La France a connu des grands incendies

 

En 1949, la France a connu un immense incendie avec celui des Landes qui a fait 82 morts. Le dernier en date, celui de Bormes-les-Mimosas en 2017.

Plus de 20.000 hectares de forêt sont partis en fumée au lundi 18 juillet, les feux qui détruisent la Gironde, en cet été 2022, font déjà partie des plus gros feux de forêts en France depuis 1945.

La France possède une des forets les importantes d’Europe avec plus de 16,9 millions d’hectares et couvre 30 % du territoire métropolitain. D’après le ministère de la Transition écologique, 4.000 incendies détruisent un total de 11.000 hectares.

Il y a une amélioration depuis une trentaine d’années et la prise de conscience des Français et des communes, mais le nombre de départs de feux reste constant. Aujourd’hui, moins de 2% des incendies brûlent plus de 100 hectares de végétation et les trois quarts des feux se produisent dans la moitié sud du pays.

La liste des feux importants depuis la fin de la deuxième guerre mondiale :

Août 1949 :

 
Des maisons et des greniers partent en fumée. Source : Sud Ouest.
 

Le plus grand incendie du sud ouest connu comme le”grand incendie” des Landes :

Nous parlons de l’incendie le plus meurtrier qu’ait connu la France. Le feu a démarré le 19 août d’une scierie à Saucats, au sud de Bordeaux, où un gardien fumait dans son lit, un terrible incendie ravage en quelques jours plus de 50.000 hectares de pins, tuant sur son passage 82 personnes.

Tout le massif forestier des Landes brûle du 19 au 25 août 1949. Les communes de Cestas, Saucats, Marcheprime et Mios, en Gironde, sont touchées et une pluie de cendre et de bois calcinés recouvre Bordeaux.



En août 1976 :
 
Dix ans après son inauguration, un incendie éclate dans la forêt proche du zoo de La Palmyre (Charente-Maritime), le 29 août 1976.
Le Feu de La Palmyre-1976


Le Feu de La Palmyre
Le 20 août 1976, un incendie démarre dans un dépôt d’ordures situé dans la forêt de la Courbe, sur la commune de Saint-Augustin, entre Saint-Palais-sur-Mer et le zoo de la Palmyre

En fait, c’est le geste d’un fou pyromane, dans la chaleur de l’été 1976, va transformer cette forêt de pinède qui présente des similarités avec la forêt des Landes en un vaste brasier.

Pres de 800  vacanciers sont coincés entre les flammes et l’océan, sont évacués depuis la plage par bateaux. Un sixième de la forêt de la Courbe est détruit.

Triste record que 1976, car cet été-là, les incendies brûlent 80.000 hectares en France, un record.



Juillet et août 1989 :
 
Plus de 2 000 hommes, 100 véhicules, 17 avions et hélicoptères seront engagés pour sauver le massif Sainte-Victoire. Après trois jours et trois nuits de combat, le feu est enfin maîtrisé.

Plus de 2 000 hommes, 100 véhicules, 17 avions et hélicoptères seront engagés pour sauver le massif Sainte-Victoire. Après trois jours et trois nuits de combat, le feu est enfin maîtrisé.PHOTO ARCHIVES LP



Le sud de la France sont touches avec les incendies de Lacanau, de Marseille et en Corse
Le mois de juillet 1989, particulièrement chaud et sec, est propice aux départs de feu dans tout le sud de la France.

Les 18 et 19 juillet, les flammes détruisent 3.800 hectares de pins près de l’étang de Lacanau (Gironde). Des milliers d’estivants sont évacués.

Fin août, c’est au tour de Marseille d’être léchée par les flammes.

Le 29 août, 10.000 hectares partent en fumée, en moins de 24 heures, dans le sud-est et en Corse.



Août 1990 : 
 
(Photo d'illustration de l'incendie du Var)
(Photo d’illustration de l’incendie du Var) © Maxppp – Jean François Ottonello
 
 
Le massif des Maures
Été 1990, dans le massif des Maures (Var).  12.500 hectares sont détruits par les flammes, la forêt domaniale de Collobrière est ravagée.

Au total, les feux détruisent 23.000 hectares de végétation entre Marseille et Nice, du 21 au 25 août.

L’année 2003 :

 
Vidéo : Le dramatique incendie qui a ravagé le Massif des Maures


La canicule de 2003, plonge les massifs des Maures et de l’Estérel dans le rouge vif.

Fin juillet 2003, des incendies d’origine criminelle ravagent le massif des Maures (Var), causant la mort de quatre personnes et entraînant l’évacuation de 6.000 vacanciers et résidents.

Un mois plus tard, à Cogolin (Var), trois pompiers périssent dans leur camion cerné par les flammes. Cet été-là, 20% des Maures et de l’Estérel sont détruits.

La saison estivale 2003 est tout aussi funeste pour la Corse : 13.000 hectares brûlés et la péninsule du Cap Corse particulièrement meurtrie.

Juillet 2009 :

 

Image 1


 
 
 
 
La grande sécheresse 
 
 
 
en Corse
Eté 2009, la Corse est à nouveau frappée par les incendies. Alimentées par une période de sécheresse, les flammes dévorent la Vallée de la Gravona, au nord d’Ajaccio, les régions de Sartène et Aullène.

Au total, plus de 5.300 hectares partent en fumée.

Août 2016 :

 
Feu de forêt à Espite in Ourem, dans le centre du Portugal, le 13 juillet 2022. depuis le début de l'année, plus de 30.000 hectares de forêt ont brûlé au Portugal, un record depuis 2017
 
 

Les flammes aux portes de Marseille
Les quartiers nord de Marseille sont à nouveaux menacés par les incendies, attisés par le mistral.

Le 10 août, les flammes arrivent aux portes de la cité phocéenne. Le feu détruit 3.300 hectares, 25 immeubles, un groupe scolaire et un lycée, heureusement déserts.

Juillet 2017 : 

 
Réfugiés sur la plage à Bormes-les-Mimosas (Var) le 26 juillet 2017
 
Bormes-les Mimosas
Fin juillet, en l’espace de quelques heures, une série d’incendies attisés par des vents violents en Haute-Corse, dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et le Var réduisent en cendres plus de 7.000 hectares.

Le 26 juillet, les flammes menacent la station balnéaire de Bormes-les-Mimosas (Var) et 10.000 personnes doivent être évacuées.

Des centaines de vacanciers passent la nuit dans leur voiture ou sur la plage pour échapper aux flammes. 

 

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La France a connu des grands incendies

Advertisement

La France a connu des grands incendies

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La France a connu des grands incendies

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La France a connu des grands incendies

Advertisment

image - 2022-07-20T154851.887

La France a connu des grands incendies

 
En 1949, la France a connu un immense incendie avec celui des Landes qui a fait 82 morts. Le dernier en date, celui de Bormes-les-Mimosas en 2017. Plus de 20.000 hectares de forêt sont partis en fumée au lundi 18 juillet, les feux qui détruisent la Gironde, en cet été 2022, font déjà partie des plus gros feux de forêts en France depuis 1945. La France possède une des forets les importantes d'Europe avec plus de 16,9 millions d'hectares et couvre 30 % du territoire métropolitain. D'après le ministère de la Transition écologique, 4.000 incendies détruisent un total de 11.000 hectares. Il y a une amélioration depuis une trentaine d'années et la prise de conscience des Français et des communes, mais le nombre de départs de feux reste constant. Aujourd'hui, moins de 2% des incendies brûlent plus de 100 hectares de végétation et les trois quarts des feux se produisent dans la moitié sud du pays. La liste des feux importants depuis la fin de la deuxième guerre mondiale : Août 1949 :
 
Des maisons et des greniers partent en fumée. Source : Sud Ouest.
 
Le plus grand incendie du sud ouest connu comme le"grand incendie" des Landes : Nous parlons de l'incendie le plus meurtrier qu'ait connu la France. Le feu a démarré le 19 août d'une scierie à Saucats, au sud de Bordeaux, où un gardien fumait dans son lit, un terrible incendie ravage en quelques jours plus de 50.000 hectares de pins, tuant sur son passage 82 personnes. Tout le massif forestier des Landes brûle du 19 au 25 août 1949. Les communes de Cestas, Saucats, Marcheprime et Mios, en Gironde, sont touchées et une pluie de cendre et de bois calcinés recouvre Bordeaux.
En août 1976 :
 
Dix ans après son inauguration, un incendie éclate dans la forêt proche du zoo de La Palmyre (Charente-Maritime), le 29 août 1976.
Le Feu de La Palmyre-1976
Le Feu de La Palmyre Le 20 août 1976, un incendie démarre dans un dépôt d'ordures situé dans la forêt de la Courbe, sur la commune de Saint-Augustin, entre Saint-Palais-sur-Mer et le zoo de la Palmyre En fait, c'est le geste d'un fou pyromane, dans la chaleur de l'été 1976, va transformer cette forêt de pinède qui présente des similarités avec la forêt des Landes en un vaste brasier. Pres de 800  vacanciers sont coincés entre les flammes et l'océan, sont évacués depuis la plage par bateaux. Un sixième de la forêt de la Courbe est détruit. Triste record que 1976, car cet été-là, les incendies brûlent 80.000 hectares en France, un record.
Juillet et août 1989 :
 
Plus de 2 000 hommes, 100 véhicules, 17 avions et hélicoptères seront engagés pour sauver le massif Sainte-Victoire. Après trois jours et trois nuits de combat, le feu est enfin maîtrisé.

Plus de 2 000 hommes, 100 véhicules, 17 avions et hélicoptères seront engagés pour sauver le massif Sainte-Victoire. Après trois jours et trois nuits de combat, le feu est enfin maîtrisé.PHOTO ARCHIVES LP

Le sud de la France sont touches avec les incendies de Lacanau, de Marseille et en Corse Le mois de juillet 1989, particulièrement chaud et sec, est propice aux départs de feu dans tout le sud de la France. Les 18 et 19 juillet, les flammes détruisent 3.800 hectares de pins près de l'étang de Lacanau (Gironde). Des milliers d'estivants sont évacués. Fin août, c'est au tour de Marseille d'être léchée par les flammes. Le 29 août, 10.000 hectares partent en fumée, en moins de 24 heures, dans le sud-est et en Corse.
Août 1990 : 
 
(Photo d'illustration de l'incendie du Var)
(Photo d'illustration de l'incendie du Var) © Maxppp - Jean François Ottonello
 
 
Le massif des Maures Été 1990, dans le massif des Maures (Var).  12.500 hectares sont détruits par les flammes, la forêt domaniale de Collobrière est ravagée. Au total, les feux détruisent 23.000 hectares de végétation entre Marseille et Nice, du 21 au 25 août. L'année 2003 :
 
Vidéo : Le dramatique incendie qui a ravagé le Massif des Maures
La canicule de 2003, plonge les massifs des Maures et de l'Estérel dans le rouge vif. Fin juillet 2003, des incendies d'origine criminelle ravagent le massif des Maures (Var), causant la mort de quatre personnes et entraînant l'évacuation de 6.000 vacanciers et résidents. Un mois plus tard, à Cogolin (Var), trois pompiers périssent dans leur camion cerné par les flammes. Cet été-là, 20% des Maures et de l'Estérel sont détruits. La saison estivale 2003 est tout aussi funeste pour la Corse : 13.000 hectares brûlés et la péninsule du Cap Corse particulièrement meurtrie. Juillet 2009 :
 
Image 1
 
 
 
 
La grande sécheresse 
 
 
 
en Corse Eté 2009, la Corse est à nouveau frappée par les incendies. Alimentées par une période de sécheresse, les flammes dévorent la Vallée de la Gravona, au nord d'Ajaccio, les régions de Sartène et Aullène. Au total, plus de 5.300 hectares partent en fumée. Août 2016 :
 
Feu de forêt à Espite in Ourem, dans le centre du Portugal, le 13 juillet 2022. depuis le début de l'année, plus de 30.000 hectares de forêt ont brûlé au Portugal, un record depuis 2017
 
 
Les flammes aux portes de Marseille Les quartiers nord de Marseille sont à nouveaux menacés par les incendies, attisés par le mistral. Le 10 août, les flammes arrivent aux portes de la cité phocéenne. Le feu détruit 3.300 hectares, 25 immeubles, un groupe scolaire et un lycée, heureusement déserts. Juillet 2017 : 
 
Réfugiés sur la plage à Bormes-les-Mimosas (Var) le 26 juillet 2017
 
Bormes-les Mimosas Fin juillet, en l'espace de quelques heures, une série d'incendies attisés par des vents violents en Haute-Corse, dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et le Var réduisent en cendres plus de 7.000 hectares. Le 26 juillet, les flammes menacent la station balnéaire de Bormes-les-Mimosas (Var) et 10.000 personnes doivent être évacuées. Des centaines de vacanciers passent la nuit dans leur voiture ou sur la plage pour échapper aux flammes. 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La France a connu des grands incendies

Advertisement

La France a connu des grands incendies

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La France a connu des grands incendies

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

La France a connu des grands incendies

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.