Incroyable les ordinateurs, en 1972 avaient prévu les événements actuels

Par MDS- C19 , 16 Janvier 2021

Jacques Piccard est un océanographe et océanaute suisse , décédé en 2008 , lors d'une émission sur la Télévision Suisse en 1972

Il portait un discours alarmant. Ce célèbre océanographe et océanaute suisse, décédé en 2008, il s'est intéressé de près à une étude scientifique révélant que si nous ne changions pas nos habitudes, notre civilisation allait basculer et atteindre un point de non-retour.

Ce célèbre océanographe et océanaute suisse, décédé en 2008, s’est intéressé de près à une étude scientifique révélant que si nous ne changions pas nos habitudes, notre civilisation allait basculer et atteindre un point de non-retour.

Il disait en 1972 qu'il fallait réduire « les investissements de 40 %, réduire la pollution de 50 %, l’exploitation de matières premières de 75 % et la production alimentaire de 20 %. » Malheureusement, ces objectifs n’ont pas été atteints. Sans ce changement radical, Jacques Piccard prévoyait d’ici 2030 « une chute brutale de la population d’à peu près les deux tiers. »

Les propos sont étonnants et incroyables de vérité .

"Ces deux tiers, c’est un chiffre qu’on retrouve dans toutes les grandes catastrophes naturelles chez les animaux […] à peu près les deux tiers de la population disparaissent au moment où il y a eu un excès de population, une explosion de la population."

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Incroyable les ordinateurs, en 1972 avaient prévu les événements actuels

Par MDS- C19 , 16 Janvier 2021




Jacques Piccard est un océanographe et océanaute suisse , décédé en 2008 , lors d'une émission sur la Télévision Suisse en 1972

Il portait un discours alarmant. Ce célèbre océanographe et océanaute suisse, décédé en 2008, il s'est intéressé de près à une étude scientifique révélant que si nous ne changions pas nos habitudes, notre civilisation allait basculer et atteindre un point de non-retour.


Ce célèbre océanographe et océanaute suisse, décédé en 2008, s’est intéressé de près à une étude scientifique révélant que si nous ne changions pas nos habitudes, notre civilisation allait basculer et atteindre un point de non-retour.


Il disait en 1972 qu'il fallait réduire « les investissements de 40 %, réduire la pollution de 50 %, l’exploitation de matières premières de 75 % et la production alimentaire de 20 %. » Malheureusement, ces objectifs n’ont pas été atteints. Sans ce changement radical, Jacques Piccard prévoyait d’ici 2030 « une chute brutale de la population d’à peu près les deux tiers. »


Les propos sont étonnants et incroyables de vérité .


"Ces deux tiers, c’est un chiffre qu’on retrouve dans toutes les grandes catastrophes naturelles chez les animaux […] à peu près les deux tiers de la population disparaissent au moment où il y a eu un excès de population, une explosion de la population."



Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *