L’OMS lance un signal d’alarme sur la noyade qui est  la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde , ce qui est considérable .
A l’approche des fêtes de fin d’année , beaucoup de personnes vont voyager dans des endroits plus chauds , à proximité de la mer et des piscines , il est tres important de rester prudent et de surveiller les enfants 
 
Principaux faits

La noyade est la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde et représente 7 % de l’ensemble des décès par traumatisme.
On estime à 236 000 le nombre annuel de décès par noyade au niveau mondial.
Il se peut que les estimations mondiales sous-évaluent sensiblement le véritable problème de santé publique posé par la noyade.
Ce sont les enfants, les personnes de sexe masculin et les personnes qui sont souvent en contact avec l’eau qui sont les plus exposés à la noyade.
La noyade est le processus d’altération de la fonction respiratoire résultant d’une submersion/immersion dans un liquide ; le sujet en sort indemne, avec une pathologie, ou il décède.
 
D’après les estimations, 236 000 personnes sont mortes par noyade en 2019 ; il s’agit donc d’un problème majeur de santé publique à l’échelle mondiale. Cette même année, les traumatismes étaient responsables de près de 8 % de la mortalité totale au niveau mondial. La noyade est la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel. Elle représente 7 % de l’ensemble des décès causés par un traumatisme.

La charge et les décès imputables aux noyades se retrouvent dans toutes les économies et toutes les régions ; toutefois :

plus de 90 % des décès par noyade non intentionnelle se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire ;
plus de 50 % des noyades enregistrées dans le monde ont lieu dans la Région OMS du Pacifique occidental et dans la Région OMS de l’Asie du Sud-Est ; et
c’est dans la Région OMS du Pacifique occidental que les taux de décès par noyade sont les plus élevés. Ils y sont de 27 à 32 fois supérieurs à ceux de l’Allemagne ou du Royaume-Uni.
Malgré le peu de données disponibles, plusieurs études fournissent des informations sur le coût des noyades. Aux États-Unis, 45 % des personnes qui décèdent par noyade font partie du segment le plus actif de la population sur le plan économique. Dans ce seul pays, la noyade sur le littoral représente un coût direct et indirect de 273 millions de dollars des États-Unis par an. En Australie et au Canada, le coût annuel total des noyades s’élève à 85,5 millions et 173 millions de dollars É.-U. respectivement.

Il existe une grande incertitude quant au nombre estimé de décès par noyade au niveau mondial. Les méthodes officielles de classification des données concernant la noyade excluent les décès par noyade intentionnelle (suicide ou homicide) et les décès causés par les inondations et les accidents de transport maritime ou fluvial.

Les données provenant des pays à revenu élevé semblent indiquer que ces méthodes de classification entraînent une forte sous-représentation pouvant aller jusqu’à 50 % du nombre total de victimes dans certains cas. Dans de nombreux pays, les statistiques concernant les noyades n’ayant pas entraîné la mort ne sont pas facilement accessibles ou ne sont pas fiables.
 
Facteurs de risque

Âge

Le Rapport mondial sur la noyade (2014) révèle que l’âge est l’un des principaux facteurs de risque. Il est souvent associé à un relâchement de la surveillance. À l’échelle mondiale, les taux de noyade les plus élevés sont enregistrés chez les enfants âgés de 1 à 4 ans, suivis des 5-9 ans. Dans la Région OMS du Pacifique occidental, la noyade est la principale cause de décès chez les enfants âgés de 5 à 14 ans.

Les statistiques sur les noyades d’enfants présentées dans ce rapport sont particulièrement éloquentes pour un certain nombre de pays :

La noyade est l’une des cinq principales causes de décès chez les enfants âgés de 1 à 14 ans dans 48 des 85 pays dont les données répondent aux critères d’inclusion.(1)
Australie : la noyade est la principale cause de décès par traumatisme non intentionnel chez les enfants de 1 à 3 ans.
Bangladesh : la noyade représente 43 % de l’ensemble des décès chez les enfants de 1 à 4 ans.
Chine : la noyade est la première cause de décès par traumatisme chez les enfants de 1 à 14 ans.
États-Unis d’Amérique : la noyade est la deuxième cause de décès par traumatisme non intentionnel chez les enfants de 1 à 14 ans.

