussi le réservoir des comètes à courte période. Une étude récente publiée dans la revue Nature en 2003 estime que les astéroïdes de la ceinture de Kuiper ne se sont pas formés à l’endroit où ils se trouvent actuellement mais ont suivi la trajectoire de planètes, notamment Neptune.

La planète s’est formée à sa création dans une région proche du soleil avant de s’en éloigner et a entraîné avec elle les astéroïdes qui gravitent dans son environnement jusqu’à la zone actuelle de la ceinture de Kuiper. Selon le même principe que la ceinture principale dont les astéroïdes sont classés en plusieurs familles, les astéroïdes de la ceinture de Kuiper sont classés en trois catégories, les Plutinos, les Cubewanos et les Twotinos.

https://www.le-systeme-solaire.net/ceinture-de-kuiper.html

  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La vérité sur les ceintures d’astéroïdes

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.