Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

A laboratory medical staff worker speaks with a visitor at a COVID-19 test centre set up outside a pharmacy in Paris, France, Thursday, Nov. 05, 2020. In France, which is in a monthlong partial lockdown to stop fast-rising virus hospitalizations and deaths, the health minister may announce tighter measures at a weekly press conference later Thursday. (AP Photo/Francois Mori)

PROGRESSION – La souche du Sars-Cov-2 initialement détectée en Inde et qui gagne du terrain dans de nombreux pays, représente désormais près de “20% des cas en France”, a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran ce mardi.

 
Le variant Delta du Covid-19, qui poursuit son essor planétaire depuis son identification en Inde, gagne du terrain à vitesse grand V en France. Depuis le dernier point de situation communiqué par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi 23 juin, la part de cette souche du Sars-Cov-2 parmi les nouveaux cas détectés, a en effet doublé.
 
 
 
“Le variant Delta représente environ 20% des nouveaux diagnostics que nous réalisons”, a indiqué Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ce mardi sur Franceinfo, précisant qu’“il devient progressivement dominant”.
 
 

Une proportion de cas qui double de semaine en semaine

Il y a moins d’une semaine, le variant Delta du coronavirus représentait pour rappel “entre 9 et 10%” des nouveaux cas positifs en France, avait indiqué le porte-parole du gouvernement à la sortie du conseil des ministres. A noter que ce chiffre était déjà en nette progression par rapport à la semaine précédente (2 à 4%).

 

“Ce variant qui est très contagieux va nous mettre face à de nombreux défis mais globalement le virus a tendance à reculer”, a encore mis en garde le ministre de la Santé. Mais selon Olivier Véran, “on peut échapper aux conséquences du variant Delta car le taux d’incidence continue de diminuer”, à condition “qu’on reste vigilant, qu’on se vaccine”.

 

“Si on est tous vaccinés, ça ne voudra pas dire zéro circulation du virus, mais ça voudra dire qu’il y aura zéro impact sanitaire, donc zéro impact social, économique, éducatif”, a précisé Olivier Véran, qui estime que la vaccination n’est pas encore suffisante chez les soignants. “Je ne peux pas prendre le risque d’avoir de nouvelles contaminations en Ehpad”, a-t-il indiqué, en référence au foyer épidémique lié au variant Delta identifié dans un Ehpad des Landes où deux patients vaccinés sont décédés. “Ce qu’on me dit, c’est qu’il y a eu six soignants contaminés dont cinq n’étaient pas vaccinés”, précise-t-il. Et de conclure : “On se donne l’été pour voir si la vaccination des soignants en Ehpad progresse”. Faute de quoi, “nous irons vers une vaccination obligatoire”.

 

ALG-LCI

 
 
 

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisment

A laboratory medical staff worker speaks with a visitor at a COVID-19 test centre set up outside a pharmacy in Paris, France, Thursday, Nov. 05, 2020. In France, which is in a monthlong partial lockdown to stop fast-rising virus hospitalizations and deaths, the health minister may announce tighter measures at a weekly press conference later Thursday. (AP Photo/Francois Mori)

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

PROGRESSION - La souche du Sars-Cov-2 initialement détectée en Inde et qui gagne du terrain dans de nombreux pays, représente désormais près de "20% des cas en France", a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran ce mardi.

 
Le variant Delta du Covid-19, qui poursuit son essor planétaire depuis son identification en Inde, gagne du terrain à vitesse grand V en France. Depuis le dernier point de situation communiqué par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi 23 juin, la part de cette souche du Sars-Cov-2 parmi les nouveaux cas détectés, a en effet doublé.
 
 
 
"Le variant Delta représente environ 20% des nouveaux diagnostics que nous réalisons", a indiqué Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ce mardi sur Franceinfo, précisant qu'"il devient progressivement dominant".
 
 

Une proportion de cas qui double de semaine en semaine

Il y a moins d'une semaine, le variant Delta du coronavirus représentait pour rappel "entre 9 et 10%" des nouveaux cas positifs en France, avait indiqué le porte-parole du gouvernement à la sortie du conseil des ministres. A noter que ce chiffre était déjà en nette progression par rapport à la semaine précédente (2 à 4%).

 

"Ce variant qui est très contagieux va nous mettre face à de nombreux défis mais globalement le virus a tendance à reculer", a encore mis en garde le ministre de la Santé. Mais selon Olivier Véran, "on peut échapper aux conséquences du variant Delta car le taux d’incidence continue de diminuer", à condition "qu'on reste vigilant, qu’on se vaccine".

 

"Si on est tous vaccinés, ça ne voudra pas dire zéro circulation du virus, mais ça voudra dire qu’il y aura zéro impact sanitaire, donc zéro impact social, économique, éducatif", a précisé Olivier Véran, qui estime que la vaccination n’est pas encore suffisante chez les soignants. "Je ne peux pas prendre le risque d’avoir de nouvelles contaminations en Ehpad", a-t-il indiqué, en référence au foyer épidémique lié au variant Delta identifié dans un Ehpad des Landes où deux patients vaccinés sont décédés. "Ce qu'on me dit, c'est qu'il y a eu six soignants contaminés dont cinq n'étaient pas vaccinés", précise-t-il. Et de conclure : "On se donne l’été pour voir si la vaccination des soignants en Ehpad progresse". Faute de quoi, "nous irons vers une vaccination obligatoire".

 

ALG-LCI

 
 
 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

Covid-19 : le variant Delta “devient progressivement dominant” en France

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.