La Covid-19 a fait perdre près de 7 milliards d’euros aux clubs de football

 

Le football est en crise ouverte car depuis le début de la pandémie, selon l’UEFA : Covid-19 a fait perdre 7 milliards d’euros aux clubs ces deux dernières années et une forte baisse des transferts pour les saisons 2019-2020 et 2020-2021.

Pour être précis, ceux-ci sont de 4 milliards d’euros sur 2019-2020 et 3 milliards sur l’année suivante, sont dus notamment à des activités commerciales et de sponsoring en baisse et des droits TV légèrement impactés. Mais le manque à gagner est surtout important dans la vente de billets pour aller dans les stades.

De plus, les pays ont fait jouer les matchs à huis clos ou ont mis en place une capacité réduite pour le public. 4,4 milliards d’euros auraient été perdus pour cette seule activité. En 2021, les ventes de billets ont baissé de 88 % par rapport à 2019.

Ce virus a fait des dégâts sur le marché des transferts, selon le rapport de l’UEFA. “Les revenus dus aux transferts ont été réduits de 40% dans les mercato de l’été 2020, de janvier 2021 et de l’été 2021” par rapport à leur niveau initial, pointe l’instance européenne, quantifiant les dépenses des clubs européens à l’été 2021 à 3,8 milliards d’euros, contre 6,5 milliards lors du mercato estival 2019.
 
L’activité des clubs de Ligue 1 sur le marché a, elle, diminué de moitié entre l’été 2019 et l’été 2021, avec un solde négatif : 400 millions d’euros dépensés contre 372 millions reçus.

Aussi , la chute de Mediapro qui est le point de départ d’une baisse de leurs revenus télévisuels, les clubs de Ligue 1 sont parmi les plus touchés en Europe, avec des revenus globaux en baisse de 29% depuis mars 2020, contre environ 20% pour l’Angleterre, l’Allemagne et l’Espagne, et 26% pour l’Italie. 
 
Entre 2019 et 2020, le Paris SG a ainsi vu ses revenus baisser de 15%, à 560 millions d’euros. Il figure néanmoins dans le top 5 des plus gros revenus en Europe, derrière le FC Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich et Manchester United.

En revanche, l’UEFA reste optimiste et met en avant la reprise observée ces derniers mois : “les fans semblent avoir plus que jamais envie de retourner au stade”, assure-t-elle, tout en notant un rebond du mercato lors de la fenêtre d’hiver qui s’est achevée fin janvier. En effet, 950 millions d’euros ont été dépensés le mois dernier en Europe, selon les estimations de l’UEFA. Un total en baisse de seulement 10% par rapport à la moyenne des mercato d’hiver entre 2017 et 2019.
 
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-02-05T195725.544

La Covid-19 a fait perdre près de 7 milliards d’euros aux clubs de football

 

Le football est en crise ouverte car depuis le début de la pandémie, selon l'UEFA : Covid-19 a fait perdre 7 milliards d'euros aux clubs ces deux dernières années et une forte baisse des transferts pour les saisons 2019-2020 et 2020-2021.

Pour être précis, ceux-ci sont de 4 milliards d'euros sur 2019-2020 et 3 milliards sur l'année suivante, sont dus notamment à des activités commerciales et de sponsoring en baisse et des droits TV légèrement impactés. Mais le manque à gagner est surtout important dans la vente de billets pour aller dans les stades.

De plus, les pays ont fait jouer les matchs à huis clos ou ont mis en place une capacité réduite pour le public. 4,4 milliards d'euros auraient été perdus pour cette seule activité. En 2021, les ventes de billets ont baissé de 88 % par rapport à 2019.

Ce virus a fait des dégâts sur le marché des transferts, selon le rapport de l'UEFA. "Les revenus dus aux transferts ont été réduits de 40% dans les mercato de l'été 2020, de janvier 2021 et de l'été 2021" par rapport à leur niveau initial, pointe l'instance européenne, quantifiant les dépenses des clubs européens à l'été 2021 à 3,8 milliards d'euros, contre 6,5 milliards lors du mercato estival 2019. L'activité des clubs de Ligue 1 sur le marché a, elle, diminué de moitié entre l'été 2019 et l'été 2021, avec un solde négatif : 400 millions d'euros dépensés contre 372 millions reçus.

Aussi , la chute de Mediapro qui est le point de départ d'une baisse de leurs revenus télévisuels, les clubs de Ligue 1 sont parmi les plus touchés en Europe, avec des revenus globaux en baisse de 29% depuis mars 2020, contre environ 20% pour l'Angleterre, l'Allemagne et l'Espagne, et 26% pour l'Italie.  Entre 2019 et 2020, le Paris SG a ainsi vu ses revenus baisser de 15%, à 560 millions d'euros. Il figure néanmoins dans le top 5 des plus gros revenus en Europe, derrière le FC Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich et Manchester United.

En revanche, l'UEFA reste optimiste et met en avant la reprise observée ces derniers mois : "les fans semblent avoir plus que jamais envie de retourner au stade", assure-t-elle, tout en notant un rebond du mercato lors de la fenêtre d'hiver qui s'est achevée fin janvier. En effet, 950 millions d'euros ont été dépensés le mois dernier en Europe, selon les estimations de l'UEFA. Un total en baisse de seulement 10% par rapport à la moyenne des mercato d'hiver entre 2017 et 2019.  
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *