La variole du singe , la nouvelle menace

Symptoms of monkeypox include rashes on the face and body. (Image for representation/ Shutterstock)

 

 

 

La variole du singe est en pleine expansion et touche tous les pays, il est important de connaître cette maladie, ci-dessous quelques éléments de réponses :


Qu’est-ce que la variole du singe ?

La variole du singe est une maladie causée par le virus de l’orthopoxvirose simienne. C’est une zoonose virale, ce qui signifie qu’elle peut être transmise à l’homme par les animaux. Elle peut également être transmise de personne à personne.

Quels sont les symptômes du monkeypox ?

Les symptômes classiques de la variole du singe sont la fièvre, de violents maux de tête, des douleurs musculaires, des douleurs dorsales, la fatigue, le gonflement des ganglions lymphatiques et une éruption cutanée ou des lésions. L’éruption cutanée apparaît généralement un à trois jours après l’apparition de la fièvre. Les lésions cutanées sont généralement plates ou légèrement surélevées, peuvent contenir un liquide clair ou jaunâtre, puis former une croûte qui se dessèche et finit par tomber. Le nombre de lésions varie de quelques unes à plusieurs milliers. L’éruption se concentre généralement sur le visage, les paumes des mains et la plante des pieds. Des lésions peuvent également apparaître sur la bouche, les organes génitaux et les yeux.

Les symptômes disparaissent généralement spontanément après deux à quatre semaines sans traitement. Si vous présentez des symptômes évoquant la variole du singe, veuillez consulter un professionnel de la santé. Informez votre prestataire de soins si vous avez été en contact étroit avec un cas suspect ou confirmé de monkeypox.


Comment le monkeypox se transmet-il d’une personne à l’autre ?

Les personnes atteintes du monkeypox sont contagieuses tant qu’elles présentent des symptômes (généralement deux à quatre semaines). La transmission peut se faire par contact physique étroit avec une personne présentant des symptômes. L’éruption cutanée, les fluides corporels (tels que le liquide, le pus ou le sang des lésions) et les croûtes sont particulièrement infectieux. Les vêtements, le linge de lit, les serviettes et les articles tels que les ustensiles de cuisine et la vaisselle qui ont été contaminés par le virus au contact d’une personne infectée peuvent également être une source de transmission.

Les ulcères, les plaies et les boutons dans la bouche peuvent également être contagieux, ce qui signifie que le virus peut être transmis par la salive. Les personnes qui sont en contact étroit avec une personne infectieuse, y compris les soignants, les membres de la famille et les partenaires sexuels, courent donc un risque accru d’infection.

Le virus peut également être transmis d’une femme enceinte à son fœtus par le placenta, ou d’un parent infecté à son enfant lors de l’accouchement ou après la naissance par contact cutané.

On ignore pour l’instant si les personnes qui ne présentent pas de symptômes peuvent transmettre la maladie.

Comment puis-je me protéger et protéger les autres du monkeypox ?

Vous pouvez réduire le risque de contracter la variole du singe en limitant vos contacts avec les cas suspects ou confirmés de la maladie.

Si vous devez entrer en contact physique avec une personne atteinte du monkeypox parce que vous êtes un soignant ou que vous vivez ensemble, encouragez la personne infectée à s’isoler et, si possible, à couvrir toute lésion cutanée (par exemple, en portant des vêtements sur les zones affectées). Lorsque vous êtes en contact étroit avec la personne, surtout si elle tousse ou a des lésions buccales, assurez-vous qu’elle porte un masque médical. Vous devriez également en porter un. Évitez autant que possible le contact peau à peau et utilisez des gants jetables si vous devez toucher les lésions. Portez un masque lorsque vous manipulez des vêtements ou de la literie si la personne infectée ne peut le faire elle-même.

Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique, surtout après avoir été en contact avec la personne infectée ou après avoir touché ses vêtements, ses draps, ses serviettes ou tout autre objet ou surface qu’elle a touché ou qui a pu entrer en contact avec ses lésions ou ses sécrétions respiratoires (par exemple, les ustensiles de cuisine ou la vaisselle). Lavez les vêtements, les serviettes, la literie et les ustensiles de cuisine de la personne infectée à l’eau chaude et au détergent. Nettoyez et désinfectez toutes les surfaces contaminées et éliminez correctement les déchets contaminés (par exemple, les pansements).

Le monkeypox est-il une infection sexuellement transmissible ?

Le monkeypox peut se transmettre d’une personne à l’autre par contact physique étroit, y compris par contact sexuel. On ignore pour l’instant si le monkeypox peut être transmis par voie sexuelle (par exemple, par le sperme ou les sécrétions vaginales), mais il peut être transmis par contact direct de la peau avec les lésions pendant les rapports sexuels.

Le monkeypox peut provoquer une éruption cutanée sur les organes génitaux et la bouche, ce qui peut contribuer à la transmission du virus lors des rapports sexuels. Le virus peut être transmis par contact direct de la bouche à la peau s’il y a des lésions sur la bouche ou la peau.

L’éruption cutanée provoquée par la variole du singe peut ressembler à celle provoquée par certaines maladies sexuellement transmissibles, comme l’herpès ou la syphilis. Cela pourrait expliquer pourquoi plusieurs cas ont été identifiés récemment chez des hommes fréquentant des cliniques de santé sexuelle.

Le risque de contracter le monkeypox n’est pas limité aux personnes sexuellement actives ou aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Toute personne ayant un contact physique étroit avec une personne infectieuse risque de contracter la maladie. Si vous présentez des symptômes évocateurs du monkeypox, il est impératif de consulter immédiatement un médecin. 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisment

unnamed - 2022-05-27T110117.700

La variole du singe , la nouvelle menace

Symptoms of monkeypox include rashes on the face and body. (Image for representation/ Shutterstock)

 

 

 

La variole du singe est en pleine expansion et touche tous les pays, il est important de connaître cette maladie, ci-dessous quelques éléments de réponses :


Qu'est-ce que la variole du singe ?

La variole du singe est une maladie causée par le virus de l'orthopoxvirose simienne. C'est une zoonose virale, ce qui signifie qu'elle peut être transmise à l'homme par les animaux. Elle peut également être transmise de personne à personne.

Quels sont les symptômes du monkeypox ?

Les symptômes classiques de la variole du singe sont la fièvre, de violents maux de tête, des douleurs musculaires, des douleurs dorsales, la fatigue, le gonflement des ganglions lymphatiques et une éruption cutanée ou des lésions. L'éruption cutanée apparaît généralement un à trois jours après l'apparition de la fièvre. Les lésions cutanées sont généralement plates ou légèrement surélevées, peuvent contenir un liquide clair ou jaunâtre, puis former une croûte qui se dessèche et finit par tomber. Le nombre de lésions varie de quelques unes à plusieurs milliers. L'éruption se concentre généralement sur le visage, les paumes des mains et la plante des pieds. Des lésions peuvent également apparaître sur la bouche, les organes génitaux et les yeux.

Les symptômes disparaissent généralement spontanément après deux à quatre semaines sans traitement. Si vous présentez des symptômes évoquant la variole du singe, veuillez consulter un professionnel de la santé. Informez votre prestataire de soins si vous avez été en contact étroit avec un cas suspect ou confirmé de monkeypox.


Comment le monkeypox se transmet-il d'une personne à l'autre ?

Les personnes atteintes du monkeypox sont contagieuses tant qu'elles présentent des symptômes (généralement deux à quatre semaines). La transmission peut se faire par contact physique étroit avec une personne présentant des symptômes. L'éruption cutanée, les fluides corporels (tels que le liquide, le pus ou le sang des lésions) et les croûtes sont particulièrement infectieux. Les vêtements, le linge de lit, les serviettes et les articles tels que les ustensiles de cuisine et la vaisselle qui ont été contaminés par le virus au contact d'une personne infectée peuvent également être une source de transmission.

Les ulcères, les plaies et les boutons dans la bouche peuvent également être contagieux, ce qui signifie que le virus peut être transmis par la salive. Les personnes qui sont en contact étroit avec une personne infectieuse, y compris les soignants, les membres de la famille et les partenaires sexuels, courent donc un risque accru d'infection.

Le virus peut également être transmis d'une femme enceinte à son fœtus par le placenta, ou d'un parent infecté à son enfant lors de l'accouchement ou après la naissance par contact cutané.

On ignore pour l'instant si les personnes qui ne présentent pas de symptômes peuvent transmettre la maladie.

Comment puis-je me protéger et protéger les autres du monkeypox ?
Vous pouvez réduire le risque de contracter la variole du singe en limitant vos contacts avec les cas suspects ou confirmés de la maladie.

Si vous devez entrer en contact physique avec une personne atteinte du monkeypox parce que vous êtes un soignant ou que vous vivez ensemble, encouragez la personne infectée à s'isoler et, si possible, à couvrir toute lésion cutanée (par exemple, en portant des vêtements sur les zones affectées). Lorsque vous êtes en contact étroit avec la personne, surtout si elle tousse ou a des lésions buccales, assurez-vous qu'elle porte un masque médical. Vous devriez également en porter un. Évitez autant que possible le contact peau à peau et utilisez des gants jetables si vous devez toucher les lésions. Portez un masque lorsque vous manipulez des vêtements ou de la literie si la personne infectée ne peut le faire elle-même.

Lavez-vous régulièrement les mains avec de l'eau et du savon ou une solution hydroalcoolique, surtout après avoir été en contact avec la personne infectée ou après avoir touché ses vêtements, ses draps, ses serviettes ou tout autre objet ou surface qu'elle a touché ou qui a pu entrer en contact avec ses lésions ou ses sécrétions respiratoires (par exemple, les ustensiles de cuisine ou la vaisselle). Lavez les vêtements, les serviettes, la literie et les ustensiles de cuisine de la personne infectée à l'eau chaude et au détergent. Nettoyez et désinfectez toutes les surfaces contaminées et éliminez correctement les déchets contaminés (par exemple, les pansements).

Le monkeypox est-il une infection sexuellement transmissible ?
Le monkeypox peut se transmettre d'une personne à l'autre par contact physique étroit, y compris par contact sexuel. On ignore pour l'instant si le monkeypox peut être transmis par voie sexuelle (par exemple, par le sperme ou les sécrétions vaginales), mais il peut être transmis par contact direct de la peau avec les lésions pendant les rapports sexuels.

Le monkeypox peut provoquer une éruption cutanée sur les organes génitaux et la bouche, ce qui peut contribuer à la transmission du virus lors des rapports sexuels. Le virus peut être transmis par contact direct de la bouche à la peau s'il y a des lésions sur la bouche ou la peau.

L'éruption cutanée provoquée par la variole du singe peut ressembler à celle provoquée par certaines maladies sexuellement transmissibles, comme l'herpès ou la syphilis. Cela pourrait expliquer pourquoi plusieurs cas ont été identifiés récemment chez des hommes fréquentant des cliniques de santé sexuelle.

Le risque de contracter le monkeypox n'est pas limité aux personnes sexuellement actives ou aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Toute personne ayant un contact physique étroit avec une personne infectieuse risque de contracter la maladie. Si vous présentez des symptômes évocateurs du monkeypox, il est impératif de consulter immédiatement un médecin. https://www.who.int/fr/news-room/questions-and-answers/item/monkeypox
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La variole du singe , la nouvelle menace

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.