Bruno Lemaire revient sur ses propos”guerriers” devant la menace de Dmitri Medvedev

Dmitri Medvedev a repris le ministre de l’Économie Bruno Le Maire sur l’utilisation du terme de «guerre» économique contre la Russie. 




Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait declare «Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe», , détaillant les différentes sanctions prises contre la Russie. Des déclarations qui ont fait réagir Dmitri Medvedev, ancien président russe, qui a menacé la France de «guerre réelle».

Le vice-président du Conseil de sécurité de Russie et proche de Vladimir Poutine, dans un message en français publié sur Twitter lui a repondu  «Aujourd’hui, un ministre français a affirmé avoir déclaré une guerre économique à la Russie. Attention à votre discours, messieurs ! Et n’oubliez pas que les guerres économiques dans l’histoire de l’humanité se sont souvent transformées en guerres réelles».

«Le rapport de force économique et financier est totalement en faveur de l’Union européenne, qui est en train de découvrir sa puissance économique», a déclaré Bruno Le Maire ce mardi matin sur france info.

L’Union européenne a notamment fermé son espace aérien aux avions russes, et gelé les avoirs de personnalités et d’entreprises russes détenus à l’étranger, ce qui représentent environ «1.000 milliards de dollars (896 milliards d’euros environ, NDLR)», selon le ministre de l’Économie. Le rouble a déjà dévissé de près de 30% à l’ouverture des marchés lundi matin.

En urgence, la Russie a interdit lundi à ses résidents de transférer des devises à l’étranger et obligé les exportateurs russes à convertir une grande partie de leurs revenus en roubles.

Interrogé par l’AFP, Bruno Le Maire est néanmoins revenu sur ses propos plus tard dans la journée ce mardi, affirmant que le terme de «guerre» économique était «inapproprié», et qu’il ne «correspond pas à notre stratégie de désescalade».

 

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

Si le ministre a affirmé que la France n’était pas en conflit avec le peuple russe, il a toutefois reconnu que la population allait subir les effets de ces sanctions prises par la communauté internationale. «On ne sait pas faire autrement», a-t-il affirmé.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bruno Lemaire revient sur ses propos”guerriers” devant la menace de Dmitri Medvedev

Dmitri Medvedev a repris le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur l'utilisation du terme de «guerre» économique contre la Russie. 




Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait declare «Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe», , détaillant les différentes sanctions prises contre la Russie. Des déclarations qui ont fait réagir Dmitri Medvedev, ancien président russe, qui a menacé la France de «guerre réelle».

Le vice-président du Conseil de sécurité de Russie et proche de Vladimir Poutine, dans un message en français publié sur Twitter lui a repondu  «Aujourd'hui, un ministre français a affirmé avoir déclaré une guerre économique à la Russie. Attention à votre discours, messieurs ! Et n'oubliez pas que les guerres économiques dans l'histoire de l'humanité se sont souvent transformées en guerres réelles».

«Le rapport de force économique et financier est totalement en faveur de l'Union européenne, qui est en train de découvrir sa puissance économique», a déclaré Bruno Le Maire ce mardi matin sur france info.

L’Union européenne a notamment fermé son espace aérien aux avions russes, et gelé les avoirs de personnalités et d’entreprises russes détenus à l’étranger, ce qui représentent environ «1.000 milliards de dollars (896 milliards d'euros environ, NDLR)», selon le ministre de l’Économie. Le rouble a déjà dévissé de près de 30% à l’ouverture des marchés lundi matin.

En urgence, la Russie a interdit lundi à ses résidents de transférer des devises à l’étranger et obligé les exportateurs russes à convertir une grande partie de leurs revenus en roubles.

Interrogé par l’AFP, Bruno Le Maire est néanmoins revenu sur ses propos plus tard dans la journée ce mardi, affirmant que le terme de «guerre» économique était «inapproprié», et qu’il ne «correspond pas à notre stratégie de désescalade».

 

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

Si le ministre a affirmé que la France n’était pas en conflit avec le peuple russe, il a toutefois reconnu que la population allait subir les effets de ces sanctions prises par la communauté internationale. «On ne sait pas faire autrement», a-t-il affirmé.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.