Corée du Nord: «grave incident» lié à la COVID-19

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a limogé plusieurs hauts responsables du pays en raison d’un «grave incident» lié à la lutte contre la pandémie de COVID-19, a annoncé mercredi l’agence officielle KCNA.
Ces responsables ont «causé un grave incident qui provoque une énorme crise pour la sécurité de la nation et de son peuple», a déclaré M. Kim lors d’une réunion du politburo, cité par KCNA qui n’a fourni aucun détail.

Jusqu’à présent, le régime nord-coréen a toujours soutenu que l’épidémie de COVID-19 n’est pas arrivée sur son sol, ce dont doutent nombre d’experts.

 

A la tête d’un pays au système de santé défaillant, Kim Jong Un a décidé de fermer en janvier 2020 les frontières de la Corée du Nord afin d’empêcher une propagation du nouveau coronavirus apparu chez son voisin chinois.

 

Sous le coup de sanctions internationales pour son programme nucléaire, la Corée du Nord s’est retrouvée plus isolée que jamais à cause de cette mesure. Son commerce avec la Chine, duquel elle dépend lourdement, s’est drastiquement réduit et les travailleurs humanitaires ont déserté le pays.

 

Kim Jong Un a récemment reconnu que la Corée du Nord faisait face à une «situation alimentaire tendue».

 

AFP

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

unnamed - 2021-07-01T204441.112

Corée du Nord: «grave incident» lié à la COVID-19

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a limogé plusieurs hauts responsables du pays en raison d'un «grave incident» lié à la lutte contre la pandémie de COVID-19, a annoncé mercredi l'agence officielle KCNA.
Ces responsables ont «causé un grave incident qui provoque une énorme crise pour la sécurité de la nation et de son peuple», a déclaré M. Kim lors d'une réunion du politburo, cité par KCNA qui n'a fourni aucun détail.
Jusqu'à présent, le régime nord-coréen a toujours soutenu que l'épidémie de COVID-19 n'est pas arrivée sur son sol, ce dont doutent nombre d'experts.   A la tête d'un pays au système de santé défaillant, Kim Jong Un a décidé de fermer en janvier 2020 les frontières de la Corée du Nord afin d'empêcher une propagation du nouveau coronavirus apparu chez son voisin chinois.   Sous le coup de sanctions internationales pour son programme nucléaire, la Corée du Nord s'est retrouvée plus isolée que jamais à cause de cette mesure. Son commerce avec la Chine, duquel elle dépend lourdement, s'est drastiquement réduit et les travailleurs humanitaires ont déserté le pays.   Kim Jong Un a récemment reconnu que la Corée du Nord faisait face à une «situation alimentaire tendue».
 
AFP
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.