La guerre en Ukraine enrichit les producteurs de pétrole américains

 

Ces producteurs américains s’enrichissent très vite dont l’un d’eux entre dans les  500 personnes les plus riches du monde .

Les producteurs de p
étrole et gaz américains du pétrole et du gaz ont vu leur fortune augmenter  de près de 10 % depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février.

Cette hausse est expliqu
ée  par les prix élevés de l’énergie ainsi que par les sanctions américaines et européennes contre les exportations russes. Les prix du Brent ont grimpé de 32% depuis le début de l’invasion et ont oscillé autour de 106 dollars le baril vendredi.

Il est 
évident que cette instabilité sur les marchés, des actions des compagnies aériennes aux actions technologiques, mais cela a été une aubaine pour de nombreuses entreprises qui gagnent de l’argent en produisant, vendant ou transportant des combustibles fossiles.
 
0411_harold-hamm_1024x576
Harold Hamm 

C’est le cas d’Harold Hamm, 76 ans, co-fondateur du géant du schiste Continental Resources, a grimpé de 28 places sur l’indice Bloomberg Wealth à 93 et ​​contrôle désormais une fortune de 18,6 milliards de dollars. La valeur nette de Richard Kinder est passée à 8,5 milliards de dollars, grâce à sa participation dans la société de pipeline et de stockage d’énergie Kinder Morgan, tandis que la demande croissante de gaz naturel liquéfié a aidé le fondateur de Freeport, Michael S. Smith, à entrer dans la liste des 500 plus riches pour le premier temps.

La guerre en Ukraine n’explique pas tout car les revenus de l’industrie pétrolière et gazière américaine avaient augmenté rapidement alors que la demande se remettait des creux de la pandémie. Un segment de l’industrie des hydrocarbures qui récolte le plus de bénéfices est celui des entreprises privées.

A chaque  boom pétrolier qui ont eu lieu par le  passé,  dans des endroits comme Le Texas et le Nouveau-Mexique ont été stimulés par des sociétés cotées en bourse, comme des géants comme Exxon Mobil et Chevron ont consolidé leurs avoirs dans leur ruée vers plus de produits. Tout cela a changé avec la pandémie.

Les grands groupes  publiques autrefois remplies de dettes bon marché ont été contraintes de réduire leurs actions par des actionnaires prudents, tandis que les entreprises privées ont saisi le moment pour augmenter leur production.

“Du côté privé, ces pressions des actionnaires ne sont pas aussi aiguës”, a déclaré Andrew Dittmar, directeur de l’analyse énergétique et de la société de logiciels Enverus. “Il est économiquement logique pour les entreprises privées d’investir dans une production accrue.”
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-02-16T081729.540

La guerre en Ukraine enrichit les producteurs de pétrole américains

 

Ces producteurs américains s'enrichissent très vite dont l'un d'eux entre dans les  500 personnes les plus riches du monde .
Les producteurs de pétrole et gaz américains du pétrole et du gaz ont vu leur fortune augmenter  de près de 10 % depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février.
Cette hausse est expliquée  par les prix élevés de l’énergie ainsi que par les sanctions américaines et européennes contre les exportations russes. Les prix du Brent ont grimpé de 32% depuis le début de l’invasion et ont oscillé autour de 106 dollars le baril vendredi.
Il est évident que cette instabilité sur les marchés, des actions des compagnies aériennes aux actions technologiques, mais cela a été une aubaine pour de nombreuses entreprises qui gagnent de l’argent en produisant, vendant ou transportant des combustibles fossiles. 0411_harold-hamm_1024x576Harold Hamm 
C'est le cas d'Harold Hamm, 76 ans, co-fondateur du géant du schiste Continental Resources, a grimpé de 28 places sur l’indice Bloomberg Wealth à 93 et ​​contrôle désormais une fortune de 18,6 milliards de dollars. La valeur nette de Richard Kinder est passée à 8,5 milliards de dollars, grâce à sa participation dans la société de pipeline et de stockage d’énergie Kinder Morgan, tandis que la demande croissante de gaz naturel liquéfié a aidé le fondateur de Freeport, Michael S. Smith, à entrer dans la liste des 500 plus riches pour le premier temps.

La guerre en Ukraine n'explique pas tout car les revenus de l’industrie pétrolière et gazière américaine avaient augmenté rapidement alors que la demande se remettait des creux de la pandémie. Un segment de l’industrie des hydrocarbures qui récolte le plus de bénéfices est celui des entreprises privées.

A chaque  boom pétrolier qui ont eu lieu par le  passé,  dans des endroits comme Le Texas et le Nouveau-Mexique ont été stimulés par des sociétés cotées en bourse, comme des géants comme Exxon Mobil et Chevron ont consolidé leurs avoirs dans leur ruée vers plus de produits. Tout cela a changé avec la pandémie.

Les grands groupes  publiques autrefois remplies de dettes bon marché ont été contraintes de réduire leurs actions par des actionnaires prudents, tandis que les entreprises privées ont saisi le moment pour augmenter leur production.

“Du côté privé, ces pressions des actionnaires ne sont pas aussi aiguës”, a déclaré Andrew Dittmar, directeur de l’analyse énergétique et de la société de logiciels Enverus. “Il est économiquement logique pour les entreprises privées d’investir dans une production accrue.” 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *