Des commerces de proximité ferment à cause du prix de l’énergie

 

 

Dans l’Est de la France, deux frères, Alain et Alexandre, ont ouvert la boulangerie Al’Catoire dans le village de Velaines en 2017. Cinq ans plus tard, le commerce doit fermer à cause de l’augmentation du prix de l’énergie. Avec cette augmentation, les mensualités sont passées de 1.000 € par mois à 5.000 €.

L’évolution a été très brutale, telle un coup de couteau, et les mensualités ne peuvent être honorées par les deux artisans. En plus du prix de l’énergie, celui des matières premières a aussi explosé et l’augmentation n’a pas été progressive mais s’est fait d’un seul coup, avec des prix qui ont doublé, voire triplé.

Pour s’en sortir, les deux frères devraient passer le prix du pain de 3 € à environ 12 €, mais personne n’achèterait plus un pain à ce prix-là. La seconde boulangerie qu’ils possèdent à Frasnes a également dû être fermée. Ces deux fermetures entraînent de graves de conséquences, l’un des deux frères doit désormais vendre sa maison et souhaite vendre le bâtiment commercial car il ne peut plus le payer, les deux frères ont tout perdu, ils ne savent plus quoi faire.

Pour les clients aussi la perte est immense, car la boulangerie est considérée comme l’âme du village, lorsque la boulangerie disparaît, c’est l’aspect social du village qui disparaît avec elle. Les habitants qui restent au village étaient content d’avoir un pain de qualité sur place, maintenant ils se demandent jusqu’où il faudra aller pour trouver du pain.

https://www.facebook.com/notele.be/videos/coûts-de-lénergie-les-boulangeries-alcatoire-de-velaines-et-frasnes-ferment-leur/1100118617337267/

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-11-18T113025.754

Des commerces de proximité ferment à cause du prix de l’énergie

   

Dans l’Est de la France, deux frères, Alain et Alexandre, ont ouvert la boulangerie Al’Catoire dans le village de Velaines en 2017. Cinq ans plus tard, le commerce doit fermer à cause de l’augmentation du prix de l’énergie. Avec cette augmentation, les mensualités sont passées de 1.000 € par mois à 5.000 €.

L’évolution a été très brutale, telle un coup de couteau, et les mensualités ne peuvent être honorées par les deux artisans. En plus du prix de l’énergie, celui des matières premières a aussi explosé et l’augmentation n’a pas été progressive mais s’est fait d’un seul coup, avec des prix qui ont doublé, voire triplé.

Pour s’en sortir, les deux frères devraient passer le prix du pain de 3 € à environ 12 €, mais personne n’achèterait plus un pain à ce prix-là. La seconde boulangerie qu’ils possèdent à Frasnes a également dû être fermée. Ces deux fermetures entraînent de graves de conséquences, l’un des deux frères doit désormais vendre sa maison et souhaite vendre le bâtiment commercial car il ne peut plus le payer, les deux frères ont tout perdu, ils ne savent plus quoi faire.

Pour les clients aussi la perte est immense, car la boulangerie est considérée comme l’âme du village, lorsque la boulangerie disparaît, c'est l’aspect social du village qui disparaît avec elle. Les habitants qui restent au village étaient content d’avoir un pain de qualité sur place, maintenant ils se demandent jusqu’où il faudra aller pour trouver du pain.

https://www.facebook.com/notele.be/videos/coûts-de-lénergie-les-boulangeries-alcatoire-de-velaines-et-frasnes-ferment-leur/1100118617337267/

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[mailpoet_form id="1"]