La situation économique en Argentine se complique

 

La situation inflationniste en Argentine a atteint, 83% en glissement annuel en septembre dernier, soit le taux le plus élevé depuis 30 ans, a annoncé vendredi 14 octobre l’Institut national des statistiques et du recensement (INDEC).

L’Argentine souffre et le pays a connu une hausse des prix de 6,2% en septembre par rapport à août, et de 66,1% au cours des trois premiers trimestres. L’augmentation des prix en glissement annuel est la plus élevée enregistrée par le pays depuis décembre 1991.

Tous les secteurs sont touchés et certains connaissent des hausses  annuelles avec l’habillement, (118%), l’hôtellerie-restauration (99%), les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées (86,6%) et les biens et services divers (81,2%), a précisé l’INDEC.

Globalement, les prix des biens ont augmenté de 87,6% en glissement annuel, tandis que les services ont augmenté de 71,5%.

Le ministère de l’Économie a déclaré que la lutte contre l’inflation était l’une de ses principales priorités.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-10-16T104822.016

La situation économique en Argentine se complique

  La situation inflationniste en Argentine a atteint, 83% en glissement annuel en septembre dernier, soit le taux le plus élevé depuis 30 ans, a annoncé vendredi 14 octobre l'Institut national des statistiques et du recensement (INDEC). L'Argentine souffre et le pays a connu une hausse des prix de 6,2% en septembre par rapport à août, et de 66,1% au cours des trois premiers trimestres. L'augmentation des prix en glissement annuel est la plus élevée enregistrée par le pays depuis décembre 1991. Tous les secteurs sont touchés et certains connaissent des hausses  annuelles avec l'habillement, (118%), l'hôtellerie-restauration (99%), les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées (86,6%) et les biens et services divers (81,2%), a précisé l'INDEC. Globalement, les prix des biens ont augmenté de 87,6% en glissement annuel, tandis que les services ont augmenté de 71,5%. Le ministère de l'Économie a déclaré que la lutte contre l'inflation était l'une de ses principales priorités.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[mailpoet_form id="1"]