Différences entre hommes et femmes

Les hommes sont particulièrement exposés aux noyades, avec un taux de mortalité global deux fois supérieur à celui des femmes. Le risque d’hospitalisation par suite d’une noyade n’ayant pas entraîné la mort est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. D’après les études réalisées, c’est parce qu’ils sont davantage en contact avec l’eau et qu’ils adoptent des comportements plus risqués, comme le fait de nager seul, de boire de l’alcool avant d’aller se baigner seul ou de pratiquer des activités nautiques, que ce risque est plus élevé.
 
close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Publicité

unnamed - 2021-11-24T100140.155

Attention aux noyades , prévient l’OMS

 

L'OMS lance un signal d'alarme sur la noyade qui est  la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde , ce qui est considérable .A l'approche des fêtes de fin d'année , beaucoup de personnes vont voyager dans des endroits plus chauds , à proximité de la mer et des piscines , il est tres important de rester prudent et de surveiller les enfants  Principaux faits

La noyade est la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde et représente 7 % de l’ensemble des décès par traumatisme.
On estime à 236 000 le nombre annuel de décès par noyade au niveau mondial.
Il se peut que les estimations mondiales sous-évaluent sensiblement le véritable problème de santé publique posé par la noyade.
Ce sont les enfants, les personnes de sexe masculin et les personnes qui sont souvent en contact avec l’eau qui sont les plus exposés à la noyade.
La noyade est le processus d’altération de la fonction respiratoire résultant d’une submersion/immersion dans un liquide ; le sujet en sort indemne, avec une pathologie, ou il décède.
 D’après les estimations, 236 000 personnes sont mortes par noyade en 2019 ; il s’agit donc d’un problème majeur de santé publique à l’échelle mondiale. Cette même année, les traumatismes étaient responsables de près de 8 % de la mortalité totale au niveau mondial. La noyade est la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel. Elle représente 7 % de l’ensemble des décès causés par un traumatisme.

La charge et les décès imputables aux noyades se retrouvent dans toutes les économies et toutes les régions ; toutefois :

plus de 90 % des décès par noyade non intentionnelle se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire ;
plus de 50 % des noyades enregistrées dans le monde ont lieu dans la Région OMS du Pacifique occidental et dans la Région OMS de l’Asie du Sud-Est ; et
c’est dans la Région OMS du Pacifique occidental que les taux de décès par noyade sont les plus élevés. Ils y sont de 27 à 32 fois supérieurs à ceux de l'Allemagne ou du Royaume-Uni.
Malgré le peu de données disponibles, plusieurs études fournissent des informations sur le coût des noyades. Aux États-Unis, 45 % des personnes qui décèdent par noyade font partie du segment le plus actif de la population sur le plan économique. Dans ce seul pays, la noyade sur le littoral représente un coût direct et indirect de 273 millions de dollars des États-Unis par an. En Australie et au Canada, le coût annuel total des noyades s’élève à 85,5 millions et 173 millions de dollars É.-U. respectivement.

Il existe une grande incertitude quant au nombre estimé de décès par noyade au niveau mondial. Les méthodes officielles de classification des données concernant la noyade excluent les décès par noyade intentionnelle (suicide ou homicide) et les décès causés par les inondations et les accidents de transport maritime ou fluvial.

Les données provenant des pays à revenu élevé semblent indiquer que ces méthodes de classification entraînent une forte sous-représentation pouvant aller jusqu’à 50 % du nombre total de victimes dans certains cas. Dans de nombreux pays, les statistiques concernant les noyades n’ayant pas entraîné la mort ne sont pas facilement accessibles ou ne sont pas fiables.
 Facteurs de risque
Âge

Le Rapport mondial sur la noyade (2014) révèle que l’âge est l’un des principaux facteurs de risque. Il est souvent associé à un relâchement de la surveillance. À l’échelle mondiale, les taux de noyade les plus élevés sont enregistrés chez les enfants âgés de 1 à 4 ans, suivis des 5-9 ans. Dans la Région OMS du Pacifique occidental, la noyade est la principale cause de décès chez les enfants âgés de 5 à 14 ans.

Les statistiques sur les noyades d’enfants présentées dans ce rapport sont particulièrement éloquentes pour un certain nombre de pays :

La noyade est l’une des cinq principales causes de décès chez les enfants âgés de 1 à 14 ans dans 48 des 85 pays dont les données répondent aux critères d’inclusion.(1)
Australie : la noyade est la principale cause de décès par traumatisme non intentionnel chez les enfants de 1 à 3 ans.
Bangladesh : la noyade représente 43 % de l’ensemble des décès chez les enfants de 1 à 4 ans.
Chine : la noyade est la première cause de décès par traumatisme chez les enfants de 1 à 14 ans.
États-Unis d'Amérique : la noyade est la deuxième cause de décès par traumatisme non intentionnel chez les enfants de 1 à 14 ans.
Différences entre hommes et femmes
Les hommes sont particulièrement exposés aux noyades, avec un taux de mortalité global deux fois supérieur à celui des femmes. Le risque d’hospitalisation par suite d’une noyade n’ayant pas entraîné la mort est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. D’après les études réalisées, c’est parce qu’ils sont davantage en contact avec l’eau et qu’ils adoptent des comportements plus risqués, comme le fait de nager seul, de boire de l’alcool avant d’aller se baigner seul ou de pratiquer des activités nautiques, que ce risque est plus élevé. 
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Apple Watch série 6

Attention aux noyades , prévient l’OMS

Publicité

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.