COVID-19 : la fin des restrictions pour le 14 Mars en France

 

Compte tenu  de l’amélioration de la lutte contre le COVID-19, le Premier ministre Jean Castex a pu annoncer, jeudi 3 mars, la fin du port du masque, sauf dans les transports, et la suspension du carnet de vaccination à partir du 14 mars.


Le Premier ministre Jean Castex qui était invité sur TF1 a d’abord évoqué la guerre en Ukraine, où “la situation sur le terrain est sans doute très défavorable” avant d’en venir à l’épidémie, qui empoisonne la vie des Français depuis plus de deux ans.

Heureusement sur cet aspect “la situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises”, a déclaré Jean Castex. Et “les conditions sont réunies pour une nouvelle phase de mesures d’assouplissement” qui prendra effet un mois avant le premier tour de l’élection présidentielle, le 10 avril.

“A partir du lundi 14 mars, nous allons suspendre l’application du pass-vaccin partout où il s’applique”, a-t-il précisé.

Dans le même temps, il a annoncé la “fin du port du masque obligatoire dans tous les lieux où il est encore” appliqué, “c’est-à-dire plutôt à l’intérieur”.

“Le port du masque ne sera plus obligatoire à partir du lundi 14 mars sur les lieux de travail, ni dans les salles de classe”, a précisé Matignon.

De toute façon, depuis le 28 février, le masque n’était déjà plus exigé dans les lieux clos soumis au pass-vaccin.

En revanche, deux mesures restent en vigueur. “Le port du masque restera obligatoire dans les transports en commun, compte tenu de la promiscuité”, a précisé Mme Castex. Et ce “pour quelques semaines encore”, a souligné le ministre de la Santé, Olivier Véran, en visite à l’hôpital Pompidou à Paris.

Le masque et le laissez-passer sanitaire (présentation d’un justificatif de vaccination, d’un test négatif ou d’un certificat de guérison) seront toujours exigés dans “les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes handicapées particulièrement fragiles”, ainsi que “l’obligation vaccinale, qui s’applique aux aidants”.

“La baisse s’accentue”

Cette levée des restrictions est possible grâce à une nette amélioration sur le plan sanitaire.
 
« Pass vaccinal »
À partir du 14 mars, l’application du « pass vaccinal » sera suspendue dans tous les endroits où  il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).

Après le 14 mars, Le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

Depuis le 28 février, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal.

Depuis le 15 février 2022, les règles relatives au « pass vaccinal » ont évolué pour les personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois : la dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.

Allègements des mesures sanitaires
Le 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire. Tous les lieux les lieux sont concernés, sauf les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.

Depuis le 28 février, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal. Pour rappel, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire.

Le port du masque n’est plus obligatoire dans les salles de spectacle, les salles de concert et les cinémas, depuis le 28 février 2022.
Les concerts debout ont repris, dans le respect du protocole sanitaire, depuis le 16 février.

Dans les cafés et les bars, la consommation debout est de nouveau autorisée depuis le 16 février.

Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, sont ouvertes dans le respect du protocole sanitaire depuis le 16 février.

Levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire, depuis le 2 février.

Manifestations et événements sportifs : le port du masque n’est plus obligatoire depuis le 28 février.
 
 
 
Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed - 2022-03-04T055232.055

COVID-19 : la fin des restrictions pour le 14 Mars en France

 

Compte tenu  de l'amélioration de la lutte contre le COVID-19, le Premier ministre Jean Castex a pu annoncer, jeudi 3 mars, la fin du port du masque, sauf dans les transports, et la suspension du carnet de vaccination à partir du 14 mars.


Le Premier ministre Jean Castex qui était invité sur TF1 a d'abord évoqué la guerre en Ukraine, où "la situation sur le terrain est sans doute très défavorable" avant d'en venir à l'épidémie, qui empoisonne la vie des Français depuis plus de deux ans.

Heureusement sur cet aspect "la situation s'améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises", a déclaré Jean Castex. Et "les conditions sont réunies pour une nouvelle phase de mesures d'assouplissement" qui prendra effet un mois avant le premier tour de l'élection présidentielle, le 10 avril.

"A partir du lundi 14 mars, nous allons suspendre l'application du pass-vaccin partout où il s'applique", a-t-il précisé.

Dans le même temps, il a annoncé la "fin du port du masque obligatoire dans tous les lieux où il est encore" appliqué, "c'est-à-dire plutôt à l'intérieur".

"Le port du masque ne sera plus obligatoire à partir du lundi 14 mars sur les lieux de travail, ni dans les salles de classe", a précisé Matignon.

De toute façon, depuis le 28 février, le masque n'était déjà plus exigé dans les lieux clos soumis au pass-vaccin.

En revanche, deux mesures restent en vigueur. "Le port du masque restera obligatoire dans les transports en commun, compte tenu de la promiscuité", a précisé Mme Castex. Et ce "pour quelques semaines encore", a souligné le ministre de la Santé, Olivier Véran, en visite à l'hôpital Pompidou à Paris.

Le masque et le laissez-passer sanitaire (présentation d'un justificatif de vaccination, d'un test négatif ou d'un certificat de guérison) seront toujours exigés dans "les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes handicapées particulièrement fragiles", ainsi que "l'obligation vaccinale, qui s'applique aux aidants".

"La baisse s'accentue"

Cette levée des restrictions est possible grâce à une nette amélioration sur le plan sanitaire. « Pass vaccinal »
À partir du 14 mars, l'application du « pass vaccinal » sera suspendue dans tous les endroits où  il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels...).
Après le 14 mars, Le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.
Depuis le 28 février, le masque n'est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal.
Depuis le 15 février 2022, les règles relatives au « pass vaccinal » ont évolué pour les personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois : la dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.
Allègements des mesures sanitaires
Le 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire. Tous les lieux les lieux sont concernés, sauf les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.
Depuis le 28 février, le masque n'est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal. Pour rappel, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire.
Le port du masque n’est plus obligatoire dans les salles de spectacle, les salles de concert et les cinémas, depuis le 28 février 2022.
Les concerts debout ont repris, dans le respect du protocole sanitaire, depuis le 16 février.
Dans les cafés et les bars, la consommation debout est de nouveau autorisée depuis le 16 février.
Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, sont ouvertes dans le respect du protocole sanitaire depuis le 16 février.
Levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire, depuis le 2 février.
Manifestations et événements sportifs : le port du masque n'est plus obligatoire depuis le 28 février.
   
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *