2022, année riche en observations astronomiques

 

Les passionnés d’astronomie pourront voir en 2022, notamment 2 éclipses de lunes et observer plus facilement Jupiter, Mars et Neptune.

Dès le 1er janvier 2022, l’observation astronomique a débuté avec une pluie de météores, les Quadrantides, et se poursuivra par 3 autres pluies de météores, les 6 et 7 mai par les Êta Aquarides dans l’hémisphère Nord, les Perséides les 12 et 13 août et enfin les Géminides les 13 et 14 décembre qui pourraient atteindre 120 chutes de météores par heure.

Une éclipse solaire partielle assombrira le ciel de l’Argentine le 30 avril 2022 puis une nouvelle éclipse solaire sera visible depuis la Russie le 25 octobre. Deux éclipses totales de lune seront aussi observables, l’une le 16 mai visible depuis l’Europe occidentale et une autre le 8 novembre visible depuis une partie de l’Asie, de l’Océanie et de l’Amérique.

La Terre se retrouvera dans l’alignement entre le soleil et d’autres planètes du système solaire offrant ainsi des conditions optimales d’observations, les planètes sont alors dites en opposition » Ainsi, Saturne sera en opposition le 14 août et Jupiter le 26 septembre.

Ces deux planètes, les plus proches de la Terre après Vénus, Mars et Mercure, pourront être observées à l’œil nu, ce qui n’est pas le cas des planètes plus lointaines comme Neptune, la planète la plus éloignée de la Terre, en opposition avec la Terre et qu’il sera possible d’observer le 16 septembre et Uranus le 16 novembre. 

https://www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/65785/

La planète Mars, quant à elle, visible en opposition le 8 décembre 2022, est la deuxième planète la plus proche de la Terre après Vénus et celle qui fait l’objet de la plus grande attention avec notamment l’exploration en cours de Rover Persévérance pour récolter des échantillons du sol martien et celle à venir en 2022 du robot Rosalind Franklin pour rechercher des traces d’eau et de de vie sur la planète.

Pour autant, l’analyse des échantillons collectés ne pourra pas se faire avant 2031 car le retour sur Terre nécessite le développement de deux engins spécifiques, un engin chargé de se poser sur Mars, de récupérer les échantillons puis de les renvoyer en orbite dans un conteneur et un engin chargé de se positionner en orbite autour de Mars, de récupérer le conteneur puis de revenir sur terre et larguer le conteneur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mars_Sample_Return

Ces observations, couplées avec la vérification de la présence de réseaux de tunnels et de cavité suffisamment grands pour abriter des implantations humaines, pourraient préfigurer la colonisation de Mars.

Dernièrement, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a envoyé des clichés d’une cavité de 180 mètres de diamètre qui pourrait être l’entrée d’un réseau de cavernes. Si tel est le cas, certaines cavités pourraient être assez grande pour accueillir des bases planétaires et proposer une meilleure protection face aux radiations présentes à la surface de Mars.

https://www.ulyces.co/news/la-nasa-decouvre-un-mysterieux-trou-sur-mars/

 

close

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

Share on
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisment

unnamed - 2022-01-14T073148.527

2022, année riche en observations astronomiques

 

Les passionnés d’astronomie pourront voir en 2022, notamment 2 éclipses de lunes et observer plus facilement Jupiter, Mars et Neptune.

Dès le 1er janvier 2022, l’observation astronomique a débuté avec une pluie de météores, les Quadrantides, et se poursuivra par 3 autres pluies de météores, les 6 et 7 mai par les Êta Aquarides dans l’hémisphère Nord, les Perséides les 12 et 13 août et enfin les Géminides les 13 et 14 décembre qui pourraient atteindre 120 chutes de météores par heure.

Une éclipse solaire partielle assombrira le ciel de l’Argentine le 30 avril 2022 puis une nouvelle éclipse solaire sera visible depuis la Russie le 25 octobre. Deux éclipses totales de lune seront aussi observables, l’une le 16 mai visible depuis l’Europe occidentale et une autre le 8 novembre visible depuis une partie de l’Asie, de l’Océanie et de l’Amérique.

La Terre se retrouvera dans l’alignement entre le soleil et d’autres planètes du système solaire offrant ainsi des conditions optimales d’observations, les planètes sont alors dites en opposition » Ainsi, Saturne sera en opposition le 14 août et Jupiter le 26 septembre.

Ces deux planètes, les plus proches de la Terre après Vénus, Mars et Mercure, pourront être observées à l’œil nu, ce qui n’est pas le cas des planètes plus lointaines comme Neptune, la planète la plus éloignée de la Terre, en opposition avec la Terre et qu’il sera possible d’observer le 16 septembre et Uranus le 16 novembre. 

https://www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/65785/

La planète Mars, quant à elle, visible en opposition le 8 décembre 2022, est la deuxième planète la plus proche de la Terre après Vénus et celle qui fait l’objet de la plus grande attention avec notamment l’exploration en cours de Rover Persévérance pour récolter des échantillons du sol martien et celle à venir en 2022 du robot Rosalind Franklin pour rechercher des traces d’eau et de de vie sur la planète.

Pour autant, l’analyse des échantillons collectés ne pourra pas se faire avant 2031 car le retour sur Terre nécessite le développement de deux engins spécifiques, un engin chargé de se poser sur Mars, de récupérer les échantillons puis de les renvoyer en orbite dans un conteneur et un engin chargé de se positionner en orbite autour de Mars, de récupérer le conteneur puis de revenir sur terre et larguer le conteneur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mars_Sample_Return

Ces observations, couplées avec la vérification de la présence de réseaux de tunnels et de cavité suffisamment grands pour abriter des implantations humaines, pourraient préfigurer la colonisation de Mars.

Dernièrement, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a envoyé des clichés d’une cavité de 180 mètres de diamètre qui pourrait être l’entrée d’un réseau de cavernes. Si tel est le cas, certaines cavités pourraient être assez grande pour accueillir des bases planétaires et proposer une meilleure protection face aux radiations présentes à la surface de Mars.

https://www.ulyces.co/news/la-nasa-decouvre-un-mysterieux-trou-sur-mars/

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut toi 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles dans votre boîte de réception, tous les jours.

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisement

Suis nous sur instagram!

Starbucks

2022, année riche en observations astronomiques

Advertisment

Oh hi there 👋
It’s nice to meet you.

Sign up to receive latest news in your inbox, every day.