La campagne de vaccination des enfants en dessous de 5 ans a commencé en Israël

 

Et maintenant, c’est au tour des enfants âgés de six mois à cinq ans de se faire vacciner contre la COVID-19 en Israël.

C’est une campagne de vaccination qui fournira aux enfants “une importante couche de protection contre les maladies graves et les symptômes post-COVID”, selon un communiqué publié dimanche soir 31 juillet par le ministère israélien de la Santé.

Le vaccin est particulièrement recommandé pour les enfants risquant de contracter une forme grave de la COVID-19 en raison de problèmes de santé sous-jacents altérant leur système immunitaire, a noté le ministère.

Les injections consisteront soit en trois doses du vaccin de Pfizer, soit en deux doses du vaccin de Moderna, a indiqué le ministère.

La vaccination des enfants de moins de cinq ans a été approuvée un peu plus tôt ce mois-ci par le directeur général du ministère, Nachman Ash, suite aux recommandations d’un groupe d’experts.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-08-05T120341.707

La campagne de vaccination des enfants en dessous de 5 ans a commencé en Israël

  Et maintenant, c'est au tour des enfants âgés de six mois à cinq ans de se faire vacciner contre la COVID-19 en Israël. C'est une campagne de vaccination qui fournira aux enfants "une importante couche de protection contre les maladies graves et les symptômes post-COVID", selon un communiqué publié dimanche soir 31 juillet par le ministère israélien de la Santé. Le vaccin est particulièrement recommandé pour les enfants risquant de contracter une forme grave de la COVID-19 en raison de problèmes de santé sous-jacents altérant leur système immunitaire, a noté le ministère. Les injections consisteront soit en trois doses du vaccin de Pfizer, soit en deux doses du vaccin de Moderna, a indiqué le ministère. La vaccination des enfants de moins de cinq ans a été approuvée un peu plus tôt ce mois-ci par le directeur général du ministère, Nachman Ash, suite aux recommandations d'un groupe d'experts.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[mailpoet_form id="1"]