La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

unnamed (7)
Plus de 3.700 suppressions nettes de postes entre 2023 et 2025. C’est l’une des conséquences à venir du rapprochement entre la Société Générale et Crédit du Nord. Des regroupements d’agences et une fusion des réseaux sont à prévoir. “Ces suppressions de postes s’appuient sur les départs naturels (estimés à 1.500 par an d’ici à 2025) et la priorité donnée aux reclassements et mobilités internes”, a précisé la Société Générale dans un communiqué, mardi. 
 
“Nous utilisons une démarche progressive, étalée dans le temps”, a assuré à l’AFP Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe. “Cela nous permet de débuter tous nos parcours de formation, d’accompagnement individuel, très en avance par rapport à la mise en œuvre effective de la transformation” de 2023 à 2025, a-t-il ajouté.
 

Ces déclarations rassurantes n’ont pas convaincu les différents syndicats du groupe. “Il faut dès à présent (…) apporter des garanties sociales”, a martelé la CGT. “Le niveau de démissions actuel est déjà tellement important que certaines équipes sont déjà en difficulté. Il faut donc combler les effectifs sortants”, a demandé le deuxième syndicat du groupe. 

 “C’est un scandale”, a fustigé de son côté Khalid Bel Hadaoui, délégué syndical national CFDT. “Société Générale n’arrête pas de nous dire qu’il n’y aura pas de départ contraint mais sur un laps de temps 2023-2025, on sait qu’on va forcer les gens à (…) déménager parce que des sièges sociaux vont bouger et ça, ça va être une catastrophe“, a-t-il regretté.

Le nouveau ensemble formé par la Société Générale et Crédit du Nord disposera de 10 millions de clients et de 25.000 collaborateurs. La nouvelle banque bénéficiera en outre d’un maillage territorial de 1.450 agences, contre 2.100 au total fin 2020, toutes maintenues dans les mêmes villes qu’aujourd’hui.   

La fusion juridique devrait intervenir au 1er janvier 2023 et la fusion informatique au premier semestre 2023. La facture à régler pour mener à bien le projet est toujours estimée entre 700 et 800 millions d’euros, comme annoncé en 2020.

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Publicité

unnamed (7)

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Plus de 3.700 suppressions nettes de postes entre 2023 et 2025. C'est l'une des conséquences à venir du rapprochement entre la Société Générale et Crédit du Nord. Des regroupements d'agences et une fusion des réseaux sont à prévoir. "Ces suppressions de postes s'appuient sur les départs naturels (estimés à 1.500 par an d’ici à 2025) et la priorité donnée aux reclassements et mobilités internes", a précisé la Société Générale dans un communiqué, mardi.  "Nous utilisons une démarche progressive, étalée dans le temps", a assuré à l'AFP Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe. "Cela nous permet de débuter tous nos parcours de formation, d'accompagnement individuel, très en avance par rapport à la mise en œuvre effective de la transformation" de 2023 à 2025, a-t-il ajouté.
 

Ces déclarations rassurantes n'ont pas convaincu les différents syndicats du groupe. "Il faut dès à présent (...) apporter des garanties sociales", a martelé la CGT. "Le niveau de démissions actuel est déjà tellement important que certaines équipes sont déjà en difficulté. Il faut donc combler les effectifs sortants", a demandé le deuxième syndicat du groupe. 

 "C'est un scandale", a fustigé de son côté Khalid Bel Hadaoui, délégué syndical national CFDT. "Société Générale n'arrête pas de nous dire qu'il n'y aura pas de départ contraint mais sur un laps de temps 2023-2025, on sait qu'on va forcer les gens à (...) déménager parce que des sièges sociaux vont bouger et ça, ça va être une catastrophe", a-t-il regretté.

Le nouveau ensemble formé par la Société Générale et Crédit du Nord disposera de 10 millions de clients et de 25.000 collaborateurs. La nouvelle banque bénéficiera en outre d'un maillage territorial de 1.450 agences, contre 2.100 au total fin 2020, toutes maintenues dans les mêmes villes qu'aujourd'hui.   

La fusion juridique devrait intervenir au 1er janvier 2023 et la fusion informatique au premier semestre 2023. La facture à régler pour mener à bien le projet est toujours estimée entre 700 et 800 millions d'euros, comme annoncé en 2020.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

La colère des syndicats lors de la fusion entre la Société Générale et le Crédit du Nord

Publicité

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.